Pourquoi ouvrir un blog

Pourquoi ouvrir un blog ?

pour dire quoi ? Parler de qui ? Raconter les anecdotes (drôles ou moins drôles) de notre quotidien ?

… inutile de chercher une raison, la réponse est : Et pourquoi pas moi ….

Voilà la première décision prise.

J’imagine déjà la tête de on chéri et de la tribu (cf. plus bas) s’ils savent que je deviens une « blogueuse » … je les entends déjà « Toi ???? », « A ton âge !!! » … j’en passe et des meilleures, la seconde décision qui s’impose est : ne rien dire et attendre.

Alors voilà, ce sera mon premier billet, motivé par ma soeur (Agnès-loutre … je sais, elle va e détester mais de toutes façon c’est écrit sur son blog) … et indirectement par ses copines blogueuses.

La tribu :
Non que ce soit une bien grande famille (attendons que les enfants grandissent …), mais quelques explications s’imposent. Le noyau de la tribu c’est donc : Melle (ma fille), les fils de Thierry (Grand-B et Petit-B), mon chéri et Laurence. Jusque là c’est simple. Niveau organisation quotidienne, ça se complique …
– Petit-B, le plus jeune donc, vit avec sa maman. Il nous rejoint un WE de temps en temps et à chaque vacance scolaire.
– Melle vit une semaine avec nous, une semaine chez son papa … vacances scolaires y compris dans ce rythme alterné.
– Grand-B réside avec nous « à plein temps » … et un WE de temps en temps chez sa mère, c’est notre Tanguy.
Avec les contraintes des uns et des autres (dans les autres, comptons les nouveaux conjoints de nos ex) … jamais un WE en amoureux … des vacances toujours bien remplies occasions de fous rires, batailles et autres crises en tout genre.

S’ajoutent à la tribu :
– le chinchilla (… je réalise qu’il n’a même pas de nom),
– Lily, notre chatte,
– Loulou, notre cheval (notre = Melle et Moi, les garçons le détestent) en pension à quelques kilomètres de notre demeure … mais responsable de beaucoup d’aller-retour en voitures,
… il y a quelques mois, j’aurais pu rajouter les souris blanches qui se sont multipliées à envie, le couple de lapins nains et leur progéniture régulière (il y a des expressions qui se méritent !!!), les gerbilles et le hamster des voisins. La sélection naturelle faisant parfois bien les choses, ces charmantes bestioles se sont « bouffées » entre elles pour les unes, sont mortes de vieillesse pour d’autres … et j’avoue avoir participé activement à l’éradication des souris blanches suite à un repas ou nos invités ont pu assister à une ballet continu de petites bêtes blanches qui avaient finalement décidé qu’il faisait beaucoup plus chaud dans le salon que sur le balcon.

… Et plus occasionnellement les amis des uns et des autres (grands et petits), la famille (ma famille, M-Chéri est fils unique … ouf) et la presque famille : nos amis-voisins parisiens qui sont là pour les vacances scolaires.

Voilà pour le départ … suite au prochain billet.

P1010551

Share your thoughts

*