Escapades Photographie

Affichage (Projet 52#28)

Le WE dernier, en balade dans le sauternais, j’ai eu tout le loisir de flâner dans le petit village de Preignac et d’admirer quelques « vestiges » de publicités du début du siècle dernier.

Les murs peints remontent à la préhistoire … rien de nouveau donc mais la peinture publicitaire date du début de XIXème siècle. Il n’en reste souvent que quelques traces, vestiges d’un passé par si vieux.

Sans faire ma « vieille-c’était-mieux-avant », je trouve ces inscriptions nettement plus charmantes que les panneaux qui bordent les nationales françaises et dont le nombre grandit au fur et à mesure que l’on s’approche des centres commerciaux … de quoi vous filer une indigestion.

Ma préférence va à la boutique de Jacqueline mais j’aime aussi l’enchevêtrement des lettres de la première photo, un peu comme si une publicité avait mieux résisté au temps que l’autre. C’était ma participation au projet 52, 28ème semaine.

You Might Also Like

24 Comments

  • Reply
    Arwen
    18 juillet 2012 at 10 h 26 min

    je confirme bien volontiers que l’affichage publicitaire de nos jours, c’est du grand n’importe quoi….J’aime bien la photo de la boutique de Jacqueline!

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 22 min

      Le pire reste les magasins sont la moitié sont en ruine en périphérie des villes, entre les enseignes à moitié arraché et les gros panneaux éventrés, c’est vraiment une désolation urbaine.

  • Reply
    La Flâneuse
    18 juillet 2012 at 11 h 24 min

    J’ai un coup de coeur pour Jacqueline à la fois pour le prénom, la boutique et la photo!
    Dans 100 ans, les gens adoreront nos panneaux publicitaires estampillés début du XXIe siècle! 😉

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 29 min

      Nos panneaux ne seront qu’un amoncellement de cadres rouillés et éventrés … beurk !

  • Reply
    Sylvie
    18 juillet 2012 at 11 h 30 min

    Oui c’est charmant!

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 30 min

      n’est ce pas …

  • Reply
    matchingpoints
    18 juillet 2012 at 13 h 37 min

    C’est vrai, la

  • Reply
    matchingpoints
    18 juillet 2012 at 13 h 40 min

    C’est parti trop vite…
    C’est vrai, la « Boutique Jacqueline » dégage quelque chose, mais n’est ce pas cette décrépitude qui nous touche ?

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 30 min

      On imagine la dame qui devait tenir boutique, j’imagine bien une petite mercerie …

  • Reply
    Une porte sur deux continents
    18 juillet 2012 at 18 h 44 min

    Ces vestiges du passé sont intrigants, on imagine la vie qui y régnait autrefois…

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 31 min

      Cela me rend terriblement nostalgique … ce soit être l’âge !

  • Reply
    Armelle
    18 juillet 2012 at 20 h 10 min

    Je suis d’accord avec toi. J’adore le côté désuet mais charmant de ces inscriptions ! La boutique de Jacqueline est vraiment sympathique et à mon avis, ne demande qu’à reprendre du service tant elle est restée avenante sous ses peintures défraîchies !

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 32 min

      Comme je disais à l’épice, chaque fois que je passe devant, c’est le même volet unique ouvert, un peu comme si le temps s’était arrêté d’un coup.

  • Reply
    La Lune en Avril
    18 juillet 2012 at 20 h 52 min

    oh voilà de bien jolies devantures rétro, chouettes oui ! Bonne soirée, biz

  • Reply
    L'épice
    19 juillet 2012 at 0 h 30 min

    On est moins artistique et plus tape-à-l’oeil aujourd’hui… dommage parce qu’une boutique comme celle de Jacqueline, j’aurais trop envie d’y entrer!!

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 20 min

      J’y suis repassé devant ce WE, rien ne bouge, toujours un seul volet ouvert, ça sent l’abandon tout ça !

  • Reply
    Colette
    19 juillet 2012 at 22 h 01 min

    Ce qui est charmant chez Jacqueline, ce prénom qui ne se donne plus (sauf Bertrand Burgalat qui a prénommé sa fille comme ça). Mais ça reviendra peut-être. Hier sur la plage, j’ai entendu qu’on appelait Hortense, Hortense. C’était une petite blondinette de 2 ans à peine…

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 19 min

      Les vieux prénom reviennent à la mode. Une amie a appelé sa fille Louise il y a presque 20 ans, on trouvait tous ça horrible et maintenant il y en a beaucoup de plus jeunes … on s’habitue !

  • Reply
    Elisabeth
    23 juillet 2012 at 15 h 43 min

    Je partage ton avis, tes photos sont très belles !

  • Reply
    Le Journal de Chrys
    24 juillet 2012 at 22 h 58 min

    D’autres temps, d’autres couleurs, d’autres typographies… Et va savoir, un jour, dans quelques années, nos enseignes d’aujourd’hui seront peut-être regardées avec nostalgie.

    • Reply
      Laurence
      26 juillet 2012 at 9 h 17 min

      Je me suis posée la question … pas sûr que les affichages actuels résistent au temps !

  • Reply
    Ta soeur
    5 août 2012 at 14 h 19 min

    J’adore … forcément.
    C’est parfois vieux, parfois moche, mais cette église et ces vieilles enseignes en face ça me rappelle tellement un certain jour de juillet pas si éloigné …

Leave a Reply

*