Humeurs

Le jeu des 4 saisons

 oeuillets sauvages

 En Béarn, météorologiquement parlant, il est important de savoir deux ou trois trucs. D’abord, le printemps est pluvieux, très pluvieux et hélas, le printemps déborde souvent sur l’été. En compensation, l’été joue souvent les prolongations jusqu’au mois d’octobre.

 Par contre, été comme hiver, printemps comme automne, les chocs thermiques sont impressionnants. Il n’est pas rare de flirter avec les 20° au mois de février, ni avec les 30° en septembre comme cela fut le cas avant-hier … mais hier et aujourd’hui, il fait tout juste 17°  … je vous laisse calculer l’amplitude !

 Je m’amuse chaque année de constater les écarts vestimentaires qui vont de pair avec ce climat. Vous pouvez croiser des gens qui vont en nu-pieds alors que d’autres ont déjà sorti bottes et manteaux. Personnellement, mes bottes sont encore dans les cartons, je ne suis pas assez frileuse pour supporter autre chose qu’un gilet ou un imperméable et mes converses usées à la corde prennent l’eau … mais c’est psychologique, l’été est encore là.

 Alors histoire de le faire revenir, j’ai illustré ce billet de ces jolis oeuillets sauvages « capturés » en plein été, il y a deux mois piles, par une journée à peine plus chaude qu’aujourd’hui.

 Ce sera tout pour aujourd’hui et je vous souhaite un excellent WE.

 PS : rapport à mes derniers billets sponsorisés, comme je bosse à la maison en ce moment, je suis hyper réactive quant à Ebuzzing mais je ne compte pas faire de ce blog une plaquette de publicité, il se trouve juste que coup sur coup, les thèmes proposés étaient assez sympathiques. D’ailleurs, vous avez regardé Jack hier soir ? Enorme, cette dernière saison s’annonce énorme … je suis déjà accro !

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *