Critiques littéraires

L’ange de Leather Lane (Prix de la mare au diable 4/10)

Livre Jackson4ème de couverture : En ce milieu de XIXe siècle, une bande de jeune voyous vient troubler la tranquillité des commerçants du quartier londonien de Leather Lane : scandales à répétition, rumeurs infondées, menaces physiques. Jeune et mystérieuse propriétaire des Dining and Coffee Rooms, Sarah Tanner ne met pas longtemps à découvrir que ces intimidations visent en réalité le boucher Sanders. Alors qu’elle commence à enquêter sur cette dangereuse  » Brass Band « , un des fantômes de son passé refait surface… Son ancien amant, le vicomte Arthur DeSalle, sollicite son aide pour soustraire ses parents à l’emprise néfaste de deux praticiens du mesmérisme, nouvelle science basée sur l’hypnose et le magnétisme. Déguisements, tours de passe-passe et mensonges, Sarah devra faire preuve d’ingéniosité et de courage pour démasquer ces charlatans, dont les agissements semblent étrangement liés aux incidents de Leather Lane…

J’ai aimé : l’intrigue : complexe, bien construite et solidement documentée sur la période victorienne. Même si l’histoire reste très classique, la peinture de ce quartier populaire où se croisent petits commerçants et travailleurs, hommes et femmes est tout à fait plaisante.

J’ai moins aimé : le côté trop conventionnel de ce roman. Les personnages m’ont laissé trop indifférente, Sarah, malgré son caractère bien trempé, son passé embarrassant m’a semblé lisse, trop lisse, les bad-boys sont trop bad, Arthur de Salle trop gentleman … Aucun doute, dans le même genre, je préfère la série d’Anne Perry. J’ai aussi été gênée avec le style littéraire, des phrases sans fin et, à plusieurs reprises, j’ai du faire marche arrière pour en saisir le sens … sans doute une traduction peu réussie, c’est dommage.

Publié dans le cadre du prix littéraire des blogueurs

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *