Critiques littéraires

“Brillant dehors, mordant dedans.”

201308 Vanity Fair

Cela fait un petit moment que je voulais vous « en » parler et il est temps que je m’y attaque avant que le N°3 ne sorte.

« En » c’est le Vanity Fair made in France, dont on a finalement beaucoup parlé suite à l’arrêt du Grand Journal par Michel Denisot, directeur du nouveau magazine.

Alors il est comment ce nouveau magazine ?

Michel Denisot a écrit « Brillant dehors, mordant dedans », il est effectivement brillant et luxe (le N°1 ne commence qu’à la page 40 et il doit y en avoir une petite centaine de pages de pub pour les marques de luxe), informatif et glamour, bref il est différent.

Question : C’est Scarlett Johansson, « américaine à Paris » qui fait la couverture du n°1. Ok, c’est une déclinaison du magazine américain mais il n’y avait pas une française de disponible ?

Affirmation : Les reportages sont variés, les papiers longs  : les légendaires Bains Douches des années 80, le majordome d’Ingrid Bettencourt, l’éducation à la française … voilà pour le côté sérieux du magazine même si on peut déplorer un côté un peu élitiste.

Par contre, le truc insupportable c’est que certaines légendes, dates ou commentaires sont écrits tout petit, un truc de dingue, il faut presque une loupe pour profiter de certains articles !

Sinon en, résumé, c’est un peu un mélange de ELLE et de Paris Match.  J’aime les pages un peu décalées et le mélange des genres : un peu de politique, de mode, de culture … à deux euros le mensuel il a tout bon. La suite en septembre.

You Might Also Like

22 Comments

  • Reply
    Amy
    19 août 2013 at 10 h 28 min

    Je l’ai juste feuilleté en magasin, et bizarrement, je n’ai pas accroché, j’avais l’impression que les sujets traités ne m’intéresseraient pas du tout. Ceci dit, je dois reconnaître que le magazine a de la gueule !

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 22 min

      C’est ce que j’ai aimé, des sujets hors des sentiers battus.

  • Reply
    Stelda
    19 août 2013 at 11 h 10 min

    J’ai préféré le N°2, peut-être parce qu’on y parlait de Saint Laurent, Galliano, Hepburn… Mon gros reproche, c’est la pub, justement. Il y en a un paquet!
    Mais j’adore les articles longs, Vanity est l’un des rares magazines à en proposer (avec Paris Match, Spectacle du Monde et XXI).

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 23 min

      Le N°2 est beaucoup mieux et j’ai dévoré l’article sur YSL.

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    19 août 2013 at 13 h 29 min

    <Je vais me laisser tenter par le 2 le 1 ne m'a pas convaincue
    Gros bisous

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 23 min

      Le 2 est beaucoup mieux et le 3 est en kiosque mais je ne l’ai pas encore acheté. Bises.

  • Reply
    matchingpoints
    19 août 2013 at 14 h 04 min

    Nous n’avons pas encore eu l’occasion de feuilleter ce nouveau mensuel féminin. Le prix est tout à fait séduisant pour un mensuel, par contre vous nous parlez de tant de pages de pub…c’est pénible !
    Nous attendons le numéro 3, il aura déjà une petite « maturité » et nous pourrions mieux juger !

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 24 min

      On dit que c’est au numéro 6 qu’on peut vraiment juger … si le 6 paraît un jour ! Le 3 est en kiosque …

  • Reply
    Koalisa
    19 août 2013 at 15 h 17 min

    Pas encore testé mais il a l’air pas mal effectivement !

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 24 min

      C’est différent.

  • Reply
    Le Journal de Chrys
    19 août 2013 at 18 h 13 min

    Je fuis ces magazines car je refuse d’acheter de la pub.
    Je les feuillette quand je vais chez mes parents car ma maman a toujours Elle ou Marie-Claire.
    Mais j’avoue que le contenu ne m’attire guère.

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 25 min

      Le N°2 a moins de pub, ouf !!! A 2 euros, il y a plus de lecture que dans ELLE mais à 3,95, prix de routine, je ne suis plus sûre de l’acheter.

  • Reply
    Elisabeth
    19 août 2013 at 20 h 13 min

    J’ai plutôt été agréablement surprise !

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 26 min

      Ah, enfin quelqu’un qui me suis !!!

  • Reply
    Isa
    20 août 2013 at 8 h 19 min

    Les premieres critiques ne sont pas fameuses et parlent comme toi de beaucoup trop de pub … ceci dit, je ne l’ai toujours pas feuillété mais il faut dire qu’en régle générale j’achéte un peu en fonction de la ‘star’ de couverture … Scarlett Johansson m’agaçe profondement et Audrey Hepburn , un peu réchauffé non ?

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 26 min

      Scarlett c’est too much, je suis bien d’accord avec toi ! Bises

  • Reply
    Arwen
    21 août 2013 at 11 h 38 min

    c’est le mélange avec Paris Match qui me dérange….Ceci dit, je ne l’ai pas encore acheté…

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 35 min

      si ça peut te rassurer, je ne lis jamais Paris Match, je regarde tout juste les photos quand je vais chez le docteur … soit très rarement !

  • Reply
    Jeannette
    22 août 2013 at 8 h 22 min

    comme tu dis … sûrement trop élitiste pour moi

    • Reply
      Laurence
      29 août 2013 at 18 h 37 min

      C’est selon les goûts de chacun …

  • Reply
    Isabelle
    12 septembre 2013 at 10 h 56 min

    Effarée de voir le nombre de billets que j’ai loupé ! Je n’arrive plus à faire mes « revues de blogs » d’une façon régulière. Le temps nous file entre les doigts.
    Pour en revenir à VF. En fait, j’ai été un peu déçue car j’avais tellement été bluffée par la façon dont Anne Boulay avait mené et crée GQ que j’attendais le même émerveillement.
    (Anne Boulay est la rédac chef, c’est elle en fait qui fait tout le boulot, Denisot est là pour l’image et pour attirer le grand public)
    La charte graphique est la même que pour l’édition américaine (obligatoire), donc pas de surprise. Mais pour les reportages, déception. J’ai bien aimé celui sur Jar et sur Mittal dans le premier. Le malheureux petit fils de Diana Vreeland faisait pitié dans sa tenue de « bonze RP ». Dans le deuxième, l’article sur les dessins d’YSL était sordide. Les pages mode sont bien, normal, quand on voit qui les a faites… Bref, c’est l’aspect « Paris Match version luxe » qui me dérange. (Curieux comme cela ne me dérange pas, en revanche, chez le GQ américain). En fait, j’ai réalisé que les peopleries même chic finalement m’intéressent moins. ALors que je pensais sincèrement que je faisais partie du public acquis pour ce magazine.
    Du coup, LUI m’a plus plu avec des sujets plus toniques et pétillant comme GQ. C’est un comble car il est super salace!

    • Reply
      Laurence
      14 septembre 2013 at 11 h 06 min

      Dès qu’on s’absente quelques jours le nombre de billet s’allonge c’est terrible !
      Je ne connais pas GQ et j’ai pensé que LUI était réservé aux hommes (j’ai de ces idées parfois …) mais j’ai davantage aimé le second numéro de VF même si l’article sur YSL m’a mise mal à l’aise et du coup, j’attends le film avec une grande impatience. J’ai acheté le 3ème mais comme je ne peux pas tout faire, je l’ai à peine feuilleté. C’est sans doute aussi parce que les autres magazines ont retrouvé une épaisseur normale …

Leave a Reply

*