Critiques littéraires

Le pont invisible (Julie Orringer)

201309 lecture

L’été est fini et c’est bien dommage car je viens de tourner la dernière page de la saga de l’été.

Gros coup de cœur pour ce roman qui débute en Hongrie dans les années 30 et se termine de nos jours.

Andras, jeune architecte juif hongrois débarque en France à l’aube de la seconde guerre mondiale pour y faire ses études d’architecture. Il laisse en Hongrie ses parents et ses deux frères. En France, il fait la rencontre de Klara, énigmatique professeures de danse, hongroise elle aussi. Le destin de ces deux personnages va être sacrément bousculé par l’histoire et Julie Orringer nous entraîne de Paris à Budapest en passant par l’Ukraine pour une grande fresque romanesque palpitante. Il fait un sacré talent pour tenir le lecteur en haleine, sans temps mort pendant 800 pages, défi relevé haut la main.

Le paris des année 30, bouillonnant d’art et de théâtre et la montée de l’anti sémitisme en Europe sont particulièrement bien décrits. Le chaos de la seconde guerre mondiale vécu depuis la Hongrie est poignant et l’histoire d’amour en filigrane contribue au suspens permanent.

J’ai adoré, j’ai dévoré ce livre … et j’ai un peu pleuré aussi !!! Un seul bémol, la traduction parfois un peu approximative mais ce n’est qu’un infime détail.

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply
    Koalisa
    16 septembre 2013 at 9 h 35 min

    Je note le titre et le nom de l’auteur, je crois que ce livre me plaira ! Bisous !

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 17 h 55 min

      C’est un beau livre, je ne connaissais pas l’auteure non plus. Bises

  • Reply
    La parenthèse Enchantée
    16 septembre 2013 at 10 h 53 min

    Je ne connaissais pas du tout cet auteur. L’histoire me plait bien et tu arrives à bien le vendre 😉
    Je signe !

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 17 h 57 min

      Je suis assez enthousiaste c’est vrai, soit je ne suis pas assez critique, soit je choisis assez bien mes livres car les déceptions sont plus rares que les coups de coeur … mais c’est mieux ainsi !!

  • Reply
    Armelle
    16 septembre 2013 at 14 h 41 min

    Encore un livre à noter et une histoire qui effectivement pourrait me plaire ! Reste à le trouver et surtout dénicher le temps de le savourer sur un transat… alors, l’année prochaine car l’été s’en est allé ! Bises

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 17 h 58 min

      C’est vrai qu’il faut du temps pour 800 pages mais les vacances sont tombées à pic !

  • Reply
    Matching Points
    16 septembre 2013 at 19 h 00 min

    Grande fresque romanesque…on note !

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 17 h 59 min

      Je crois que c’est le style de livre que j’affectionne le plus. Même si j’aime aussi les policiers !

  • Reply
    Arwen
    16 septembre 2013 at 19 h 09 min

    non, non, je ne veux pas pleurer, moi….

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 17 h 59 min

      Ah, la bonne excuse …

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    16 septembre 2013 at 22 h 41 min

    Mais ou es-tu, cet endroit est propice à la lecture
    Bisous

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 18 h 00 min

      J’ai commencé ce livre à Calicéo, c’est ma pause relaxation hebdomadaire !

  • Reply
    Ta soeur
    17 septembre 2013 at 14 h 46 min

    Tu me fais très envie là …. c’est cruel !!! Tu me le gardes ? On échangera avec les Neshov …
    Bisous !!!

    • Reply
      Laurence
      18 septembre 2013 at 18 h 03 min

      Ah oui, les Neshov que tu devais m’amener fin août … ce sera pour plus tard !

Leave a Reply

*