La Tristesse du Samouraï (Victor del Arbol)

201312 Victor del Arbol

Hiver 1941, l‘Espagne sort de la guerre et Isabel Mola, une très jolie femme et son jeune fils attendent le train qui va les emporter vers Lisbonne. Isabel a décidé de quitter son pays, son mari et son fils ainé mais le train partira sans elle.

Son jeune fils repart chez son père, fasciné par le sabre qu’un ami de son père vient de lui promettre.

40 ans plus tard, Marie, jeune avocate envoie en prison un inspecteur jugé coupable d’une bavure policière au terme d’une procédure bâclée. Elle ne sait pas qu’elle vient d’ouvrir la boîte de Pandore, libérant quatre décennies de haine, de trahisons et de vengeance.

Il est difficile de brosser en quelques lignes le contenu si dense ce roman noir, intense. Victor del Arbol déroule sur quarante ans, la vie de trois familles dont les destins sont liés et plus particulièrement celui de ces deux femmes, Isabel et Maria dont on ne saisit les liens qu’en fin de livre. Les pièces du puzzle sont nombreuses et ne s’assemblent pas si facilement mais c’est ce qui en fait l’intérêt et la réussite.

Le fond historique, de la guerre civile à la tentative de putsch de février 1981 en passant par les années franquistes, est omniprésent, l’auteur mettant en lumière une partie sombre de l’histoire de l’Espagne qui a laissé des blessures profondes.

Ce thriller psychologique complexe est beaucoup plus qu’un polar. Mi policier, mi saga familiale voire fresque historique, c’est une véritable tragédie que nous livre l’auteur.

C’est un très beau livre : violent et mélancolique à la fois, haletant et parfaitement maîtrisé, bref, un énorme coup de coeur. A noter qu’il a obtenu le prix du polar européen en 2012.

J’ai par ailleurs eu la chance de rencontrer Victor Del Arbol à deux reprises. IL y a un an au salon du polar et la semaine dernière à l’occasion de la sotie de son dernier livre. Entre son français qui s’est amélioré en un an mais reste approximatif et mon espagnol plutôt passable, la discussion n’a pas été facile mais il défend avec passion ce premier roman traduit en français et j’ai hâte de lire le second qui a l’air tout aussi passionnant.

24 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

matchingpointsreply
décembre 04, 2013 at 09:12

On a plus le même regard sur un livre après avoir rencontré son auteur !
Ce livre semble passionnant, merci pour cette découverte – nous adorons des livres sur fond historique

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 05:12
– In reply to: matchingpoints

J’ai rencontré l’auteur pour son second livre traduit en français, de quoi me donner envie de le lire de suite !!

Sylvie, Enfin moireply
décembre 04, 2013 at 11:12

C’est une critique qui donne envie
Bonne soirée
Bises

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 05:12
– In reply to: Sylvie, Enfin moi

C’est bien le problème des blogs, on a toujours de nouvelles envies !!! Bises

Koalisareply
décembre 05, 2013 at 02:12

Merci pour cette découverte, je ne connais pas du tout cet auteur.

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Koalisa

Je ne connaissais pas jusqu’à sa venue au salon du polar en 2012. C’était son premier livre traduit en français. C’est à découvrir !

Amyreply
décembre 05, 2013 at 05:12

J’ai son livre suivant, La Maison des Chagrins, mais je ne l’ai pas encore lu ! Merci pour cette critique, je m’intéresserai sans doute aussi à celui-ci !

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Amy

C’est à l’occasion de la sortie de ce livre que je l’ai re-rencontré … du coup je dois lire celui là, qui paraît génial.

Kantu – Birds and Bicyclesreply
décembre 05, 2013 at 05:12

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre à sa sortie – cette critique me donne très envie de m’y intéresser de plus près… Merci!

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Kantu - Birds and Bicycles

N’hésite plus ! Il est sorti en collection Babel poche, raison de plus pour ne pas passer à côté.

Une Porte Sur Deux Continentsreply
décembre 05, 2013 at 10:12

Ça me plait bien comme histoire et je suis toujours partante pour un bon thriller psychologique.

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Une Porte Sur Deux Continents

Celui là est génial mais il faut prendre des notes tant les implications sont complexes … mais c’est aussi ce qui fait sa réussite !

La Parenthèse Enchantéereply
décembre 06, 2013 at 05:12

En tout cas, tu me donnes très envie de le lire ! Je pense même que je vais l’acquérir ce week-end …

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: La Parenthèse Enchantée

Alors, tu l’as acheté ? Il est sorti en poche …

Yukoreply
décembre 06, 2013 at 06:12

Un petit coucou en passant… jolie critique, je note je note 🙂

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Yuko

Merci Yuko !!

Arwenreply
décembre 06, 2013 at 06:12

aarrrffff, un polar….

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Arwen

Trop long et trop compliqué, passe ton tour !!!

Le Journal de Chrysreply
décembre 07, 2013 at 08:12

Pas lu mais un titre vraiment bien choisi!!! Et ta critique titille ma curiosité!

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Le Journal de Chrys

Il est sorti en poche (Babel), n’hésite pas, lis le !

EnvieVoyagesreply
décembre 08, 2013 at 12:12

Jolie dédicace, j’imagine que tu as d’autant plus savouré ce premier roman paru dans une collection que j’affectionne tout particulièrement.

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: EnvieVoyages

C’est vrai que la collection aux médaillons est particulièrement réussie !

Stéphaniereply
décembre 10, 2013 at 07:12

Encore une excellente critique !

Laurencereply
décembre 11, 2013 at 06:12
– In reply to: Stéphanie

merci Stéphanie !

Leave a reply