Critiques littéraires

Dernière nuit à Montréal (Emily St John Mandel)

201401 Polar

Un matin d’octobre, Lilia annonce à Eli qu’elle descend acheter le journal, elle ne reviendra jamais. Tout comme elle n’est jamais revenue dans sa chambre de petite fille, enlevée par son père à 7 ans.

La vie de Lilia est une fuite perpétuelle, une succession de chambres de motel et la lecture de cartes routières dépliées sur le tableau de bord d’une voiture.

Quinze ans plus tard, se superposent les recherches d’Eli et l’enquête d’un détective privé engagé par la mère de Lilia.

J’ai rencontré Emily St. John Mandel lors du dernier salon du polar. J’avais acheté son second roman et après discussion avec elle, j’ai eu envie de lire son premier « Dernière nuit à Montréal ».

Cette jeune canadienne réussit une fiction froide, un livre qui nous échappe sans cesse. C’est ce qui m’a plu mais également dérangé, ce côté froid (Montréal sous la neige tient une part importante dans ce roman) et insaisissable au détriment parfois de l’émotion de l’empathie.

C’est bien écrit (et/ou bien traduit), l’histoire est originale, mais il y a un côté trop lent … et sans doute un peu trop glacial dans ce livre.

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply
    alice
    17 janvier 2014 at 22 h 05 min

    Inutile de te dire que je ne suis pas convaincue!
    Et j’ai une grosse envie de légèreté en ce moment, tu sais de ce genre de romans qu’on lit sur une plage (même si rien de tel n’est prévu!!)

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 15 min

      Tu peux lire Camilla Lackberg, le coté saga familiale doublé du côté polar, ça se lit tout seul !

  • Reply
    Isa
    17 janvier 2014 at 22 h 47 min

    Encore un policier qui devrait bien me plaire …même si tu y as trouvé quelques défauts.

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 16 min

      Je verrai son second roman, celui là est un peu long à mon goût !

  • Reply
    Koalisa
    18 janvier 2014 at 11 h 24 min

    Je crois que ce livre n’est pas pour moi !

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 16 min

      Il y en a tellement d’autres …

  • Reply
    Polina
    18 janvier 2014 at 22 h 45 min

    Je suis pas très policier d’habitude, alors je passerais peut-être mon tour et testerai un livre du genre qui me convertira au genre ^^!

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 17 min

      Un de mes polars préférés c’est « En effeuillant Baudelaire » de Ken Bruen : passionnant, court, merveilleusement bien écrit … une révélation pour moi !

  • Reply
    Nouce
    19 janvier 2014 at 10 h 59 min

    Pas très Polar non plus…

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 18 min

      Alors définitivement ce n’est pas pour toi !

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    19 janvier 2014 at 11 h 05 min

    Tu me donnes envie de le lire, même si le roman est glacial
    Bisous

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 21 min

      merci Sylvie !! Bises

  • Reply
    Elisabeth
    19 janvier 2014 at 11 h 08 min

    Moi qui cherchais un bon polar… J’ai bien envie de suivre les histoires de Lilia maintenant ! Bon dimanche 🙂

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 22 min

      Tu me diras alors !

  • Reply
    Arwen
    19 janvier 2014 at 14 h 48 min

    jamais, tu lis des trucs un peu légers …^^

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 23 min

      C’est quoi que tu appelles léger ?
      Quand je lis, il me faut de la « matière » … j’adore donc alterner classique, roman et polar mais je suis assez sélective !

  • Reply
    Matching Points
    19 janvier 2014 at 15 h 30 min

    Très polar mais on fera l’impasse sur celui-là !

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2014 at 18 h 23 min

      Je crois que c’est sage !

Leave a Reply

*