Critiques littéraires

Côté lectures #11

Les trois lumièresLes trois lumières (Claire Keegan)
A l’aube de l’arrivée d’un nouvel enfant, un père de famille – déjà -nombreuse conduit sa fillette chez les Kinsella, au fin fond de l’Irlande rurale sans autre bagage que les vêtements qu’elle porte ce jour là.

Au fil des jours, puis des mois, la jeune narratrice découvre cet endroit singulier et apprend chez ce couple de fermier de prime abord taciturnes l’amour, la tendresse et le bonheur des plaisirs simples.

Voilà un petit roman (une nouvelle ?) lumineux, tendre et nostalgique. L’auteure réussit à aborder des thèmes dramatiques tels que l’alcoolisme, la misère, la perte d’un enfant sans pathos, avec une fluidité et une simplicité que j’ai adorées. Ce livre est un « petit bijou »  que je vous recommande !!

Comtesse RicottaLa comtesse de Ricotta (Milena Angus)
Sous le soleil et le vent de Sardaigne, un palais se délite, tombe en ruines au cœur même de Cagliari. Les comtesses qui l’habitent n’ont plus que leur titre comme souvenir d’une opulence aujourd’hui révolue. Le palais a été partiellement vendu et chacune des trois sœurs ne possède plus que l’équivalent d’un appartement et elles cohabite avec les autres locataires mais avec un léger décalage tout de même, celui qui existe entre le monde moderne et celui de leur splendeur passée. 

Noémie, l’aînée, « gardienne du passé » rêve de racheter les appartements vendus mais un chagrin d’amour la plonge dans une mélancolie passive. Sa sœur Maddalena, très libérée et portée sur le sexe, ne parvient pas à avoir d‘enfant et la plus jeune sœur surnommée comtesse de Ricotta (en raison de son côté rêveur et maladroit) élève seule son fils étrange, Carlino. 

Milena Agus brosse avec beaucoup de délicatesse le portait de  trois femmes attachante,  fragiles et désenchantées, mais solidaires et complices.

Il y a dans ce court roman un charmant mélange de douceur, sensualité, drôlerie et émotion mais je n’ai quand même pas été particulièrement touchée. Je crois que je suis restée assez hermétique à cette ambiance où les personnages sont fragiles et toujours sur le fil du rasoir.

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply
    Koalisa
    10 mars 2014 at 19 h 09 min

    Je reste admirative devant le nombre de bouquins que tu lis… J’ai honte de mes faibles performances!

    • Reply
      Laurence
      11 mars 2014 at 23 h 34 min

      C’est par période et ces deux là sont vraiment tout petits, petits !!
      PS : plus d’enfants à la maison, je t’assure que ça laisse du temps.

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    10 mars 2014 at 22 h 52 min

    Merci de nous en parler, je suis comme toi, je lis bcp
    Bisous

    • Reply
      Laurence
      11 mars 2014 at 23 h 34 min

      Faute de shopping, je lis, ça me coûte moins cher !!! Bises

  • Reply
    Isa
    11 mars 2014 at 7 h 09 min

    Je note le premier titre, j’ai un dada pour l’irlande en ce moment , probablement ma prochaine destination ….

    • Reply
      Laurence
      11 mars 2014 at 23 h 33 min

      Je suis allée deux fois en Irlande, c’est un pays que j’adore !

  • Reply
    matchingpoints
    11 mars 2014 at 8 h 16 min

    Admiratives comme Koalisa, comment trouvez- vous le temps de lire autant, entre le restaurant et le blog 🙂 ?

    • Reply
      Laurence
      11 mars 2014 at 23 h 32 min

      IL va vraiment falloir que je fasse un billet sur la lecture, c’est comme le sport, à la fois une question d’entraînement et d’addiction !
      Bon, ensuite j’avoue une tendance forte à l’hyperactivité !

  • Reply
    Ta soeur
    11 mars 2014 at 18 h 05 min

    Le premier me tente beaucoup … je le note pour plus tard, une vie future uniquement consacrée à la lecture !

    • Reply
      Laurence
      11 mars 2014 at 23 h 31 min

      Moins de 100 pages, je te le garde, tu n’en feras qu’une bouchée !! Bisous

  • Reply
    yuko
    12 mars 2014 at 10 h 03 min

    2 jolies livres qui restent 2 bons souvenirs (surtout les 3 lumières)

    • Reply
      Laurence
      12 mars 2014 at 17 h 21 min

      Je crois que c’est chez toi que j’ai lu la critique du livre de Claire Keegan qui m’a décidée à le lire … merci !!!

Leave a Reply

*