Critiques littéraires

En finir avec Eddy Bellegueule (Edouard Louis)

photo 1-4« Choc », « Révélation », « Phénomène », « Succès » autant de qualificatifs entendus de ci de là au sujet de ce livre.

Eddy est né en 1992, dans un village Picard. Issu d’une famille pauvre dans un milieu sinistré, il raconte le quotidien de ces années d’enfance puis d’adolescence avant de « s’enfuir » pour faire des études secondaires. Ce quotidien  c’est : chômage, alcoolisme, télévision, et insultes car le jeune Eddy n’est pas comme les autres et, dans un monde ou il est de bon ton d’être gros, de ne pas travailler à l‘école et d’être mal élevé (ce sont les dires de l’auteur) un garçon fluet qui préfère les déguisements au foot et aux copains suscite la violence, verbale et physique de la part de sa famille, des collégiens ou du village.

L’écriture est impeccable et implacable : alternance de deux langages : celui des siens (en italique) et son langage actuel. Le « roman » est effarant puisque c’est une histoire vraie.

Le constat de cette misère est infernal  et les lois de la reproduction sociales abominables : les filles seront caissières, mères jeunes et les garçons travaillerons à l’usine. Ce livre aurait pu être écrit par Zola, on a l’impression que rien n’a changé, la misère la plus noire est toujours la même au fil du temps.

J’ai du mal à parler de ce livre en disant que « J’ai aimé » car comment peut-on aimer se trouver voyeur d’une telle histoire. Par contre, si un bon livre se mesure aux émotions ressenties alors oui, j’ai été touchée, voire coulée et j’ai trouvé ce livre étouffant. Etouffant car c’est glacial, sans empathie (est-ce lié au jeune âge de l’auteur qui jette ici tant de haine). L’auteur a pris des coups et est resté inerte, il et les retranscrit et laisse le lecteur dans le même état : scotché.

Je remercie Elisabeth qui a initié une chaîne de lecture et Koalisa pour m’avoir envoyé le livre. J’attends l’adresse de la suivante …

You Might Also Like

34 Comments

  • Reply
    Matching Points
    7 avril 2014 at 18 h 00 min

    Ce livre a bénéficié d’une grosse promotion à la télé et sur les radios. Nous n’avons pas été tentées par cette histoire à la Zola. Ce jeune écrivain est paraît-il talentueux. Nous attendons qu’il sorte de l’autobiographie pour le lire.

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 19 min

      Je peux comprendre même si je ne suis pas sure qu’il ait vocation à être écrivain … à suivre !

  • Reply
    anyuka
    7 avril 2014 at 18 h 06 min

    J’ai comme toi eu des sentiments partagés à cette lecture, si le but est de mettre mal à l’aise c’est très réussi !! je n’ai eu connaissance des polémiques qu’après l’avoir terminé, et ça a rajouté à mon malaise…

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 21 min

      Je n’ai pas trop lu d’articles sur les polémiques mais plutôt sur le côté coup de poing (voire règlement de compte) du livre. Le fait est qu’une fois commencé, je ne l’ai plus lâché mais que j’ai tourné la dernière page avec plaisir !

  • Reply
    Le Journal de Chrys
    7 avril 2014 at 18 h 56 min

    Je l’ai lu pendant les dernières vacances. Je n’ai pas de sentiments partagés comme Anyuka. En fait, je trouve courageux d’écrire cette histoire personnelle.

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 21 min

      J’ai moi aussi un sentiment plus partagé. Certes c’est courageux mais quelle haine !

  • Reply
    Elisabeth
    7 avril 2014 at 19 h 12 min

    Merci beaucoup pour cette jolie chronique !

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 22 min

      Merci à toi pour ce livre, j’espère surtout pouvoir poursuivre la chaîne que tu as initiée !

  • Reply
    Koalisa
    7 avril 2014 at 20 h 56 min

    Ce roman (?) m’a mise très mal à l’aise et j’ai aussi été frappée par le côté presque clinique de la narration…

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 22 min

      C’est vrai que l’absence de compassion est terrible !

  • Reply
    yuko
    7 avril 2014 at 21 h 24 min

    Pour la coup, c’est moi qui n’ai pas très envie de lire ce genre de livre en ce moment 🙁 je passe donc mon tour et attends ta prochaine lecture 🙂

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 23 min

      C’est lourd mais heureusement court !

  • Reply
    Black SAPES
    7 avril 2014 at 21 h 27 min

    C’est terrible je n’arrive plus à trouver le temps de lire …
    Celui ci à pourtant l’air intéressant !

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 23 min

      Moi je ne fais pas grand chose d’autre … ceci explique cela !

  • Reply
    Alice
    7 avril 2014 at 21 h 27 min

    J’ai loupé le battage médiatique, comme souvent, je sais pas comment je me débrouille pourtant je ne suis pas coupée du monde
    Bref, je ne sais pas si j’ai envie de le lire… j’ai un peu besoin de rêver en ce moment 😉

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 24 min

      Pas tant de battage médiatique que ça, c’est juste que les critiques se sont étonnés de l’emballement des ventes qu’a suscité ce livre !

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    7 avril 2014 at 22 h 11 min

    J’aime beaucoup ta façon de nous le raconter, mais bon, je ne sais pas trop
    Bisous

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 24 min

      C’est à lire … c’est court et puis au moins je me suis fait mon propre avis. Bises

  • Reply
    mathilde.
    8 avril 2014 at 9 h 19 min

    Tu en parles bien et je veux bien croire que ce livre soit intéressant mais…ça ne me tente pas…! Bises

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 25 min

      Pas grave, j’imagine que tu as des tas de trucs autres à lire ! Bises

  • Reply
    Arwen
    8 avril 2014 at 18 h 50 min

    ARRRFFFF, question détente et évasion, c’est raté!

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 28 min

      On peut juger cela dépaysant … je t’assure que du fond de mon Sud-Ouest et en fille nantie de la vie (disons que je n’ai pas trop à me plaindre), ça m’a paru être un autre monde !! Veux-tu que je te l’envoie ?

      • Reply
        Arwen
        13 avril 2014 at 9 h 36 min

        OK, je suis « open »!

  • Reply
    Stéphanie
    9 avril 2014 at 11 h 56 min

    J’ai énormément entendu parlé de ce livre. Je crois que je vais le lire.

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 18 h 29 min

      Si tu veux faire partie de la chaîne initiée par Elisabeth, donne moi ton adresse !

  • Reply
    Isa
    9 avril 2014 at 21 h 47 min

    Je ne sais pas si j’ai envie de lire une telle histoire en ce moment même si elle est le reflet d’une société qu’on a pas vraiment envie de connaitre , j’ai plutôt besoin de legereté ..

    • Reply
      Laurence
      9 avril 2014 at 23 h 46 min

      Je me suis engouffrée dans cette histoire sans me poser de questions sur ce dont j’avais envie en ce moment mais moi aussi, j’ai des envies de légèreté ou de lectures plus faciles parfois. D’ailleurs, j’ai enchainé sur un polar, histoire de me vider bien vite la tête de ce livre. Dommage, je cherche toujours une lectrice pour la chaîne initiée par Elisabeth !!

  • Reply
    Agnès
    10 avril 2014 at 18 h 15 min

    Je comprends ton malaise, je l’ai ressenti aussi … et peut-être plus douloureusement encore, des images de mon petit séjour picard qui me reviennent en tête …
    Je ne suis pas sûre d’avoir saisi les dernières phrases du livre d’ailleurs …
    Lecture instructive, lecture à visée sociologique oui mais pour le reste … dur à digérer !

  • Reply
    Danièle M
    19 avril 2014 at 7 h 56 min

    Comme je suis contente d’avoir retrouvé ce blog !
    J’adore ta « plume » ! Bisous Lolotte

    • Reply
      Laurence
      20 avril 2014 at 14 h 49 min

      Tu es bien trop indulgente mais ça me fait plaisir ! Bisous Danièle et c’était super de te voir samedi !

  • Reply
    Laurence
    20 avril 2014 at 14 h 26 min

    C’est sans doute trop dur d’ailleurs … Bisous

  • Reply
    yuko
    12 septembre 2014 at 22 h 10 min

    Je suis contente de lire ta critique, je comprends tes réserves. Bizarrement, je trouve qu’il ne s’en sort pas si mal pour son âge, pas si facile de faire ce type d’introspection à 21 ans…

  • Reply
    jicky
    15 septembre 2014 at 18 h 37 min

    j’ai trouvé ce bouquin excellent. La misère (matérielle, psychologique, sociale), et la non-volonté d’en sortir, vues de l’intérieur, c’est magistral.

    • Reply
      Laurence
      16 septembre 2014 at 17 h 56 min

      Oui, c’est un livre terrible, un constat implacable.

Leave a Reply

*