Uncategorized

Histoire de sabots

Sandales-Mosquitos-pola.jpg

Alors que depuis ce début d’année, il ne vous aura pas échappé que le sabot est la tendance lourde des collections printemps-été 2010, je constate qu’il y a sabot et sabot.

Je m’explique, le véritable sabot, la chaussure à la Laura Ingalls, plus rustre que féminine (je passe mon tour) et la sandale sabot, avec un talon bois revisité avec élégance. Là, je ne parle pas du sabot Chanel que vraiment je trouve immonde mais je pense à celui de Valérie Salacroux, particulièrement réussi.

Je suis très conservatrice, tout particulièrement en ce qui concerne les chaussures que je range religieusement d’une saison à l’autre après les avoir consciencieusement nettoyées. Cela me vaut régulièrement des réflexions de la part de M-Chéri et même de Melle (que j’attends au tournant lorsqu’elle voudra m’en emprunter une paire) qui me reprochent chaque nouvel achat, arguant que je n’aurais pas assez de temps pour toutes les porter !!!

Peu importe, je renouvelle, je garde, je suis une shoes addicted, j’assume et dans ma collection, j’ai retrouvé une vieille paire de Mosquitos très peu portées … non qu’elles soient inconfortables mais moi qui suis toujours pressée, il faut bien avouer que courir ou simplement marcher d’un pas alerte avec ce genre de sandale, c’est assez casse gueule.

Ceci dit, le danger n’est pas toujours où on croit, surtout quant on sait que j’ai réussi à me faire une double entorse chaussée de tongues extra plates…

Bref, je pense que pour cet été 2010, je peux les recycler sans peine ?
Vous en pensez quoi ?

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *