Humeurs

Un bonheur tout simple

Déco Noël 2009 1

Il y a une semaine, prévoyante, j’avais acheté le sapin de Noël. Je savais que je n’aurais pas le temps de le décorer avant le 20 (enfin, c’est ce que je croyais) mais j’avais peur de ne plus trouver LE sapin que je voulais : pas trop grand, pas ridicule non plus, bien proportionné et un Nordmann de préférence.

Contre toute attente, je me suis retrouvée avec un WE libre de tout engagement, mon escapade à Londres ayant tourné au fiasco. Du coup, peu tentée par le moindre déplacement en attente de la fonte des neiges, j’ai fait du ménage, du repassage, du bidouillage … et j’ai décoré le sapin.

Un noël sans sapin, c’est inimaginable. Au fil des mes inspirations annuelles, le sapin se trouve paré de rouge, d’or, de bois, d’argent … et cette année, sans doute inspirée par les chutes de neige, j’ai décidé qu’il serait uniquement décoré de blanc … j’ai même pris le risque d’y rajouter des plumes priant pour qu’aucun de nos félins n’ait des velléités de chasseur de pampilles !!!

Les enfants ne sont plus guère excités à l’idée des décorations de Noël et pendant que M-chéri sommeillait devant le rugby sur le canapé, je prenais le même plaisir que chaque année, à redécouvrir les décorations que je conserve religieusement. J’avais beau l’interpeler de temps en temps pour m’enquérir de son avis, il n’a pas moufté ; je vous l’affirme, il n’y a jamais et n’y accordera jamais le moindre intérêt, si ce n’est celui de me voir heureuse devant mon œuvre.

J’ai terminé la déco par des bougies, lampions et autres photophores disposés de ci, de là. Le salon bien rangé, quand j’ai eu tout allumé, entre les lumières douces, l’odeur des aiguilles, celle des bougies parfumées, le feu de cheminée … ce n’était pas Londres mais je me suis sentie bien … un instant de bonheur tout simple.

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *