Londres

London #3

Londres 2010 J2 08
Saturday morning. Réveil un peu matinal puisqu’au lieu de décaler la sonnerie d’une heure, je l’avais avancée … no comment.

9h30, lestées par un solide breakfast nous repartons. Oup’s, il pleut des cordes. Nos bonnets ne nous seront d’aucune utilité, nous achetons deux parapluies, « I love London » pour moi, j’affiche mon amour pour cette ville.

Direction Covent Garden et Leceister square pour essayer de dégoter une place « half price » pour une comédie musicale. Melle ne veut pas aller voir Mamamia vu deux fois à la télé dans les dernières semaines, j’aimerais voir les misérables ou Chicago mais finalement ce sera « The Lion King ». Nos places en poches, le temps abominable ne nous permet pas de flâner alors nous prenons le Metro pour Hackney Central, lieu de perdition : l’usine Burberry.

C’était prévu au programme. Je rêve depuis des années d’un trench de la célèbre marque anglaise. J’avais chiné sur Ebay un imperméable cintré pour une misère mais ce n’est pas pareil, le petit trench court, couleur pierre, me fait de l’œil depuis deux saisons. Je l’ai même essayé chez Harrods afin d’être sure de la taille. De son côté, Melle veut une écharpe, article que je lui ai formellement interdit d’acheter en France, même avec SES sous « gagnés » à Noël, tant je juge le prix prohibitif.

Un peu de galère pour y arriver ; le Metro est en travaux, nous prenons un bus, nous ratons le bon arrêt mais après avoir déambulé dans un dédale de petites rues de banlieues sous des trombes d’eau, demandé notre chemin à plusieurs reprises, nous arrivons à bon port. Le magasin d’usine est tout sauf un hangar. C’est une gigantesque boutique, claire, bien rangée … et remplie de touristes !!! Les prix sont très intéressants et encore plus en période de soldes. Nous sommes surexcitées. Si l’on ajoute qu’en ce moment le taux de change nous est particulièrement favorable, j’ai eu mon petit trench – taille, longueur et couleur souhaitée – avec plus de 60%  de réduction … mission accomplie en un temps record. Lestée de mon trench que je ne lâche pas une seconde, délestée de quelques centaines d’euro, nous aurions pu en rester là mais Melle était comme folle au milieu de tous ces articles estampillés -30 à -70%. Du coup, d’essayage en essayage, nous avons passé plus de deux heures dans, je le répète, un lieu de perdition. Elle a trouvé son écharpe à moitié prix, un T-shirt raflé pour quelques pounds et moi une petite robe noire en lainage … il est grand temps de fuir cet endroit !!! Ah, j’allais oublier, ma carte bleue ne passait pas et j’ai vécu un grand moment de solitude. Heureusement, la vendeuse a été particulièrement sympathique et finalement, c’est leur terminal qui dysfonctionnait ; 8 ou 10 caisses en parallèle qui turbinent à plein régime, ceci explique cela … ouf !!!

Retour vers Londres, toujours en bus, que nous avons pris dans le mauvais sens !!! A ce sujet, je ne sais pas si c’est la conduite à gauche ou si je suis vraiment une bille pour lire un plan, mais pendant ce WE,  c’est incroyable le nombre de fois où nous sommes parties à contre sens. Arrivées au terminus de la ligne, il a bien fallu se rendre à l’évidence, nous n’étions pas du tout au bon endroit, et pire, comme nous étions à l’étage du bus, le chauffeur a failli avoir une attaque quand il nous a vu descendre !!!

Il pleut toujours alors nous nous dirigeons vers Picadilly, à la recherche de quelques souvenirs. Petite pause dans un resto indien, incontournable à Londres. Il est 15h passées, nous sommes les seules clientes mais la cuisine est délicieuse et ce moment de calme est une bénédiction.

Picadilly est à Londres ce que les Champs Elysées sont à Paris. Que des boutiques, que des chaînes et du monde, beaucoup de monde …

Nous filons ensuite vers Saville Road, la rue chic des vêtements pour hommes, pas pour acheter un tailleur sur mesure mais pour les garçons qui nous ont passé commande de sweat-shirts Abercrombie & Finch … ce sera le thème d’un billet entier, je ne m’en suis toujours pas remise.

Cet endroit nous a retenu longtemps et comme je ne sais pas lire un plan – ça se confirme – n’ayant pas fait attention à l’échelle, nous arrivons au théâtre pour la comédie musicale après une heure demarche course effrénée. SOHO et le quartier chinois balayés en quelques foulées et à 19h30 pétantes nous nous affalons sur les fauteuils, les pieds en feu, en nage, les bras tétanisés par le poids de nos paquets. 19h35 le rideau se lève. C’est suffisamment visuel et l’histoire de Simba et Nala nous est assez familière pour que la langue anglaise ne soit pas un obstacle à notre plaisir … c’est beau, très beau. Un pur moment de bonheur et nous sortons un peu étourdies par la magie du spectacle.

Je savais les anglais fans  de comédies musicales, certaines étant à l’affiche depuis des années et toutes affichant complet presque chaque soir mais j’ai été impressionnée par la foule au sortir des différents théâtres du quartier vers 22h. J’ai adoré cette ambiance légèrement survoltée, chacun faisant part de ces impressions autour d’un verre ou devant une assiette. Habituées à notre « trou du cul du monde » où il est impossible de dîner passer 21 heures, cette animation était étourdissante.

Nous avons pu par ailleurs constater que les jeunes anglaises ne sont pas frileuses. Très, très légèrement vêtues (robes à bretelles mini, mini), elles fument devant les pubs ou les restaurant, perchées sur des talons invraisemblables, la cigarette dans la main droite, le verre de bière dans la gauche, tout sourire … elles sont souvent jolies … un air de d’insouciance plane.

Quant à nous, épuisées par cette journée marathon, après un rapide repas, nous avons rejoint le métro, vers 23h. Pas de crainte à avoir, je ne suis pas toujours rassurée à Paris mais là, les couloirs et les quais sont bondés ; quelques touristes mais à priori beaucoup de locaux tirés à quatre épingles. Pas de bousculade, tout ce petit monde se disperse au fil des arrêts  … même l’underground en pleine nuit me plait à Londres !!!

Nous nous couchons, comme dans un rêve, sans même penser à demain …

Londres J2
Gift shop à Picadilly

Londres J2-2
Shopping à Picadilly

Londres 2010 J2-01
Covent Garden

Londres 2010 J2-02
Covent Garden … flagrant délis de gourmandises !!!

 

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *