Critiques littéraires

Naissance d’un pont (Maylis de Kerandal)

photo 2-2

Ce livre raconte la construction d’un pont gigantesque dans une ville imaginaire de Californie, en 2007. Des dizaines d’hommes et de femmes arrivent de tous les coins du monde en quête de travail. Des ouvriers aux cadres en passant par tous les emplois indirects, c’est à travers leur destin que l’on suivra ce chantier pharaonique.

Voilà, le décor. Le prix Médicis qui a été attribué à ce livre et la venue de Maylis de Kerangal (toute auréolée du succès de son dernier roman) pour une séance de dédicace m’ont poussé à lire ce livre mais quelle déception !

J’ai d’abord été très déroutée par le style : difficile. Des phrases très longues, des parenthèses sans fin, le mélange narration et dialogue rendent la lecture ardue mais on finit par s’y faire (traduction : il faut s’accrocher !).

Le plus gros problème reste sans doute que c’est long, très long. Beaucoup de retour en arrière, d’explications sans fin cassent le rythme et je suis allée au bout avec difficulté, n’accrochant jamais vraiment, ni à l’histoire, ni aux personnages.

Bref, j’ai été déstabilisée et profondément ennuyée par cette histoire mais j’ai quand même prévu de lire « Réparer les vivants » du même auteur dont je n’ai entendu que du bien !

Naissance d’un pont
Maylis de Kerandal
Edition Folio
330 pages

You Might Also Like

23 Comments

  • Reply
    Matching Points
    27 août 2014 at 11 h 21 min

    Nous avions eu l’occasion de voir cette auteur(e) au Printemps du livre de Cassis en 2008, elle était venue présenter Corniche Kennedy. nous avions été profondément ennuyées par son intervention orale donc nous avons renoncé à poursuivre sur ses écrits. Votre critique nous conforte dans notre décision 😉

    • Reply
      Laurence
      28 août 2014 at 16 h 40 min

      Alors je mise tous mes espoirs dans « Réparer les vivants », son dernier livre !

  • Reply
    Arwen
    27 août 2014 at 20 h 42 min

    arrfffff, bon ben, je ne le mets pas dans ma liste alors….^^

  • Reply
    Stelda
    27 août 2014 at 22 h 53 min

    Tu es courageuse de persévérer ;-). L’accroche m’a mis l’eau à la bouche, ça semblait joli et fort mais si l’écriture est trop bizarre, j’hésite.

    • Reply
      Laurence
      28 août 2014 at 16 h 39 min

      Je serais tentée de te dire de ne plus hésiter … Par contre, j’ai son dernier livre qui parait-il est excellent. A suivre …

  • Reply
    christine
    28 août 2014 at 8 h 54 min

    Et bien s’appuyer 330 pages quand on n’accroche pas au style et au contenu, faut le faire! Je n’aurais pas eu ta ténacité. J’ai commencé à Nöël un bouquin qui m’ennuie profondément et me fiche le bourdon (Compartiment 6 de Rosa Liksom), il traîne toujours sur ma table de nuit sans que je parvienne à le terminer…

    • Reply
      Laurence
      28 août 2014 at 16 h 38 min

      Je ne connais pas le livre dont tu parles mais là, je voulais quand même savoir la fin … mais même la fin est décevante !!!

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    29 août 2014 at 20 h 13 min

    Tu en parles tellement bien que tu me donnes envie de le lire
    Bises

    • Reply
      Sylvie, Enfin moi
      8 septembre 2014 at 23 h 30 min

      Mais bon si tu as été déçu cela ne vaut pas le coup…
      Bisous Laurence

      • Reply
        Laurence
        11 septembre 2014 at 17 h 37 min

        Ah, ça me va mieux !!!

    • Reply
      Laurence
      11 septembre 2014 at 17 h 35 min

      Tu es sûre ?

  • Reply
    yuko
    7 septembre 2014 at 11 h 19 min

    Coucou Laurence, contre toute attente, je viens de terminer « Marche ou crève », ça te dit qu’on publie notre critique cette semaine ? Ca te convient ? Mercredi ? Jeudi ? Ou dis-moi quand ça t’arrange.
    à très vite ^^

    • Reply
      Laurence
      11 septembre 2014 at 17 h 36 min

      Réponse un peu tardive … mais je suis prête, c’est quand tu veux !!!

  • Reply
    Le Journal de Chrys
    7 septembre 2014 at 22 h 09 min

    Lorsqu’un livre m’ennuie, je stoppe la lecture, cela m’est arrivé dernièrement. Je n’aurais pas ta ténacité!

    • Reply
      Laurence
      11 septembre 2014 at 17 h 37 min

      J’atais quand même titillée pour connaître la fin … mais j’aurais du lâcher l’affaire, tu as raison.

  • Reply
    Black SAPES
    10 septembre 2014 at 21 h 51 min

    J’ai déjà tellement de retard …
    Au moins celui là c’est pas la peine !
    Bises

    • Reply
      Laurence
      11 septembre 2014 at 17 h 37 min

      C’est ça, on passe !

  • Reply
    anyuka
    11 septembre 2014 at 10 h 10 min

    Mince ! ça fait longtemps que j’ai envie de découvrir cet auteur, je vais peut-être plutôt commencer par « Réparer les Vivants », alors…

    • Reply
      Laurence
      11 septembre 2014 at 17 h 47 min

      J’ai une amie qui n’a pas du tout aimé celui là mais m’a chaudement recommandé son dernier livre. Il faut que je le liste vite …

  • Reply
    jicky
    15 septembre 2014 at 18 h 35 min

    ah? toi aussi, le style t’a saoulée?? moi, tellement que j’ai refermé le livre (« réparer les vivants »). J’ai dévoré « En finir avec Eddy Bellegueule », en revanche. Là, le style percute.

    • Reply
      Laurence
      16 septembre 2014 at 17 h 56 min

      Oh non, je mets encore tant d’espoir dans « Réparer les vivants » … mais bon, je vais quand même tenter !

  • Reply
    Réparer les vivants (Maylis de Kerangal) | Instantanés Futiles
    16 mars 2015 at 11 h 34 min

    […] est effectivement extrêmement documenté (j’avais déja pu constater cette précision dans Naissance d’un pont). Expliquer et convaincre de la famille du donneur, mesurer leurs réticences, trouver et […]

Leave a Reply

*