Critiques littéraires

Homme sans chien (Hakan Nesser)

201411 Lecture2

Dans une petite ville de Suède, la famille Hermansson se retrouve au complet pour souffler 105 bougies : les 65 ans du père Karl-Erik et les 40 d’Ebba la fille aînée. Ebba arrive avec des deux ados de fils et son mari. Robert, son frère est la honte de la famille pour avoir participé à une émission de télé-réalité et avoir été humilié devant la Suède toute entière et enfin, Christina, la petite dernière, jeune maman avec son compagnon Jabob se joignent à la fête. Tous s’y rendent à reculons et ces retrouvailles un peu forcées prennent un tour définitivement irrécupérable quand Robert et Henrik (le fils aîné d’Ebba) disparaissent à 24 heures d’intervalle.

Ce livre n’est pas vraiment un polar et pas vraiment un roman … ou un peu des deux. Hakan Nesser dresse le portrait d’une famille aux liens distendus, engluée dans des non-dits et des rancoeurs, confrontée aux bouleversements de son époque.

Le ton de ce roman est souvent grave et caustique. A mi livre, on sait déjà ce qui s’est passé pour les deux disparus. La seconde partie du livre est consacrée à l’inspecteur Barbarotti qui démêle tant bien que mal les ficelles d’une enquête qui traîne en longueur (une année) et cette quête de la vérité occasionne une critique cinglante de la petite bourgeoisie suédoise.

La lecture est compliquée au début (comme chaque fois avec les noms nordiques j’ai du mal à m’y retrouver) et il faut s’accrocher mais j’ai dévoré ce livre. Le style est assez sophistiqué et séduisant. C’est une histoire de fous habilement menée vers un final noir et bluffant !

 

Homme sans chien
Håkan Nesser
Ed° Seuil Policiers
477 pages

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Une Porte Sur Deux Continents
    19 novembre 2014 at 18 h 37 min

    Il ne m’en faut pas plus pour me convaincre ! C’est bon signe de dévorer un livre si long.

    • Reply
      Laurence
      22 novembre 2014 at 18 h 18 min

      J’ai vraiment de plus en plus d’attirance pour ces auteurs « venus du froid » !

  • Reply
    Matching Points
    19 novembre 2014 at 20 h 44 min

    On n’en finit pas de découvrir des écrivains de polars nordiques. Enquête policière et non-dits sont devenus les spécialités du Nord. A noter. Merci !

    • Reply
      Laurence
      22 novembre 2014 at 18 h 18 min

      C’est vrai et c’est un univers très plaisant … ou du moins, j’adhère de plus en plus !

  • Reply
    Arwen
    20 novembre 2014 at 5 h 49 min

    final noir, tu dis, je crains le pire….

    • Reply
      Laurence
      22 novembre 2014 at 18 h 19 min

      C’est un polar tout de même !!!

  • Reply
    Koalisa
    20 novembre 2014 at 14 h 31 min

    Ca a l’air pas mal, ça me dit bien !

    • Reply
      Laurence
      22 novembre 2014 at 18 h 19 min

      Si tu es comme moi, la liste des livres « qui me disent bien » ne cesse de s’allonger !

  • Reply
    Nouce
    23 novembre 2014 at 13 h 46 min

    En commençant ton billet, vu la couverture du livre + le titre, je me suis dit « un polar? pas pour moi! ». Mais en te lisant, je réalise que c’est peut-être un de ces livres que j’affectionne tant… Donc hop, sur ma liste!

  • Reply
    isa
    24 novembre 2014 at 7 h 52 min

    Le fait que tu dises qu’il a fallu que tu t’accroches pour poursuivre la lecture, ne m’engage pas vraiment … je suis à la recherche de lecture facile ces derniers temps , j’ai tendance à m’endormir au bout de 2 pages …

Leave a Reply

*