Critiques littéraires

Dolce Vita 1959-1979 (Simonetta Greggio)

IMG_0538

Le livre débute en 1960 avec la projection du film de Fellini, « La Dolce Vita ». Le film fait scandale et le prince Malo, aux meurs décadentes y est figurant. Palme d’or au festival de Canne, c’est la victoire de la liberté contre les vieilles traditions italiennes.

C’est aussi l’occasion pour le prince Malo de faire ses confessions au prêtre Saverio et de revenir sur sa vie entre 1959 et 1979. Simonetta Greggio nous brosse alors le portrait d’une Italie secouée par les affaires de meurs, les scandales financiers, les attentats, les brigades rouges, le meurtre d’Aldo Moro … ou encore les premiers pas en politique d’un certain Sylvio Berlusconi.

En lisant la quatrième de couverture, c’est cette fresque sociale et politique d’une Italie qu’on connaît finalement bien peu qui m’a attirée. Le problème est justement que ce livre est difficile à aborder pour les non initiés.

La construction du livre ne m’a pas dérangée, le passage sans chronologie d’une époque à une autre, d’un événement à l’autre donne une dynamique au livre mais une fois encore, ne connaissant quasiment rien de l’histoire récente de l’Italie, j’ai peiné à comprendre les ressorts politiques de toutes ces affaires.

Alors certes, le livre se révèle extrêmement intéressant (c’est ce qui m’a poussé à aller au bout) mais il m’a laissé le très désagréable sentiment de ne pas tout comprendre.

Bref, avis mitigé pour ce roman qui est autant un document qu’un roman d’ailleurs.

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    yuko
    14 avril 2015 at 20 h 53 min

    Je passe mon tour sur celui-ci donc… 😉 Bonne soirée à toi !

    • Reply
      Laurence
      17 avril 2015 at 11 h 24 min

      et dire que je l’ai lu pour pouvoir attaquer la suite … je ne suis plus trop motivée !

  • Reply
    Black SAPES
    14 avril 2015 at 22 h 00 min

    En tout cas il ne laisse pas indifférent c’est la deuxième critique que je vois dans les blogs
    Bon signe !!!
    Bises

    • Reply
      Laurence
      17 avril 2015 at 11 h 24 min

      On a beaucoup parlé de ce livre … le titre déjà est terriblement accrocheur !

  • Reply
    Isa
    15 avril 2015 at 7 h 19 min

    Je zappe souvent les romans aux avis mitigés mais l’italie après guerre , ça devrait me plaire …. et puis j’aime les romans qui présentent un bout d’histoire sur fond d’intrigue..

    • Reply
      Laurence
      17 avril 2015 at 11 h 25 min

      Beaucoup d’histoire et très peu d’intrigue ici et moi, c’est quand mêmele contraire que j’aime !
      Quand en plus l’histoire me dépasse un peu ça fait beaucoup !

  • Reply
    Matching Points
    15 avril 2015 at 12 h 21 min

    Un bon souvenir de lecture lié aussi à des souvenirs tout court. Nous avons l’avantage de bien connaître l’histoire de l’Italie… que l’on suit souvent de loin en France, à part bien sûr quand on peut se gausser des écarts de personnages comme le très médiatisé Berlusconi. De toute façon, en ce qui nous concerne nous comprenons difficilement les ressorts politiques de tous les pays en général et nous sommes souvent perdues quand nous voyons des films américains impliquant CIA, FBI et d’autres dans d’inextricables complots.

    • Reply
      Laurence
      19 avril 2015 at 17 h 42 min

      C’est vrai que certains scénarios sont complexes, tant pour un livre que pour un film mais là, alors que ne nom d’Aldo Moro par exemple me parlait bien, j’ai eu beaucoup de mal à saisir toutes les imbrications de l’affaire !

  • Reply
    anyuka
    16 avril 2015 at 9 h 35 min

    Humm j’ai depuis des mois un livre de cet auteur (« Les nouveaux monstres », je crois) qui m’attend sur ma table de chevet, mais je ne sais pas trop pourquoi, il ne m’attire pas du tout…

    • Reply
      Laurence
      19 avril 2015 at 17 h 43 min

      C’est pour lire « les nouveaux monstres » que j’ai attaqué celui là ! Du coup, je ne suis plus très sûre d’avoir envie de poursuivre. D’un autre côté, l’actualité du second volet étant plus proche de nous, je serai peut-être moins perdue !!

Leave a Reply

*