Critiques littéraires

Jeanne Lanvin, Arpèges (Isabelle Mestre)

Arpèges

En ce moment, on parle beaucoup de la maison Lanvin qui fête cette année ses 125 ans et à cette occasion, s’est ouvert au Palais Galliera une exposition rétrospective … que je ne verrai d’ailleurs pas … mais là n’est pas le sujet.

De Jeanne Lanvin, je ne connaissais pas grand chose … je peux même avouer que mes connaissance se limitaient au parfum « Arpège » et que je ne savais même pas qu’elle était née il y a si longtemps … alors ce livre avait tout pour titiller ma curiosité.

Chronologiquement, les quasi 8 décennies de la vie de Jeanne Lanvin sont retracées. Jeanne Lanvin est née en 1867 dans une famille pauvre. Elle est l’ainée d’une fratrie nombreuse qu’elle quittera pour travailler dans un atelier de couture avant d’ouvrir sa première boutique de chapeaux et d’obtenir le succès que l’on sait.

Côté posititif, j’ai dévoré ce roman qui retrace un destin hors du commun. Côté négatif, j’ai été assez désemparée par l’emploi du « Je », comme si l’auteur se fondait dans son personnage mais je ne savais jamais si elle s’adressait au lecteur ou à un mystérieux monsieur rencontré sur l’hippodrome de Longchamp … ou si c’était tout simplement un long monologue.

Il y a beaucoup de délicatesse et d’élégance dans ce livre, c’est précis et ciselé comme de la haute couture mais il y a également une grande distance, une sorte de retenue froide qui ne m’a pas permis d’éprouver une grande sympathie pour cette femme stricte, exigeante et taciturne.

J’aurais bien aimé en savoir davantage, sur ses relations avec les autres, avec sa fille, ses couturières ou bien encore avec Gabrielle Chanel et du coup, la dernière page du livre tournée, cette femme reste pour moi (mais à priori pour tous ceux qui l’ont côtoyée) une énigme !

Voici un extrait page 143 qui en quelques lignes résume bien la distance que Jeanne Lanvin pose avec les autres … distance que j’ai ressentie en tant que lectrice également mais c’est sans doute aussi là que réside la réussite du livre.
« Quand elles montent dans le train, elle sont surprises de me voir. Je les salue. La distance que je maintiens est purement tactique, mais elle m’est devenue une seconde nature. Si j’accompagne une tournée, je n’en demeure pas moins lointaine, et quasi invisible ».

Je remercie quand même les éditions Le Passage et à Babelio pour l’envoi de ce livre.

You Might Also Like

22 Comments

  • Reply
    Koalisa
    1 juillet 2015 at 17 h 50 min

    Je crois que j’aurais la même réaction que toi…

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 10 min

      C’est le coup de poker avec masse critique mais ça permet aussi de découvrir des livres que je n’aurais jamais lus !

  • Reply
    chiffonsandco
    1 juillet 2015 at 18 h 28 min

    je crois que j’ai lu un article sur ELLE à son sujet.

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 11 min

      Oui, ils en ont parlé !

  • Reply
    anyuka
    2 juillet 2015 at 9 h 38 min

    Moi aussi j’ai lu l’article de Elle, ça m’a intriguée et donné envie de voir l’expo… Mais pour le livre je m’abstiendrai du coup 😉 !
    (très belle photo !)

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 11 min

      J’aurais bien aimé voir l’expo moi aussi, ne serait-ce que pour découvrir ce qu’elle faisait car finalement, elle est moins connue que Gabrielle Chanel et son fameux tailleur !

  • Reply
    Matching Points
    2 juillet 2015 at 10 h 09 min

    Nous avons vu l’expo au Palais Galliera. Agréable comme la plupart des expo de couturiers maintenant ; surtout des robes du soir : des plissés savants, des broderies et des strass. Nous ne connaissions pas non plus son histoire ni la similitude avec Chanel (enfant pauvre, modiste à ses débuts). Sa marque n’a pas eu la même gloire ; il y a comme un côté chic suranné et austère dans les parfums et le style.

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 12 min

      Ah, je ne suis pas du tout étonnée pour le côté « austère » !

  • Reply
    Le Journal de Chrys
    2 juillet 2015 at 20 h 55 min

    J’aime bien lire des biographies… Alors pourquoi pas…
    En ce moment je lis une bio d’H Cartier Bresson très intéressante!

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 13 min

      Ah, ce soit être intéressant … et puis la photo ça te parle !

  • Reply
    Alicej
    5 juillet 2015 at 21 h 53 min

    je lis Elle mais j’ai zappé l’article. Je reçois Elle sans le lire, ça devient une évidence.
    Ta photo est très belle, je me souviens avoir lu très jeune un livre sur la vie de Chanel (Edmonde Charles-Roux, L’irrégulière: ou mon itinéraire Chanel, Grasset) et cela m’avait énormément marquée.
    Je regarderai si je trouve celui-ci à la biblio

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 13 min

      Tu l’as trouvé à la bibliothèque ? Je te l’envoie si tu veux !

  • Reply
    Yuko
    7 juillet 2015 at 11 h 17 min

    Tu m’intrigues…

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 14 min

      Veux-tu le lire ? je peux le faire voyager !

  • Reply
    Isabelle
    8 juillet 2015 at 9 h 06 min

    Pas vu l’expo non plus et comme toi pour cause d’éloignement géographique, je ne la verrai pas. En revanche, tu me tentes vachement avec ce livre. Même si je sens que l’emploi du pronom personnel me gênera aussi.

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 15 min

      Tu me diras si tu le lis …

  • Reply
    Stéphanie
    9 juillet 2015 at 15 h 47 min

    Je vais le lire !
    J’ai adoré l’expo à Galliera !

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 15 min

      Tu as la chance de l’avoir vue …

  • Reply
    Black SAPES
    10 juillet 2015 at 22 h 21 min

    Merci je ne connaissais pas son existence ….
    Certainement une beau livre
    Bises

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 16 min

      Tu savais quand même qu’elle existait ?

  • Reply
    Sylvie, Enfin moi
    10 juillet 2015 at 22 h 42 min

    Tu me donnes envie de lire ce livre
    Bisous

    • Reply
      Laurence
      14 juillet 2015 at 18 h 17 min

      C’est le côté mode qui t’attire sans doute. C’est toujours intéressant et l’époque a tellement changé ! Bises

Leave a Reply

*