Humeurs Randos

Biarritz Bonheur

Ca y est, l’été arrive … mais je ne suis plus en vacances. Mon chéri a de nouveau des WE, le grand boom (euh, quel grand boom ???, à peine quelques touristes égarés en Béarn cet été) étant passé … mais ses fins de semaines coïncident avec la reprise des miennes.

Du coup, vendredi (après interrogation de la météo) j’ai décidé de poser mon lundi après midi en congés. 12h15, je passe mon badge à la pointeuse, puis devant le tourniquet … et hop, nous voilà partis direction Biarritz pour un après midi en amoureux … pas arrivé depuis …

Mon chéri était censé préparer les sandwiches mais il a mangé à 11h et à oublié mon repas. Peu importe, il fait beau, chaud, très chaud même dans la voiture. Avec la clim j’ai froid, sans la clim j’ai chaud … jamais contente mais je m’assoupis, bercée par le moteur. Je suis réveillée 1h tard par un « c’est quelle sortie ? ». Je rêve nous sommes déjà arrivés.

14h pétantes, nous mangeons (Mr Chéri re-mange) une salade au « café de la grande plage » … je ne rêve plus, j’y suis et c’est là !!!!

Caf__de_la_grande_plage

 Petite parenthèse : mention très bien au « Café de la grande plage » où nous avons été très bien servis malgré une heure avancée, les tarifs sont très abordables (eh oui, sachez qu’une salade bien garnie en terrasse, à Biarritz, face à l’océan est à peine plus chère (2€) qu’un plat du jour vendu en terrasse d’un petit Bistrot à Oloron où le bruit de fond des vagues est remplacé par celui des voitures, scooters et autres mobylettes au pot d’échappement percé, le tout agrémenté des odeurs de carburants. si, si c’est vrai, vérifié mardi midi !!!!).

J’ai englouti tellement j’étais tentée par un bain savouré cette salade. Miam … Je crois que même le plus beau jour de mes vacances à Hossegor ne réunissait pas autant de bonnes conditions …

Le lundi après midi, en Septembre, à Biarritz, j’aime

– sable chaud,
– le calme (eh oui, plus beaucoup de touristes, les enfants sont à l’école …)
– la température de l’eau
– l’océan qui prend des airs de mer méditerranée
– les douches tous les 20 mètres, nickel pour rincer le sel
– les rochers et le magnifique palais d’Eugénie en toile de fond
– les boutiques

… et je n’aime pas

– Mr chéri qui refuse de se baigner, lit à l’ombre en m’attendant … me fait pitié et par là même m’oblige à écourter mon bain soleil
–  que l’après midi ne dure que quelques heures et qu’il failler rentrer le soir
–  que boire deux Perrier en ville coûte presque aussi cher qu’une salade au « Café de la grande plage »
– que mon compte en banque ne soit pas en accord avec les boutiques,
– que lundi prochain s’annonce automnal …
Biarritz1 Biarritz2 Biarritz3

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *