Environnement Vanity

La COP21 et mon vanity

J’ai régulièrement des relents d’écologie. Non pas que je ne le sois pas au quotidien (je trie, je marche, je suis locavore au maximum … bon, je consomme trop mais ça, c’est un autre débat) mais disons que régulièrement j’ai des prises de consciences un peu plus aigües.

Il y a quelques semaines, une liste de produits cosmétiques agressifs (voire dangereux) a été dévoilèe et tout récemment ce sont les produits d’entretien carrément nocifs qui ont été pointés du doigt. Du coup, j’ai décidé de faire un peu le point sur mon propre mode de fonctionnement version salle de bains !

1 : Je garde les échantillons glanés dans les magazines ou en parfumerie depuis des années. J’ai jeté tous les fonds de teint, j’ai utilisé les shampoings et lait pour le corps (quitte à m’intoxiquer c’est vrai mais je ne suis pas à un paradoxe près …). J’ai trié sérums, masques, soins yeux et crèmes et cela fait plusieurs mois que ma routine quotidienne est faite de petits sachets (ma peau n’est pas susceptible, ouf !!!) je dois pourvoir tenir encore quelques semaines à ce rythme … le côté positif est que je n’aurai rien acheté en terme de cosmétique depuis plus de 6 mois.

2 : J’ai terminé tous les tubes, flacons ou pots entamés, prenant conscience de ma frénésie de découvrir des nouveautés … ridicule ! Il est évident que tous ces contenants ont terminé dans un sac jaune !

3 : J’ai rédécouvert les vertus du savon. Ma fille en fait des parfaits aux huiles essentielles et finalement le plus dur est de trouver un joli porte-savon égouttoir car le savon qui vous échappe des mains sous la douche ou qui baigne au fond du bac c’est l’horreur !
D’ailleurs ma chérie, si tu passes ici … je n’en n’ai plus et si tu pouvais me les faire sans coeur car après j’ai de la peine de les utiliser 😉

4 : j’ai raméné chez Séphora tous les flacons de parfums vides qui trainaient – en décoration ? – dans la maison (ce qui en outre permet d’obtenir une réduction de 20% sur votre achat … mais je n’ai rien acheté, j’en ai encore plusieurs d’avance … no comment !!)

5 : j’ai remplacé les cotons et autres disques à démaquiller par les éponges Konjak (éponge composée de fibres végétales de Konnyaku). Cette petite éponge ronde nettoie en profondeur sans abimer la peau et elle est légèrement exfolliante. Moi qui utilisait au moins 10 disques par jour c’est un net progrès !  Je lave les éponges en machine régulièrement dans un sac à lingerie.

6 : Bon, là vous allez sans doute vous dire que je vire à l’intégrisme mais je vous assure que je suis une personne sensée, saine d’esprit et somme toutes assez modérée ; j’ai pour la première fois réalisé mon déodorant maison et je vous assure que c’est aussi efficace que simplissime. Exit donc tous mes déos à spray ou stick (sac jaune également ça va sans dire 😉 ) … et oui je transpire et non, avec ce déo maison je ne pue pas !!

7 : Avec mon boulot, j’ai régulièrement les mains dans l’eau ou la vapeur (je dois bien essuyer 100 verres chaque jour). J’ai testé x crèmes pour les mains et là, je viens de découvrir le graal : l’huile de chanvre en alternance avec l’huile d’amande douce. Finis les tubes plastiques (il n’en fallait au moins un par mois) je peux même recharger mes petits flacons pompes.

8 : De plus en plus, je fais attention aux emballages. Je n’achète plus de crèmes en pots en verre certes magnifiques mais il y a plus lourd de pot que de crème et l’illusion d’en avoir davantage ne fonctionne plus. J’évite les produits emballés et sur-emballés, je privilégie les plus gros contenants. Du coup, je m’interroge sur mon abonnement à Birchbox qui certes me fait découvrir des produits mais quand même c’est anti-développement durable à souhait entre les doses miniatures, les jolis coffrets, plus celui de la poste … mais bon, je l’ai déjà dit, je ne suis pas à un paradoxe près !!!

9 : bon, je pourrais ajouter en vrac que je ne prends pas de bain (et pour cause je n’a pas de baignoire mais quand même je n’aime pas ça !), que j’utilise des éco-recharges de coton-tiges (sans le baronnet plastique le coton-tige), que je ne me lave les cheveux que deux fois par semaine (c’est fou ce que les shampoings et autres masques encrassent la bonde de la douche alors imaginez dans les égouts et plus loin …)

Dès que j’ai le temps, je vous refais le même billet version prosuit d’entretien, je suis à fond 😉 !!
Et vous, l’écologie ou la gren-attitude, ça vous titille ?

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    17 août 2016 at 21 h 07 min

    Vous avez réussi à nous donner mauvaises conscience ! Bien sur, nous essayons de limiter nos dépenses d’énergie (ne jamais faire tourner une machine à moitié vide par exemple, mais l’une des matchingpoints aime encore les bains…), de préférer les fruits et légumes de saison, et de trier nos déchets consciencieusement. Mais n’avons pas encore fait nos savons nous-mêmes ! On va relire votre post et nous secouer un peu – mais réussirons-nous à avoir le pinceau au nom de matchingpoints ? 🙂
    On attend la suite…

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 20 min

      Le but n’est pas de donner mauvaise conscience mais que chacun fasse un petit pas … je me refuse de penser que c’est inutile !

  • Reply
    Une Porte Sur Deux Continents
    18 août 2016 at 16 h 58 min

    J’essaie aussi de faire mon maximum. Il y a tant de contenants qui ne se recyclent même pas. Mais tous ces gestes simples du quotidien font la différence au final.

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 21 min

      Tu as raison, c’est autant de petits gestes qui comptent !

  • Reply
    Sabine
    18 août 2016 at 18 h 06 min

    Le gros avantage de la peau qui ne supporte rien : je limite les produits. Quand j’en ai trouvé un qui me convient, je le garde. Ma crème de jour (qui a un carton d’emballge, certes) et mon huile du soir sont bio et Ecocert.
    Pour les masques, je suis revenue aux basiques : j’achète des tubes d’argile chez Cattier. Pour mes cheveux (et le visage si je sens que ma peau à très soif), j’y vais au beurre de Karité pur (ou cacao – mais il est beaucoup plus dur, je mets des plombes à en avoir un peu). En fait, j’essaie de revenir aux produits de base, non transformés (comme dans ma cuisine en fait …).
    Merci pour le tuyau de l’amande douce pour les mains. J’essaie en la mélangeant au beurre de Karité (je vais reprendre le boulot et j’ai constaté, qu’en plus de m’irriter les voies respiratoires, la craie me dessèchent les mains).

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 22 min

      Bonne rentrée Sabine ! Je suis beaucoup plus consommatrice que toi alors il faut que je me soigne !!

  • Reply
    Ta soeur
    20 août 2016 at 8 h 46 min

    Ah je suis fière de toi ma sœur moi qui reviens juste sur la blogosphère ! Les deux magazines de 60 millions de consommateurs ont eu le mérite de faire bouger les choses … Les lingettes maison c’est top et mignon en plus ! Pour le reste ici aussi les produits sont limités … un flacon pompe pour tous pour le savon de la douche, un pour la crème pour le corps … Aucun spray dans la maison et les produits d’entretien sont réduits au savon noir et au produit You pour le sol. Ca libère de la place en prime … Less is more !

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 22 min

      Tu as ma conscience écolo parfois 😉 Bisous

  • Reply
    Ta soeur
    20 août 2016 at 8 h 47 min

    Ah si j’oubliais …
    On est tous un peu schizophrènes …. Moi aussi je bircboxe !
    Quelle marque tes huiles pour les mains en flacon pompe ? Il m’en faut !!

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 23 min

      J’ai acheté un petit flacon de la marque Haut-Ségala et maintenant, je recharge avec de l’huile acheté au bio.

  • Reply
    La Lune en Avril
    20 août 2016 at 11 h 30 min

    Je suis admirative… cela ne semble effectivement pas très compliqué pour de grands bienfaits. Je fait très attention aux légumes et fruits, achetés direct chez le producteur au marché par exemple ou en coopératives locales, pour les cosmétiques je suis aussi attentive aux emballages. Enfin pour le jardin et le potager je ne traite pas mais limite les traitements si besoin aux remèdes bio… pas grand chose mais avec plein de petits rien… beau weekend, bise.

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 24 min

      La suite arrive pour la cuisine mais je suis comme toi, locavore au maximum !!! Bises et bon WE Stéphanie.

  • Reply
    chiffonsandco
    22 août 2016 at 18 h 27 min

    oui, ça me titille aussi ! D’ailleurs, je voulais parler bientôt de mes produits de soins naturels dont l’éponge de konjac, bien sûr!

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 24 min

      Bon, comme d’hab, j’ai mis tellement de temps à répondre que j’ai lu ton article !! Super 😉

  • Reply
    Christine
    23 août 2016 at 10 h 20 min

    Et bien tu m’impressionnes! Je pensais ne pas être une trop mauvaise élève en triant scrupuleusement tous mes déchets mais je n’ai pas encore poussé la démarche aussi loin que toi. Bon, la semaine dernière j’ai acheté un nettoyeur à vapeur pour les sols, je n’utiliserai donc plus de détergent, c’est déjà ça. Ceci dit, tu m’intrigues toujours autant avec ton déo fait maison. Pourrais-tu nous faire un petit tuto? Belle semaine Laurence:-)

    • Reply
      Laurence
      3 septembre 2016 at 18 h 25 min

      Promis je m’y colle, c’est super simple !!

  • Reply
    Avis 6 produits soin naturels | Chiffons and co
    1 septembre 2016 at 6 h 01 min

    […] donc de la rincer à l’eau après usage, voire de la savonner de temps en temps, mais Laurence, elle, la passe en machine, dans un filet spécial « linge délicat », […]

  • Reply
    Salle de bain Zéro déchet : 6 gestes simples à adopter au quotidien – Instantanés Futiles
    14 mars 2019 at 7 h 30 min

    […] pas tous certes mais faire son propre dentifrice ou son déodorant est d’une simplicité déconcertante. J’ai adopté les deux depuis des années. Plus de […]

Leave a Reply

*