Critiques littéraires

Le fait du prince

Le_fait_du_prince

Rentrée littéraire oblige, Amélie Nothomb nous a pondu un nouvel ouvrage … le 17ème.

Comme je l’ai écrit il y a une semaine, attirée par la couverture du livre, j’ai eu l’eau à la bouche à la lecture des premières pages du roman « Le fait du Prince ». Ce titre tire son origine du droit français et désigne l’usurpation d’identité. Olaf Sildur, riche suédois vient mourir chez Baptiste Bordave qui décide de prendre l’identité de cet homme qui lui est inconnu.

Alors que j’avais adoré « Stupeur et tremblements », laché « Robert des noms propres » et juré qu’on ne m’y reprendrait plus … je me suis encore laissé abuser.

C’est sur qu’elle a du talent, mais le Japon lui va mieux que la Suède. Les débuts du livre sont prometteurs, elle a l’art de lacher régulièrement de belles phrases, mais très vite l’histoire s’essouffle, devient complètement absurde et finalement invraissemblable … pour une issue bâclée … c’est accablant. Mais comment peut-elle faire la une des magazines et être invitée à toutes les émissions littéraires … même la littérature est un commerce !!!

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *