Critiques littéraires

Manderley for ever (Tatiana de Rosnay)

201609 Lecture2

Je crois n’avoir jamais rien lu de Daphné du Maurier. Je crois même que je savais tout juste qu’elle avait écrit Rebecca et que cela avait été un best seller traduit dans de nombreux pays. Je ne savait pas qu’elle était l’auteur de nombreuses nouvelles dont certaines ont été rendues (encore plus) célèbres par Alfred Hitchcock … bref, concernant Daphné du Maurier, je ne savais rien ou presque !

Mais comme j’ai quand même pas mal entendu parler de la biographie de Melle du Maurier, écrite par Tatiana de Rosnay et que je suis à fond dans la série Dowtown Abbey (je sais, je suis en retard mais je viens de m’envoyer les 5 saisons d’un coup ou presque !), ce livre sur fond de Royaume Uni balayant le XXème siècle était pour moi !

Aucun doute, la personnalité et la vie de Daphné du Maurier sont de merveilleuses matières à un roman et c’est ainsi que se lit cette biographie. Née en 1907 dans une famille bourgeoise-bohême (son père était un acteur de théâtre connu, son grand père écrivain), la petite Daphné grandit auprès de ses sœurs. C’est la plus jolie, mais aussi la plus introvertie et sans aucun doute la plus torturée des trois soeurs. Au fil du siècle, nous découvrons sa vie de jeune pensionnaire en France, son amour pour ce pays, sa vie de femme puis de mère, sa passion pour l’écriture, pour les Cornouailles, les belles demeures, la mer ou bien encore les vieilles pierres … tout ce quotidien qui nourrira ses écrits.

J’ai beaucoup aimé la vie de cette femme passionnée et résolument libre et moderne, l’analyse de ses créations(le mot crréation trouve ici tout son sens) littéraires, les critiques de l’époque, les réactions de ses proches, mais surtout, Tatiana de Rosnay restitue à merveille les liens si particuliers qui lient Daphné aux différentes maisons qu’elle a habité (ou qui l’ont habitée !). J’ai dévoré ces quelques 500 pages et je me demande si c’est le regard d’un écrivain sur un autre écrivain qui rend se livre aussi passionnant, le roman d’une vie !

Je le termine en ayant envie de lire au moins quelques nouvelles de Daphné du Maurier, histoire de découvrir l’atmosphère envoutante si bien décrite par Tatiana de Rosnay.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Yuko
    12 septembre 2016 at 12 h 32 min

    Jolie critique ! Je le note celui-ci, il a vraiment l’air passionnant ^^ Bises

    • Reply
      Laurence
      13 septembre 2016 at 17 h 45 min

      Oui, il l’est, un peu moins sur la fin … mais parce que la vie de Daphné Du Maurier l’est un peu moins ! Bises

  • Reply
    chiffonsandco
    12 septembre 2016 at 19 h 10 min

    voilà un livre qui me plairait…J’ai lu Rebecca, il y a fort longtemps et bon sang que j’ai aimé ce livre, je l’ai dévoré même et je ne l’oublierais sans doute jamais. Ce n’est pas le cas de toutes mes lectures, loin s’en faut!

    • Reply
      Laurence
      13 septembre 2016 at 17 h 45 min

      Bon, alors il faut que je lise ce livre … absolument !

  • Reply
    Koalisa
    14 septembre 2016 at 17 h 12 min

    Rebecca, l’Auberge de la Jamaïque, j’adore Daphne Du Maurier, alors ce livre est pour moi !

    • Reply
      Laurence
      20 septembre 2016 at 18 h 55 min

      Bon, je ne l’ai pas lu, il faut que je m’y colle !!

Leave a Reply

*