Le lundi c’est ciné #16

201701 Cinéma

Carole Mathieu est médecin du travail pour une société de vente en ligne. Elle a été agressée par un des salariés de l’entreprise et malgré le traumatisme reprend son travail. Entièrement dévouée à son métier, elle frôle le burn-out à force d’encaisser les souffrances, les violences et les humiliations subies au quotidien par les salariés de la plateforme d’appel.

Les suicides se succèdent, la police enquête, la direction ne pense qu’à sauve la face et ne pas perdre de chiffre, le médecin alerte en vain, les syndicats tergiversent sur l’attitude à adopter et au final, ce sont les salariés qui trinquent.

C’est un film violent, à la limite du documentaire quant il s’agit de décrire les conditions de travail et les méthodes de management humiliantes dans une entreprise menée par la nécessité de rentabilité et l’atteinte des objectifs. Isabelle Adjani porte le personnage de Carole Mathieu de façon bluffante, ce film c’est elle !

L’auteur du livre dont le film a été tiré (Marin Ledun – Les visages écrasés) a été chercheur en sociologie chez France Telecom … et nul doute que quand on regarde « Carole Mathieu » c’est à la vague de suicides chez France Telecom que l’on pense.

J’ai peu apprécié le parti pris du réalisateur d’en faire un film mi polar, mi fantastique mais c’est sans doute que trop ancré dans la réalité, ce film aurait été à la limite du supportable … On peut aussi déplorer que ce film, diffusé sur Arte avant de sortir sur grand écran soit passé inaperçu … C’est un peu dans la veine de Ressources Humaine de Laurent Cantet, à voir, à méditer et à montrer à tous les jeunes loups qui sortent des écoles de commerces …