J’ai décidé d’être heureuse

201705I1

Cela fait quelques semaines (voire mois) que je suis absente de ce petit monde de la blogosphère que j’aime tant … mais qui est aussi terriblement chronophage.

Fin 2016, ma vie a été bouleversée en quelques jours. On a beau être vigilant avec soi même, recevoir régulièrement des leçons de vie, je crois que tant que l’on est pas directement concerné, on ne mesure jamais à quel point le destin peut basculer en un instant.

Six mois plus tard, c’est avec optimisme que j’écris ce billet, que j’ai une furieuse envie d’écrire et de vivre. On dit que l’optimisme est une forme puissante d’autodéfense psychologique, je ne sais pas si l’optimisme est inné ou se travaille mais ce que je sais par contre c’est que le retour en arrière n’est jamais possible alors chez moi, le désespoir a été balayé par une boulimie de vie et enfin aujourd’hui, je sens qu’après une alternatives de sentiments et de comportements contraires (et excessifs j’en demande pardon à mes proches qui me lisent), je retrouve un certain équilibre.

Attention, il ne s’agit pas de chercher l’équilibre parfait, je sais que c’est un leurre, un mirage que l’on peut s’épuiser à poursuivre à coup de « et si .. ». Non ce dont je vous parle c’est d’un état d’esprit, une savante alchimie de sagesse, d’apaisement et de sérénité que j’arrive parfois à ressentir au plus profond de moi. Cela survient souvent après des moments terribles d’angoisse, une puissance tentaculaire qui m’enfonce et me noie mais qui rend ensuite plus forte cette sensation de calme intérieur qui s’apparente au bonheur, un peu comme le retour du soleil entre deux nuages après la tempête (instant cliché).

Du coup, j’avais envie de vous livrer un billet du style « leçon de bonheur en 10 points clés »

#Ruminer et essayer de réécrire l’histoire ne sert à rien, si ce n’est à perdre du temps et à se faire du mal alors je renonce aux sentiments de colère et de haine

#Sourire à la vie et aux autres, même si on est triste car de toutes façon, le malheur fait peur aux autres

#Revenir à l’essentiel, tant de façon matérielle (Je ne suis pas une adepte absolue de Marie Kondo mais il faut bien reconnaître que se débarrasser du superflu fait un bien fou) que relationnelle. Rien n’est aussi bon que de retrouver ses amis et de prendre le temps de profiter d’eux.

#Avoir confiance en soi. Je me suis beaucoup « analysée » ces derniers temps, mes défauts me sont revenus en pleine figure mais je suis découvert autant de qualités (instant modeste) et même si parfois je me fais peur (et que parfois … j’ai peur), je n’ai pas honte de le dire, je m’aime.

#La seule chose qui compte à mes yeux aujourd’hui c’est le présent. Je suis bien consciente d’être parfois une tornade pour mes proches mais je veux vivre pleinement le quotidien, ne plus perdre de temps … vivre quoi !!

#Dans cet état d’esprit, avez vous constaté à quel point être multitâche est contreproductif ? Alors que je me vantais d’être une femme et d’être capable – moi – de faire plusieurs choses en même temps, la fatigue aidant, je me rends compte à quel point cela est contre-productif … je tombe parfois dans l’excès inverse en ne répondant plus au téléphone ou en rêvassant pendant des heures, ce moment de pleine conscience me semblant primordial (pardon à tous les expéditeurs de SMS, appels, mails et autres petits messages restés dans le vide)

#Même si je vis l’instant présent, j’ai des projets et des rêves. Pour les projets, je les veux réalistes, j’en ai peu, j’y travaille et je vais les tenir. Pour les rêves … je joue au loto !

#Bouger, respirer à plein poumon, jardiner, profiter de la nature … autant d’évidences mais je vous assure que c’est vrai, c’est là que je puise ma force.

Cela ne fait que 8 points mais je suis sûre que vous avez toutes (tous ?) votre petite idée pour dérouler cette liste …

Allez, je vous souhaite un beau week-end !!!