Joie (Clara Magnani)

FullSizeRender

Gigi est un cinéaste Italien reconnu ; nous sommes en 2014, il a 70 ans et en fin d’été, son cœur s’arrête. Une mort rapide, sans douleur, comme il l’avait toujours souhaitée se souvient sa fille Elvira. Quatre ans plus tôt, Gigi rencontre Clara, jeune critique de cinéma belge qui ne cède pas aux avances du latin lover. Lui reste cependant persuadé que cette femme et lui ne partagerons pas que la passion du cinéma. Il a raison ; ces deux là connaîtront une merveilleuse « maturelove » et seront unis par des sentiments forts, secrets, empreints de raison et de respect pour leur famille respective.

J’ai adoré le délicieux parfum de liberté et d’optimisme qui se dégage de ces pages. L’adultère n’est pas pris à la légère mais il y a une sérénité dans ce livre qui m’ont fait un bien fou, une si belle illustration que que « L’amour s’impose à tous les âges » et que la complicité est un bien précieux.

Clara entame un « journal d’absence », s’adressant d’abord au disparu puis à Elvira sa fille  qui découvre au travers d’un manuscrit destiné à Clara cet amour, clandestin certes, mais tellement lumineux et heureux. Les trois modes narratifs s’imbriquent alors merveilleusement.  La pudeur est infinie dans ces pages ou le jugement n’est jamais présent et c’est simplement beau, comme le titre « Joie ».

On a beaucoup disserté sur l’auteur qui reste anonyme : coup de pub ? histoire d’adultère ? envie de rester secrète ? et si c’était un auteur ? … peu importe là n’est pas l’important, c’est un livre solaire, un roman au charme fou sur l’amour simple, le manque, l’attente … coup de coeur !!

10 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

Matching Pointreply
juillet 05, 2017 at 12:07

Nous refait-on le coup d’Elena Ferrante ? Apparemment pour un roman plus agréable à lire que ceux de la mystérieuse napolitaine qui ne nous a pas du tout convaincues !

Laurencereply
juillet 05, 2017 at 04:07
– In reply to: Matching Point

Oui, c’est un peu ça … Ceci dit, j’ai bien aimé le premier volume mais je n’ai pas lu le deuxième et visiblement le troisième n’est plus à la hauteur alors comme j’ai trop peu de temps, ce n’est pas une priorité !

yukoreply
juillet 06, 2017 at 09:07

Une démarche peu banale pour l’auteur de ne pas se faire connaitre mais qui nous recentre effectivement vers l’essentiel : sa littérature 🙂 Bises

Laurencereply
juillet 06, 2017 at 02:07
– In reply to: yuko

Je te dirai que je n’achète que rarement un livre pour l’auteur … c’est même devenu le contraire dans certains cas (je pense à Amélie Nothomb ou Anna Gavalda) et qu’une fois que je suis dans le livre j’oublie! Bon, il y a aussi les auteurs qui ont un style si particulier qu’on ne peut pas oublier. Bref, pour ce qui est de Joie, tu peux foncer ! Bises

Une Porte Sur Deux Continentsreply
juillet 07, 2017 at 06:07

Ça donne vraiment envie de le lire. Je vais le chercher la prochaine fois en librairie ! Passe un très beau week-end 🙂

Laurencereply
août 07, 2017 at 06:08
– In reply to: Une Porte Sur Deux Continents

Merci 🙂

La Lune en Avrilreply
juillet 08, 2017 at 08:07

Tu me donnes envie de le lire, merci pour la découverte et ce quelque soit l’auteur, joli weekend Laurence, bise.

Laurencereply
août 08, 2017 at 10:08
– In reply to: La Lune en Avril

C’est vraiment un très beau livre. Un court roman mais qui a trouvé en moi un écho tout particulier tu t’en doutes … Bises !

chiffonsandcoreply
juillet 09, 2017 at 04:07

Rien que le titre, déjà….

Laurencereply
août 08, 2017 at 10:08
– In reply to: chiffonsandco

C’est très beau, un hymne à l’amour, à l’espoir … de ces livres dont on peut relire des pages de temps en temps …

Leave a reply

*