L’armoire des robes oubliées (Rükka Pulkkinen)

201707 Lecture 2

2014, Helsinki, Eva est atteinte d’un cancer foudroyant. Son mari Martti, sa fille Eleonoora et ses petites filles Anna & Maria se relaient à ses côtés pour adoucir ses derniers jours. De ces moments douloureux naissent des rapports privilégiés et Anna découvre que derrière la façade du mariage heureux de ses grands-parents se cache un drame. A l’ouverture d’une armoire, la découverte d’une robe oubliée fait resurgir le passé et la vérité se révèle.

1964 : Elsa est une psychologue de renommée internationale, Martti son époux un artiste peintre reconnu. A l’aube des années 1970 et de la libération de la femme, ce jeune couple en vogue voyage beaucoup, a une vie mondaine intense et délaisse la petite Anna. Eeva, jeune étudiante entre alors à leur service pour s’occuper de l’enfant.

L’auteure, avec beaucoup de poésie et de délicatesse mêle l’amour et la mort, les choses graves et légères, décrit des femmes alternativement fortes et faibles mais ce roman n’est jamais triste, il est juste et touchant.  Rükka Pulkkinen décortique à merveille les relations entre ces femmes, la filiation mère-fille, la transmission grand-mère-petite-fille. Chacun de ses personnages a ses failles et ses qualités et il y a beaucoup d’empathie, d’humanité et de respect dans ces lignes.

La construction de l’intrigue est parfois complexe avec l’alternance passé-présent et le parallèle entre les vies d’Elsa et d’Anna emporte parfois le lecteur dans des confusions mais c’est aussi l’intérêt de ce roman … se laisser porter par le récit, tenter de comprendre ce qui vivre, viellir et aimer veulent dire.

Pour finir, il y a la Finlande, ses paysages magnifiques, cette lumière que l’on imagine étrange, les sapins, les sauna … la littérature venue du froid ne se limite pas aux polars alors ne boudons pas notre plaisir.

« Mais maintenant, je suis devant cette porte et je sonne. Plus tard je comprendrai que ma vie, toute nouvelle, commence justement ici. Peut-être qu’on peut déjà en voir la fin, dès la porte. Mais c’est le commencement, et le commencement ne veut pas entendre parler de la fin »

16 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

chiffonsandcoreply
juillet 13, 2017 at 07:07

c’est peut-être une occasion pour moi car tu sais ce que je pense des polars ^^

Laurencereply
août 08, 2017 at 10:08
– In reply to: chiffonsandco

Oui mais bizarrement, je ne suis pas sûre que celui là te plaise … mais bon, c’est tellement peu objectif comme remarque …

yukoreply
juillet 14, 2017 at 12:07

J’ai un peu honte mais j’ai commencé ce roman sans parvenir à dépasser les 20 premières pages.. Le thème me semblait trop dur quand je l’ai commencé et je ne sais pas, ce n’était pas le bon moment pour moi. Mais du coup, quand je lis ton avis, je me dis qu’il faudrait que je lui laisse une deuxième chance…
Bises à toi !

Laurencereply
août 08, 2017 at 10:08
– In reply to: yuko

Oui, c’est triste mais jamais complaisant ! J’étais peut-être dans la bonne période pour le lire ! C’était un conseil de ma soeur, il était temps que je lui rende !!! Bises

sophie bazarreply
juillet 14, 2017 at 10:07

Cette photo est sublime ! J’ai lu ce livre il y a un bout de temps, je me souviens avoir été légèrement décue… j’en attendais peut-être trop ?

Laurencereply
août 08, 2017 at 09:08
– In reply to: sophie bazar

Il a traîné dans ma PAL pendant des mois et là, c’était le bon moment pour le ressortir. C’était un conseil de ma soeur et je n’en attendais rien de spécial … le meilleur moyen de ne pas être déçue ! C’était donc un bon moment de lecture mais pas un coup de coeur !

matchingpointsreply
juillet 14, 2017 at 02:07

Nous sommes d’accord pour le commentaire précédant – une belle photo avec le livre et le tissu assorti et posés sur des draps anciens ; c’est une invitation à la lecture !

Laurencereply
août 08, 2017 at 09:08
– In reply to: matchingpoints

Merci … c’est vrai que le robe est raccord avec la couverture ! Il y a des hasards surprenants parfois. Cette robe n’a pas appartenu à ma maman mais elle a son petit âge tout de même et parfois, être conservatrice a du bon !

Polinareply
juillet 14, 2017 at 03:07

Bon, rien que pour la photo et la j’aimerais découvrir ce livre ! Une véritable invitation à la lecture et à la découverte.

Laurencereply
août 08, 2017 at 09:08
– In reply to: Polina

C’est bien mais ça ne sera pas mon coup de coeur de l’été quand même !

La Flaneusereply
juillet 31, 2017 at 10:07

Après l’avoir laissé traîné pendant des semaines sur ma PAL, je me suis plongée dedans et je n’ai pas regretté une seconde. C’est la lecture parfaite de l’été!

Laurencereply
août 08, 2017 at 09:08
– In reply to: La Flaneuse

Moi aussi, je l’avais depuis des années …

Sabinereply
août 11, 2017 at 10:08

Je crois bien que ma main a failli s’arrêter dessus à la Bibliothèque.
Mais si c’est pour se perdre dans les alternances passé/présent, je vais peut-être attendre un peu (je viens de finir un livre comme ça, et je n’ai pas du tout aimé).

Laurencereply
août 17, 2017 at 02:08
– In reply to: Sabine

Le problème de ces livres c’est qu’il faut quelques chapitres pour se mettre dans le bain … parfois ça passe, parfois ça casse !

La Lune en Avrilreply
août 18, 2017 at 09:08

Je l’avais déjà repéré… et tu me confirmes donc qu’il faut que je l’ajoute sur ma pile ! Merci. Bise.

Laurencereply
août 21, 2017 at 03:08
– In reply to: La Lune en Avril

Ah oui, et ne me demande pas pourquoi, je suis sûre que ce livre va te plaire ! Passe une bonne semaine. Bises

Leave a reply

*