Ailleurs (Dario Franceschini)

Italie, fin des années 60. Ippolito Dalla Libera est un vieux notaire qui ne quitte plus sa chambre. Son fils, Iacopo a pris la suite de son respectable et respecté père.  Au crépuscule de sa vie, ce dernier le charge d’une mission incroyable : rassembler ses 52 frères et sœurs, enfants qu’il a eus avec des prostituées. Sonné par cette nouvelle mais bon petit soldat, Iacopo se rend à Ferrare sur les traces de la vie dissolue de son père. Dans un quartier pauvre de Ferrare, il rencontre Mila qui va le mettre sur la piste de révélations sur la vie de son père … mais également sur la sienne et sur la vie en général.

Le roman commence avec la phrase suivante «Tu continueras à te laisser choisir / Ou enfin tu choisiras » … je traduirai ainsi : doit-on subir sa vie ou la vivre ?

Ce livre joyeux a des allures de fables, j’ai adoré me laisser porter par l’histoire de Iacopo qui passe de l’austérité à la joie et au bonheur de vivre. Ce roman sent bon l’Italie, la vie, la dolce vita et se dévore, de révélations en révélations c’est une histoire solaire, sensuelle, poétique ; cet « Ailleurs » est un coup de cœur !

3 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

yukoreply
janvier 11 at 04:01

J’aime bien t’entendre parler de coup de coeur 😉 J’imagine aisément un livre solaire, dans lequel on apprend beaucoup. Bises à toi !

Matching Pointsreply
janvier 12 at 09:01

Merci pour ce conseil de lecture. Nous ne connaissons pas cet auteur. Nous allons y remédier !

Koalisareply
mardi at 03:01

Je ne connais pas mais ça me dit bien !

Leave a reply

*