Humeurs

Mon coiffeur, mes cheveux et moi

Pourquoi faut-il que régulièrement je sois insatisfaite, TRES insatisfaite de ma coupe de cheveux ? Cette forme de crise revient régulièrement, et ce depuis des années, inutile donc d’imaginer que c’est la faute à la quarantaine. Cela m’a donc valu plusieurs expériences plus ou moins heureuses, échelonnées sur plusieurs années …  il faut bien que ça repousse !!!

 

A ma décharge, mes cheveux sont frisés et épais … autant dire que ce n’est pas une sinécure. Petite parenthèse pour ma princesse : je sais que ce n’est pas tous les jours facile. Tout le monde s’accorde à dire que les cheveux frisés c’est magnifique – sauf les garçons de la maisonnée mais ça, on s’y habitue – mouais … sans doute, sur les photos des magazines mais pas forcément au quotidien.  Les cheveux frisés, ça coûte une fortune en soins nourrissants, coiffants, lissants …  et ce n’est toujours facile à dompter.

 

Me concernant, en plus d’être frisée, je suis brune (oui, brune, pas châtain). A l’arrivée des premiers cheveux blancs, il fait bon être blonde plutôt que brune … mauvais pioche encore donc. Deux choix s’offrent alors à moi : la couleur (qui va vite aller de pair avec les racines blanches) ou quelques mèches (pas blondes, surtout pas) qui permettent de mêler cheveux bruns, méchés et blancs. J’ai choisi la seconde solution … mais j’ai décidé que pour supporter les cheveux blancs, il fallait une coupe moderne !!!

 

Va t’en trouver un grand coiffeur qui sache couper les cheveux épais, frisés … et qui accepte d’exercer dans le trou du c** du monde !!!!

Alors voilà, il y a quelques mois, ma coiffeuse de campagne (que j’aime beaucoup au demeurant et qui, ayant les cheveux frisés comme moi, peut comprendre) m’a trouvé LA coupe idéale. J’étais super contente … mais, car il y a un mais, la fois suivante, il a été difficile de la retrouver, LA coupe idéale.

La fois dernière ça a carrément été loupé et j’y suis donc retourné dans la semaine qui suivait afin de réparer la chose. Et hop, vas-y que je coupe, recoupe, effile, froisse … et je suis ressortie bien coiffée … jusqu’au lavage suivant et à ce jour c’est carrément la catastrophe. Mes cheveux sont courts dessus (très, trop courts), longs derrière et « incoiffables ».

 

Seule solution, prendre mon mal en patience. Alors, en attendant, je trouve que je ressemble à un cocker et j’épluche les magazines, j’admire ces mannequins superbes, aux cheveux brillants et en place, magnifiquement maquillés, et je me demande à quoi vous pensez, vous, chez le coiffeur, sous un néon qui vous donne un teint blafard lorsque vous vous asseyez face à la glace les cheveux mouillés et hirsute, le maquillage du matin totalement envolé  !!!

 

Bon, sinon, je crois que j’ai trouvé une idée de rattrapage. Voir le ELLE du 06 octobre spécial SEXE (je sais, rien à voir, et je sais, je suis très en retard à la lecture) page 75, la pub Maniatis … Ca ressemble un peu à ça … en moins, beaucoup moins décoiffé tout de même …


Z’en pensez quoi ?

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *