Critiques littéraires Culture Uncategorized

Ca raconte Sarah (Pauline Delabroy-Allard) – RL2018 #5

La critique dans ELLE commençait par « Si l’on était dans un film, il n’y aurait pas de générique » et moi, la question que je me pose c’est « Si on était dans un film qui pourrait bien jouer le rôle de Sarah ? ».

Dès les premières pages on découvre Sarah, enfin, disons plutôt le corps de Sarah, morte ou vivante, le lecteur n’en sait rien et Pauline Delabroy-Allard nous embarque dans un livre en deux parties, un peu comme on escalade une montagne, un montée vertigineuse qui sera suivie d’une descente pire encore. La genèse d’un amour fou et la folie du manque. Sarah est violoncelliste dans un quatuor, elle est solaire, pétillante et déboule de la vie (plutôt sage en apparence) de la narratrice comme une explosion, un tourbillon, une tornade.

L’écriture est vive, nerveuse, étourdissante même dans la première partie. Plus posée, différente dans la seconde, n’épargnant pas le lecteur qui assiste à la chute comme on dévale une pente embarqué par la vitesse.

Ce livre est fou, flamboyant comme Sarah, enivrant comme certains soirs de fête et toujours la même question : qui pourrait bien jouer le rôle de Sarah, cette musicienne classique toujours dans l’excès, de présence ou d’absence, étonnement jamais au diapason.

Un premier roman étonnant et détonnant, coup de poing !!

 

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    5 décembre 2018 at 19 h 16 min

    Quel privilège de rencontrer l’auteure d’un livre que l’on a adoré !
    Nous sommes ravies de vous voir plus souvent en vrai…
    Bonne soirée

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 50 min

      Je ne lis pas toujours « avant » la rencontre mais là heureusement car vraiment elle en dit beaucoup … pourtant elle a lutté 😉 dommage pour tous les autres !

  • Reply
    Sophie bazar
    6 décembre 2018 at 8 h 50 min

    Mais oui, ça fait vraiment plaisir de te voir 🙂 ! Je note ce livre, l’histoire me parle bien….

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 49 min

      ça devrait te plaire … c’est un petit livre, parfait entre deux pavés !

  • Reply
    Koalisa
    7 décembre 2018 at 17 h 31 min

    L’histoire est chouette ! Et c’est sympa de te voir en photo !

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 47 min

      Merci Koalisa 😉

  • Reply
    laurence Caillau-Larrieu
    7 décembre 2018 at 18 h 46 min

    Aymeline Valade, Adele Haenel, Claire Foy, Rooney ou Kate Mara….
    La liste est longue et le livre était passionnant et bouillant
    bises
    Laurence

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 47 min

      Alors je vais faire ma pénible : Aymeline trop grande, Adèle trop ronde … mais les sœurs Mara c’est bien vu, tu es trop forte ! Bises

  • Reply
    yuko
    22 décembre 2018 at 17 h 50 min

    Juste un petit message en passant pour te souhaiter de belles fêtes ! Bises

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 45 min

      Merci Yuko ! je suis négligente, je pensais justement à toi et je me disais qu’il y avait longtemps que tu n’avais pas écrit.
      Le mois de décembre m’a engloutie alors trop tard pour le « Joyeux Noël » mais je serai à l’heure pour la nouvelle année ! Bisous

  • Reply
    Stelda
    23 décembre 2018 at 22 h 27 min

    Trop chouette de te voir 🙂 Ce livre semble très beau. Je l’ajoute à ma PAL. Joyeux Noël, chère Laurence!!!

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 43 min

      Merci Stelda … un peu tard pour te souhaiter joyeux Noël et un peu en avance pour la nouvelle année … à très vite alors !

  • Reply
    chiffonsandco
    26 décembre 2018 at 17 h 34 min

    Voilà qui donne bien envie de le lire ! J’avais laissé un com sur l’article où tu parles de ton cheval et quand j’ai voulu voir ta réponse, ben, je ne l’ai pas trouvé : flute, alors!

    • Reply
      Laurence
      27 décembre 2018 at 16 h 41 min

      J’ai trouvé ce commentaire dans les spams … merci pour ta vigilance ! Par contre, je n’ai trouvé que celui là. C’est bizarre ! Bises

Leave a Reply

*