Critiques littéraires Culture

Frères d’âmes (David Diop) – RL2018#8

Alfa N’Diaye est un tirailleur sénégalais envoyé au front durant la Première Guerre Mondiale. Sur le champ de bataille, il assiste impuissant à la mort de son ami d’enfance. Entre souvenirs de jeunesse et désirs de vengeance emplis de haine, David Diop nous offre un récit brutal et incisif sur l’envers du décor de la guerre des tranchées.

La première partie du livre apporte un éclairage intéressant sur l’Afrique du début du XXème siècle et le rôle des tirailleurs sénégalais. La seconde, plus mystique m’a laissée de plus en plus dubitative.

Peut-être a-t-on trop parlé de ce livre ; j’ai fini par être dérangée par le style répétitif du monologue, ces formules très percutantes mais au final lassantes. Rien n’a été épargné à ces tirailleurs … et rien ne sera épargné au lecteur, certains passages étant presque insoutenables quand la boucherie vire à la sauvagerie.

On ne peut pas fermer les yeux sur ce qu’a été notre histoire il n’y a pas si longtemps et ce livre court, puissant, se dévore à toute vitesse mais j’ai été contente de le refermer, soulagée presque !

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Sophie bazar
    16 janvier 2019 at 9 h 42 min

    C’est vrai que quand on parle trop d’un livre ça finit par le desservir hélas… du coup pour celui-ci je vais attendre un peu et le prendre « à l’occasion »… Belle journée à toi Laurence !

    • Reply
      Laurence
      20 janvier 2019 at 17 h 26 min

      Après c’est vite lu … mais finalement, il faudrait pouvoir absorber des heures de lecture avant d’être polué par trop de commentaires ! Bonne fin de WE Sophie.

  • Reply
    matchingpoints
    16 janvier 2019 at 19 h 26 min

    Merci pour cet avis sincère et courageux – aller contre le mainstream littéraire …

    • Reply
      Laurence
      20 janvier 2019 at 17 h 27 min

      Courage très mesuré … à contrario, il m’arrive aussi d’adorer des livres, de les conseiller et de faire flop !! Bonne fin de dimanche !

  • Reply
    Koalisa
    17 janvier 2019 at 10 h 22 min

    Je ne sais pas si j’aurais le courage d’aller jusqu’au bout…

    • Reply
      Laurence
      20 janvier 2019 at 17 h 29 min

      Certaines scènes sont vraiment dures, quand je parle desauvagerie, je pèse le mot 😉 !

  • Reply
    yuko
    20 janvier 2019 at 22 h 29 min

    Je passe mon tour donc… Toujours trop peu de temps et trop de bons livres en attente… Très gros bisous à toi et belle semaine !

    • Reply
      Laurence
      7 février 2019 at 21 h 06 min

      Oui, tu as raison, il faut parfois faire des choix ! Bisous Yuko

Leave a Reply

*