Critiques littéraires

Jours d’orage

 

Petit billet culturel, le second en quelques jours, je vais faire mentir ma bannière !!!!

 Il y a quelques années, comme beaucoup, je découvrais la livre «  Inconnu à cette adresse », premier livre traduit de Kressmann Taylor, écoulé depuis à 600 000 exemplaires. Ce roman épistolaire racontait l’histoire de deux hommes dont l’amitié se délie face à la montée du nazisme.

Dernièrement, alors que je fouine au rayon livres de notre Espace culturel, je tombe sur « Jours d’orage », un roman inédit retrouvé dans une valise par le fils de l’auteur, dans lequel la romancière reprend le thème de la vengeance en réponse aux crimes de guerre.

 4ème de couverture :
Toscane, 1960. Amandes Lashe, jeune veuve américaine, s’installe quelques mois à Florence avec sa fille. Mais lors d’une excursion dans les collines environnantes un terrible orage éclate, les obligeant à s’établir provisoirement dans un village isolé: Rocca al Sole. Elles y font la connaissance du marquis Eduardo Carleone. Quinze ans auparavant, il avait perdu sa femme, sauvagement assassinée par les nazis qui, envahissant les collines, avaient massacré femmes et enfants. Depuis ce jour, la rancœur des villageois envers les Allemands ria jamais connu de repos. Lorsque le matin de l’orage ils identifient un de leurs tortionnaires parmi un groupe de touristes allemands, les villageois décident de faire justice eux-mêmes. Dès lors, ce village coupé du monde devient le théâtre de toutes les tensions.

Jours d’orage marque le retour de Kressmann Taylor sur ses terres de prédilection : la possibilité d’un pardon pour les crimes de guerre. Mais ce dernier roman nous offre aussi pour la première fois une magnifique histoire d’amour.

Ce livre est beaucoup plus romanesque qu’ « Inconnu à cette adresse » avec une intrigue assez bien menée. D’aucuns trouveront l’histoire romancée (trop), stéréotypée, sans surprise et décevante. C’est sur que ce n’est pas comparable avec « Inconnu à cette adresse » mais après tout qu’importe. C’est bien écrit, la Toscane y est fort bien décrite, la tension monte petit à petit et je me suis laissée porter par le côté très romantique de cet histoire. Au final j’ai  dévoré ce livre et si c’est à cela que l’on mesure un bon livre, sans aucun doute c’est réussi.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *