Critiques littéraires

Les impatients (Maria Pourchet)

« Les impatients », ce livre aurait aussi pu s’appeler Les ambitieux.

Reine est de ceux-là, ambitieuse et décidée. Elle est en terminale dans « Un lycée privé sous financements publics, excellente réputation, bondé, capacité d’accueil trois cents élèves, taux d’occupation, le double. Les restes poncés d’un saint Joseph en granit signalent à l’entrée la vocation initialement religieuse de l’établissement. On peut imaginer entre ces murs, avant 68, des élèves en rangs, en blouse, on leur dit tu, on leur promet le service militaire. On peut souffler. Nous sommes en 1999 et c’est le bordel ».

Quelques pages plus loin, Reine a le bac en poche et sort d’HEC. Encore quelques pages et nous retrouvons Reine, jeune cadre arrogante au parcours sans faute dans la cosmétique de luxe, son mec est quasi parfait et Etienne, resté son meilleur ami depuis le lycée, est tout aussi impeccable, joli trio de carriéristes.

Voilà. Ici, tout va très vite, les mots sont jetés à un rythme d’enfer, avec un ton et un style incroyable. Adieu la ponctuation, c’est perdre du temps ! Le lecteur est bousculé mais si tu veux suivre Reine, tu t’accroches et puis c’est tout !

Ce livre c’est un peu une expérience. Je l’ai dévoré et j’ai eu l’impression d’être passée dans un shaker. Maria Pourchet décortique ici le monde de l’entreprise, de ces jeunes sortis des grandes écoles qui ont les dents qui rayent le parquet et qui veulent réussi à tout prix.

C’est réaliste et jamais méchant (d’ailleurs on s’attache à Reine pourtant tellement arrogante), les dialogues sont truculents, c’est vif et enlevé … et socialement très caustique (Maria Pourchet est sociologue de formation). C’est une auteure que je découvre et d’emblée, j’adore cet humour, cette ironie piquante doublée d’un sens très fin de l’observation de notre société … vite, je vais lire ses autres livres !

Coup de cœur et merci à mon amie Laurence qui me sort de ma zone de confort en lecture !

Les impatients
Maria Pourchet
Editions Gallimard
190 pages

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Koalisa
    29 avril 2019 at 12 h 12 min

    En tant qu’enseignante dans une école d’ingénieurs et maman d’un étudiant dans une grande école, ce sont des questions que je me pose quotidiennement… J’ai presque peur de lire ce livre !

    • Reply
      Laurence
      29 avril 2019 at 17 h 09 min

      Je pense quand même que tous les jeunes qui sortent de ces écoles d’ingénieurs n’ont pas les dents aussi longues ! J’en ai côtoyé dans ma carrière professionnelle (de ceux aux dents qui rayent le parquet), ils trustent de suite les plus hauts postes mais j’ai aussi travaillé avec des gens intelligents, brillants et simples ! Tu as le recul pour lire ce livre, c’est sûr !!

  • Reply
    Matching Points
    29 avril 2019 at 14 h 33 min

    De prime abord, quelques clichés… le style a l’air de sauver la mise !

    • Reply
      Laurence
      29 avril 2019 at 17 h 09 min

      Oui, le sujet n’est pas nouveau, vous avez raison mais la forme le sert tellement bien !

  • Reply
    Yuko
    3 mai 2019 at 10 h 21 min

    Ca fait du bien d’être bousculé parfois… Je le note, pourquoi pas 😉 belle journée à toi Laurence ! Bises

    • Reply
      Laurence
      9 mai 2019 at 16 h 04 min

      Oui, ça me sort de ma zone de confort et j’ai été très perturbée au début puis j’ai adoré !

  • Reply
    laurence Caillau-Larrieu
    3 mai 2019 at 15 h 51 min

    C’est vrai l’écriture dans ce livre ( qui semble être la marque de fabrique de Maria Pourchet ) est vraiment « présente » et donne une vraie intensité à l’histoire
    A très vite
    Laurence

    • Reply
      Laurence
      9 mai 2019 at 16 h 05 min

      Pas eu le temps de lire celui que tu m’a prêté mais j’ai hâte de voir ce que peut donner ce style dans un autre univers 😉 … à suivre. Bises

Leave a Reply

*