Critiques littéraires

Whitesand (Lionel Salaun)

Une propriété : Whitesand, un état : le Mississipi profond, une petite bourgade : Hunstville et sa communauté frustre aux hommes violents, voilà les ingrédients d’un roman noir servi par une écriture magistrale.

C’est un livre que j’ai lu il y a quelques semaines et dont j’ai oublié de parler ici. C’est toujours surprenant de constater que l’écriture d’une chronique littéraire à chaud peut évoluer. Ce roman je l’ai beaucoup aimé et je crois l’aimer encore davantage aujourd’hui. Après avoir dévoré la saga « Le sport des rois », me voilà replongée dans les Etats Unis du sud, sur la même période post-ségrégation.

Le roman  « Whitesand » commence dans les années 30 dans l’état du Mississippi. Dès les premières pages, le lecteur est terrassé par la chaleur et la stupeur. Un homme noir se fait lyncher, jugé coupable sans autres forme de procès que celle de la couleur de sa peau. On ne sait pas pour quel acte il est condamné, lui semble le savoir, mais rien n’est certitude dans cet état où le racisme persiste.

Dans les années 1970. Un étranger, cheveux longs et jean’s à pattes d’éléphant débarque à Huntsville, bourgade paumée où sa vielle Ford Mustang tombe en panne. Ici tout le monde se connait et l’arrivée de cet étranger, certes discret – mais presque trop – intrigue. Pour payer la réparation de son véhicule il trouve du travail sur place, séduit la jolie serveuse du restaurant local et dérange …

L’écriture de Lionel Salaun est dense. L’auteur est français, aucune traduction n’est donc passée par là, les phrases sont longues et exigeantes mais quel style. … comme la chaleur et le labeur dans cet état du Mississippi qui n’en finit pas de digérer la nouvelle loi sur la ségrégation.

Certaines scènes sont écrites avec une telle précision et une telle intensité qu’on se croirait dans un western, terrassé par la chaleur et la peur, Lionel Salaun a un vrai talent de conteur. Ajoutez à cela une musicalité des mots incroyables et vous avez ici un roman aussi fort par l’histoire que par l’écriture.

Un livre dont a bien trop peu parlé, à lire absolument ❤

Whitesand (Lionel Salaun)
editions Actes Sud
272 pages

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    1 juillet 2019 at 10 h 42 min

    A lire absolument…nous prenons donc acte ! En plus, avec la chaleur qui fait en ce moment, on doit bien se retrouver dans l’ambiance du Mississippi !
    Merci pour ce conseil de lecture

    • Reply
      Laurence
      8 juillet 2019 at 11 h 33 min

      Je crois que la chaleur ne vous a a pas épargné ces derniers jours … ici on lit au frais !

  • Reply
    Yuko
    1 juillet 2019 at 15 h 07 min

    Je n’ai jamais lu cet auteur pourtant ce n’est pas faute de lire de bons avis sur ses romans… Je note celui-ci (on ne sait jamais) bises Laurence !

  • Reply
    Koalisa
    3 juillet 2019 at 11 h 12 min

    Je le note, il a l’air top !

    • Reply
      Laurence
      8 juillet 2019 at 11 h 32 min

      Oui et puis ce livre a le mérite du juste équilibre entre pavé et densité… ni trop long, ni trop court !!

  • Reply
    chiffonsandco
    4 juillet 2019 at 15 h 18 min

    Tu attises ma curiosité ^^

    • Reply
      Laurence
      8 juillet 2019 at 11 h 28 min

      Il est assez court celui-là !!

  • Reply
    laurence Caillau-Larrieu
    4 juillet 2019 at 16 h 13 min

    C’était si bien, à mi-chemin, en effet, entre Polar et Western.
    Cet auteur ira très loin sûrement…
    Bises
    Laurence

    • Reply
      Laurence
      8 juillet 2019 at 11 h 27 min

      Merci pour cette découverte, je ne suis pas sûre que j’aurais lu ce livre sans toi ! Bises

Leave a Reply

*