Critiques littéraires

La chaleur (Victor Jestin)

Le livre idéal pour prolonger l’été …

Léonard est en vacances avec sa famille dans un camping des Landes. Deux semaines de canicules, deux semaines d’enfer qui sont sur le point de s’achever quand il assiste au suicide d’Oscar un jeune de son âge. Non content de le regarder macabrement mourir, Léonard traîne le corps vers les dunes et l’enterre dans le sable.

Passons sur les invraisemblances de cette première scène et laissons nous porter par cet étrange roman qui dissèque si bien les dernières années de l’adolescence et raconte l’été et les vacances en camping avec une étonnante lucidité.

L’auteur n’a que 25 ans, la sortie de l’adolescence n’est donc pas si lointaine pour lui et il décrit fort bien le malaise de Léonard qui n’en peut plus de la chaleur, de la promiscuité, des rencontres futiles et de camping dont il fait une analyse un peu à la Houellebecq : le tourisme de masse, la consommation de bières, merguez ou frites, les concours, activités et autres jeux animés par le lapin crétin, la séduction avec jouissance obligatoire, le bronzage, les corps … tout cela dégoûte Léonard déjà bien embarrassé par sa famille dont il a presque honte. Gêné par son corps, plus vraiment enfant mais pas encore adulte, il découvre maladroitement les filles, le sexe, l’alcool et traîne son ennui et son malaise dans les allées poussiéreuses du camping sous une chaleur écrasante. Léo ne comprends pas ce qui l’a poussé à geste aussi insensé … et le lecteur non plus.

C’est là que le bât blesse et c’est dommage d’être passé à côté de l’analyse du comportement de ce jeune déconnecté de cet été, de la population de ce camping, de son époque même. Léonard est apathique et l’auteur de même vis à vis de son personnage.

Pas particulièrement original mais jamais ennuyeux, ce court roman se lit d’une traite et il est écrit avec une étonnante maîtrise pour un auteur si jeune. La tension monte subtilement au fil des pages. Le personnage de Léonard est bizarre et ce roman à son image : étrange, dans le sens indéfinissable … mais j’ai lu des livres bien plus convenus alors nul doute que l’on peut se laisser aller à toutes les spéculations pour savoir de quoi Oscar est réellement mort et pourquoi Léonard a réagi ainsi mais ce livre se dévore, de préférence en bord de mer !

Un grand merci à Babelio et aux éditions Flammarion pour l’envoi de ce livre de la rentrée littéraire, reçu en avant-première.

La chaleur
Victor Jestin
136 pages
Editions Flammarion

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    19 août 2019 at 10 h 07 min

    Un livre à lire peut-être après les vacances, avant il pourrait décourager à partir…
    Ravies de vous retrouver, bonne reprise !

    • Reply
      Laurence
      19 août 2019 at 15 h 42 min

      Merci et merci d’être toujours au RV mesdames ! Reprise en douceur après des vacances lentes on ne va rien brusquer !

  • Reply
    sophie bazar
    20 août 2019 at 9 h 45 min

    Un joli avant-goût de la rentrée littéraire ! bonne reprise en douceur 🙂

    • Reply
      Laurence
      25 août 2019 at 22 h 06 min

      Merci Sophie … déjà une semaine, le temps file trop vite !

  • Reply
    Koalisa
    20 août 2019 at 12 h 20 min

    Du coup ce livre m’intrigue ! J’espère que tu es remise de tes vacances à vélo !

    • Reply
      Laurence
      25 août 2019 at 22 h 08 min

      J’ai hâte qu’il sorte pour pouvoir confronter mon avis à d’autres !
      Sinon, mes vacances c’était top. Finalement, la partie Bretagne était trop courte mais on va revenir … en van aménagé !
      Promis, je prépare un billet sur notre périple mais un peu comme toi, je ne sais pas par où commencer !
      Bises.

  • Reply
    Une Porte Sur Deux Continents
    22 août 2019 at 4 h 56 min

    Très intriguant en effet même si le sujet parait un peu lourd. Heureuse de te retrouver 🙂 Bises

    • Reply
      Laurence
      25 août 2019 at 22 h 10 min

      Merci, je aussi heureuse de revenir aussi !! Bises

  • Reply
    yuko
    25 août 2019 at 15 h 12 min

    J’avoue que le thème du roman m’intrigue mais que ls incohérences me freinent… Trop d’autres livres à découvrir, je passe mon tour pour celui-ci…

    • Reply
      Laurence
      25 août 2019 at 22 h 10 min

      Celui là est vite lu mais effectivement, ce ne sera sans doute pas mon conseil n°1 en cette rentrée !
      Bisous Yuko et à très vite

Leave a Reply

*