Green Attitude

Ecologie et numérique : 10 gestes pour passer à la vitesse supérieure

L’écologie n’a jamais été aussi en vogue que ces derniers temps. Cela en est presque affolant, tout le monde surfe sur la vague de « There is no planet B » (ce qui est vrai, hélas) et avec l’approche des élections municipales, c’est LE sujet en vogue, le vert déboule dans tous les programmes !!
Soyons positif, faute de changer réellement les choses, cela les fera peut-être avancer et le moindre petit pas compte !

J’ai toujours été très consciente de l’importance du non gaspillage des ressources qui ne sont pas illimitées mais quitte à enfoncer une porte ouverte (on est TRÈS nombreux à le faire de toutes façons et au pire cela ne nuit pas *) j’avais envie d’un billet « 10 idées » sur le thème de l’écologie au bureau. La plupart de ces idées sont des évidences mais on n’y pense pas forcément, ou pas systématiquement alors avec l’image du petit colibri dans la tête, j’ai recensé une liste d’actions à appliquer au quotidien dans un cadre professionnel et extensible à la maison !!

Quelques chiffres :
1 email c’est en moyenne 4g de CO2 … et ça peut monter à 50g si les pièces jointes sont volumineuses
1 internaute consomme en 1 an, l’équivalent en électricité de deux lave-vaisselle pour une famille

1 salarié (qui est aussi internaute à ses heures perdues) c’est donc en un an, plus de 200 kg de gaz à effet de serre (soit quelques 1500 km en voiture individuelle), c’est aussi 300 litres d’eau ou bien encore l’équivalent de 10 ampoules basse consommation allumées en permanence pendant 1 an !!!

Surfer sur le net, envoyer un mail, télécharger des fichiers … autant d’actions que nous faisons sans imaginer le poids qu’elles ont sur la planète. Dans le monde, ce sont plusieurs centaines de milliards de courriers électroniques qui sont échangés chaque jour. Si on raisonne en terme de chiffres, chacun de nous génère plusieurs dizaines de kg équivalent CO2 par an rien qu’en traitements numériques ! Bref, il est urgent d’en prendre conscience !

1 – On dématérialise avec intelligence

Passons rapidement sur ce premier point qui est acquis ou en passe de l’être maintenant : on limite les impressions papier !
La plupart des documents sont dématérialisés et le but n’est pas de déporter l’impression des administrations ou entreprises vers les particuliers alors on évite de les imprimer chez-soi !

2 – On imprime durable

On utilise une police de caractères qui consomme moins d’encre (Ecofont ou Century Gothic par exemple) et on utilise ses cartouches d’encre à fond. On peut les remuer un peu ça marche bien. Les fabricants sont désormais tenus de livrer des produits qui ne passent pas en mode alerte alors qu’il reste plus de 20% du produit encore disponible mais en attendant, l’ « effet shaker » avec le toner ça marche super bien !

3 – On limite les téléchargements

Savoir que tout est à disposition sur des serveurs c’est bien et c’est rassurant mais si possible, essayez de stocker les documents dont vous avez régulièrement besoin en local sur votre PC, cela vous évitera de naviguer vers les serveurs de façon inutile !!

4 – On navigue avec intelligence

Savez vous que la moindre recherche est consommatrice de ressources ? Les serveurs sollicités consomment de l’énergie et dégagent de la chaleur alors certes, les data centers sont construits dans des zones polaires ou au fond des océans mais là encore, leur nombre grandit et ne pourra pas grossir indéfiniment.
Il n’est pas question de tous migrer en zone blanche au centre de la France mais utiliser des mots clés pertinents ou penser à identifier comme favoris les sites que vous visitez quotidiennement permet d’éviter de surcharger l’accès aux serveurs de données. En plus vous gagnerez du temps  !

5 – On change de navigateur

Bye-bye Google Chrome et Firefox qui sont les pires en matière de consommation. Il existe des moteurs de recherches pensés « durable » qui redistribuent une partie de leurs bénéfices à des organisations engagées sur l’environnement, des associations ou bien encore qui participent à la lutte contre la déforestation (j’utilise Ecosia et c’est parfait).

6 – On passe en mode sommeil

La nuit, on coupe tous nos appareils, au pire on les bascule en mode avion. On coupe le Wifi de la box : ça se paramètre très bien et de toutes façons, toutes ces ondes sont nuisibles pour le sommeil. On évite aussi de laisser les chargeurs branchés en permanence (j’ai vu un reportage pas plus tard que cette semaine, beaucoup de chargeurs sont non conformes et peuvent prendre feu. Info ou intox ?) et au bureau on active le mode veille du PC au delà de 15 minutes d’inutilisation.

7 – On fait le ménage

Désabonnez vous des newsletters que vous ne lisez pas ou plus.  Il existe des outils  qui scannent votre boîte de réception, identifient tous les messages inutiles et référencent tous vos abonnements; il suffit ensuite de se désinscrire en un clic (unroll.me par exemple).
Penser à cocher la case comme quoi vous ne voulez pas recevoir de messages publicitaires de la part des partenaires quand vous vous abonnez à un site ne suffit visiblement pas, alors, chaque fois qu’un message publicitaire non désiré tombe dans votre boîte mail, ne vous contentez pas de le supprimer, cliquez sur le lien de désabonnement. Cela peut sembler fastidieux mais à la longue cela paye. Evitez aussi les concours très alléchants reçus par le biais de posts sponsorisés dans vos flux FB ou IG : c’est l’innondation de messages de pub garantie dans la foulée … et oui, rien n’est vraiment gratuit dans ce bas monde 😉 !

8 – On évite les mails trop lourds et inutiles

Au boulot, est-ce bien utile de mettre la société entière en copie de vos mails ? C’est consommateur de ressources et pire, terriblement chronophage pour celui qui reçoit, pensez-y !
Pro ou perso, on évite d’envoyer des mails trop lourds, on compresse les images, on utilise des logiciels de transferts de fichiers … bref, on envoie utile. Etrangement quand il s’agit de rédiger un courrier, de le glisser dans une enveloppe, de l’affranchir et de le poster, on réserve cela aux courriers importants donc on peut tout aussi bien réfléchir aussi avant de dégainer sur « Envoyer »

9 – On fait le ménage on a dit

Plus le courriel est conservé longtemps, plus son impact sur le changement climatique est fort.
Donc on vide sa boîte mail régulièrement : les spams dans la corbeille, les inutiles idem … et on n’oublie pas de vider la dite corbeille hein !

10 – On n’oublie pas le zéro déchet

Ne m’en voulez pas pour cette piqûre de rappel, je n’ai pas pu m’en empêcher ! Exit gobelets, tasses et autres touillettes à usage unique ! Arriver avec sa bouteille de Contrex qui dépasse du sac c’est carrément has-been et pour la pause déjeuner sur le pouce, on passe au bento ou, si on se sert au restau du quartier, on récupère son repas avec ses propres contenants !

 

Voilà, j’en ai fini, j’espère que ça vous aura davantage plu que lassé et sur ce, je vous souhaite un excellent Week-end !

 

(*) parenthèse au moment même où je m’apprête à publier ce billet : je me demande de l’intérêt de la faire, ne suis-je pas moi même en train de consommer inutilement des ressources énergétiques …

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Koalisa
    26 janvier 2020 at 11 h 12 min

    Mais Firefox et Chrome sont plutôt des navigateurs que des moteurs de recherche , non ? Et pour Ecosia, je crois qu’ils ont pour partenaire Microsoft… Gare au greenwashing ! 😉

    • Reply
      Laurence
      27 janvier 2020 at 11 h 25 min

      Merci pour cette note rectificative (et c’est pas comme si c’était mon job 😉 ) ! Pour écosia je ne savais pas, il va falloir que je creuse ça un peu plus … merci pour ta vigilance !

  • Reply
    matchingpoints
    27 janvier 2020 at 17 h 12 min

    Un bon rappel pour prendre conscience de l’impact de l’internet – mai nous retenons aussi le dernier point !

    • Reply
      Laurence
      14 février 2020 at 9 h 08 min

      ah oui, le dernier point … 😉 !

  • Reply
    Christine
    2 février 2020 at 17 h 53 min

    Coucou chère Laurence, il y a bien longtemps que je ne suis plus venue par ici. Shame on me car ton petit coin du net est vraiment très sympa est instructif. J’essaie moi aussi de limiter des déchets en tous genres mais tu m’as appris plein de choses sur les dépenses énergétiques liées aux mails. J’y serai attentive désormais! A bientôt et plein de becs.

    • Reply
      Laurence
      14 février 2020 at 9 h 10 min

      Merci Christine … ce blog est un peu du grand n’importe quoi, un peu touche à tout mais c’est tout moi alors peu importe ! Merci pour ton indulgence et à tout bientôt. Bisettes.

  • Reply
    laurence Caillau-Larrieu
    11 février 2020 at 14 h 45 min

    Toujours du bien d’en savoir plus…

    • Reply
      Laurence
      14 février 2020 at 21 h 39 min

      … à quelques approximations près ! Bises laurence

  • Reply
    chiffonsandco
    11 février 2020 at 15 h 43 min

    il y a peu, j’ai nettoyé la boite mail professionnelle où je gardais les mails depuis des années : j’ai supprimé quelques années et j’ai poussé mon collègue à faire de même. Moi, j’utilise Lilo, à la place d’Ecosia ou de Google (moteur de recherche donc).
    Je tente de me désabonner des newsletters mais parfois, j’ai l’impression que ça ne sert à rien car je continue de les recevoir (enfin certaines en tout cas).
    Et au bureau, je fais le forcing pour que les cartouches soient utilisées jusqu’au bout!

    • Reply
      Laurence
      14 février 2020 at 21 h 34 min

      Je valide tout bien sûr !! Pour les newletter et autres alertes publicitaires, c’est vraiment sans fin, je te le confirme.
      Toutes nos adresses sont revendues. J’ai du souscrire à un abonnement EDF et dans la foulée j’ai été de nouveau inondée ! Le pire étant je jour où j’ai fait un concours Lidl pour gagner un robot (que je n’ai pas gagné) suite à quoi j’ai reçu des dizaines de messages publicitaires ! Ca me rend folle !!!
      Bon week-end. Bises

Leave a Reply

*