Critiques littéraires

Le bal des folles (Victoria Mas)

Un roman historique engagé, un premier roman maîtrisé !

Le « bal des folles », a lieu chaque année à la mi-carême. Le Tout-Paris se presse vers l’hôpital de la Salpêtrière pour voir de près les pensionnaires du service psychiatrie pour qui cette fête est le seul regard vers le monde extérieur. Mais qui sont ces « aliénées » déguisées et exhibées le temps d’une soirée ?

Avec un réalisme saisissant, Victoria Mas nous plonge au coeur de l’hospice de la Salpêtrière, en 1885 (une époque pas si lointaine quand on y pense) où les femmes étaient victimes d’un système ultra-patriarcal. Un adultère, une pensée rebelle, un comportement un peu libre, ou plus trivialement victime d’une acte malsain … il était tellement facile de cacher ce qui dérangeait que ces femmes,  épouses-de ou  filles-de étaient internées dans le service du célèbre professeur Charcot et parfois sujet d’expériences sensées traiter l’hystérie auquel on assistait chaque vendredi comme l’on se rendait au spectacle.

Basée sur une histoire vraie, l’histoire de ces femmes oubliées, ces « hystériques »  qui inquiétaient autant qu’elles fascinaient est traitée avec une étonnante maîtrise pour un premier roman.

C’est juste, écrit avec sobriété et d’un rythme soutenu. Des portraits de femmes passionnées et passionnantes dans le Paris de la fin de XIXème. Victoria Mas nous plonge au cœur d’un système révoltant en suivant le destin de  Louise jeune orpheline abusée, Eugénie, jeune fille issue de la bonne société au franc parler qui ose contredire les hommes (dont son père notaire de son état) et pire que tout communique avec les morts, Geneviève, fille de médecin, infirmière en chef du service psychiatrie depuis 20 ans ou bien encore Thérèse ancienne prostituée au grand cœur … un premier roman captivant qui aborde des thèmes aussi divers que les progrès de la médecine, la pathologie de la folie, l’hypocrisie bourgeoise ou le rapport au spiritisme!

Le bal des Folles
Victoria Mas
Editions Albien Michel
256 pages

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    29 octobre 2019 at 14 h 38 min

    Un sujet pas facile – mais vous avez aimé ! Merci pour ce conseil de lecture

    • Reply
      Laurence
      4 novembre 2019 at 13 h 51 min

      J’ai été bluffé par ces portraits de femmes féministes avant l’heure et puis c’est une époque que j’aime alors ce livre avait tout pour me plaire.

  • Reply
    Koalisa
    1 novembre 2019 at 11 h 38 min

    Ca me fait penser au film Frances sur l’actrice américaine Frances Farmer qui finit à l’asile pour avoir été un peu trop « libre »… Bon week-end, Laurence !

    • Reply
      Laurence
      4 novembre 2019 at 13 h 52 min

      Ah oui, je l’avais oublié ce film avec Jessica Lange de mémoire, il faudrait que je le revois 😉 ! Bises Isabelle

Leave a Reply

*