Critiques littéraires

Etés Anglais (Elisabeth Jane Howard)

Une éblouissante saga sur fond historique …

Une histoire en plusieurs tomes, un livre avec un arbre généalogique sur les premières pages, l’élégance de la bourgeoisie anglaise, le deuxième tiers du siècle dernier … toutes les cases étaient cochées pour que ce roman me plaise … cette saga même puisque 3 autres tomes sont à paraître !!

Allez, je vous embarque pour une longue traversée de quelques 500 pages avec la famille Cazalet. William et Kitty sont au sommet de cette pyramide familiale et ce sont surtout la vie de leurs quatre enfants que nous découvrirons. Leurs trois fils Hugh, Edward et Rupert ont chacun fondé une famille et Rachel, la seule fille de la fratrie, célibataire consacre sa vie à ses parents et aux bonnes œuvres. L’histoire se déroule à l’aube de la seconde guerre mondiale et la perspective de ce conflit génère bon nombre d’angoisses qui viennent se greffer aux petits secrets, duperies, mensonges, histoires d’amour et d’amitié, rivalités ou complicité, tromperies et autres jeux d’enfance qui sont le quotidien de chacun des personnages.

Cette famille fait partie de la bourgeoisie anglaise et nous suivrons chaque foyer de 1937 à la fin de l’été 1938, entre leurs demeures de Londres et la résidence familiale à la campagne dans laquelle ils se retrouvent chaque été, accompagnés de leurs domestiques respectifs qui s’affairent pour satisfaire tout ce beau monde. Dès les premières pages, cette fresque familiale est terriblement addictive.

Grands et petits, maîtres et domestiques, le portrait de chaque protagoniste est tiré avec justesse et on sent bien la tendresse de Elisabeth Jane Howard pour ses personnages. Il y a de l’humour surtout dans les dialogues entre les enfants parmi lesquels on devine les héros des prochains épisodes. Chez tous, l’angoisse et la sagesse se succèdent alors que les sombres nuages de la guerre assombrissent le ciel de l’Europe.

L’écriture et la traduction sont riches et fluides. Du dialogue à la narration, on court sur ces pages empreintes d’une délicatesse très britannique avec un plaisir immense.

… si vous avez aimé Downtown Abbey, vous adorerez

C’est riche et foisonnant comme j’adore (alors oui, cela se mérite et l’arbre généalogique doublé du nom des domestiques au service de chaque famille est vraiment utile pour ne pas se perdre dans les méandres de la famille Cazalet) mais quel bonheur que celui de se laisser porter par toutes ces histoires.

Si vous avez aimé l’atmosphère chic et élégante de Downtown Abbey, vous ne pourrez qu’adorer la saga des Cazalet … vivement la sortie du tome 2 cet automne !

Etés anglais
Elisabeth Jane Howard
Editions de la table ronde
557 pages

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Koalisa
    11 mai 2020 at 11 h 20 min

    Je ne connaissais pas mais je le note car l’histoire me plaît bien !

    • Reply
      Laurence
      14 mai 2020 at 21 h 47 min

      Ah, si tu aimes les histoires de famille, la petite et la grande histoire, les sagas au long court, c’est LE livre des vacances !!!

  • Reply
    matchingpoints
    11 mai 2020 at 16 h 33 min

    En commençant votre post, nous avons évidemment pensé à Downtown Abbey que nous avons adoré. Mais nous l’avions suivi en VO (sous-titre tout de même) parce que écouter la langue anglaise dans ces nuances était un vrai régal ! Il faudrait se contenter de lecture en français…

    • Reply
      Laurence
      14 mai 2020 at 21 h 48 min

      Je n’ai pas eu le courage de regarder la série en VO mais je vais le faire pour le film !! Quant au livre, je ne suis pas sûre de maîtriser suffisemment la langue anglaise pour apprécier alors en français, ça m’allait très bien !!

Leave a Reply

*