Humeurs

Expressions locales

Un petit billet sur les expressions locales, motivé par la phrase d’un de mes collègues, (un local, un véritable autochtone) qui me parlant d’une connaissance commune hélas disparue me demande « il s’enterre quand ? » … non, il ne risque pas de s’enterrer tout seul, il est MORT !!!

Du coup, je pense à quelques mots ou expressions typiquement utilisés dans le Sud-Ouest qui, outre nôtre accent, nous valent les railleries des parisiens ou tout autre habitant du nord de la France, le nord étant constitué de tout département au nord des fleuves Loire et Rhône. J’allais écrire « au dessus » de la Loire car il est vrai que depuis le fond du Sud Ouest, nous montons à Bordeaux … et éventuellement à Paris. Façon de parler ridicule si on considère que l’altitude à la capitale est très nettement inférieure à chez nous !!!!

Qui ne s’est jamais retrouvé devant une boulangère bouche bée alors qu’on lui demande très poliment une chocolatine … Ah, un pain  au chocolat ?

Toujours à la boulangerie, partir acheter une baguette, demander une flûte et ne pas comprendre qu’on vous serve un pain de 400g. Et bien oui, une flute est, selon les régions, soit l’équivalent de la french baguette, soit l’équivalent d’un pain de 400g, vous savez, un « paing » !!!

Quand les gens du Sud Ouest partent en vacances bien chargés, la malle est pleine. Ah, vous voulez dire, le coffre de la voiture ?

Revenir d’un spectacle ou tout autre manifestation ayant eu un franc succès et raconter « c’était gavé de monde ». Et oui, par chez nous, on gave les oies et les canards … mais aussi les salles de cinéma.

Savez-vous que tout  étranger (et surtout bordelais) est nommé doryphore en Béarn. Un doryphore est un insecte qui dévore les feuilles de la pomme de terre, voire les tiges. Je ne connais pas l’explication de cette expression, ni d’ailleurs si elle est propre à notre région.

Je peux parler de tout cela car je suis un pur produit importé. Et vous, vous en connaissez d’autres ?

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *