Uncategorized

Lucky day

 

Aujourd’hui nous sommes un vendredi 13, jour magique ou maléfique selon les croyances des uns ou des autres, l’association d’une journée réputée maudite : le vendredi, à un nombre diabolique : le 13.  Cette année, il y en aura trois, dont deux coup sur coup alors je me suis interrogée sur les origines de cette croyance.

Commençons par le Vendredi, pourquoi serait-il un jour maudit ? Moi qui suis de la génération 35h, vendredi signifie fin de semaine et parfois RTT, j’adore le vendredi !!!

Dans la religion catholique, les références au vendredi sont nombreuses. Bon, là je marche sur des œufs, étant plutôt inculte en la matière mais je peux dire sans me tromper que le vendredi saint tombe un vendredi et avec moins de certitude,  qu’Eve aurait croqué dans la pomme interdite un vendredi avant de la présenter à Adam, que c’est le jour de la mort du Christ, celui où Caïn tua son frère Abel, où encore celui ou Saint Jean-Baptiste fut décapité…

Le nombre 13. Mathématiquement parlant c’est un nombre premier mais dans le cas des croyances, au diable le rationnel, alors on s’en fout. Disons que beaucoup de choses vont par 12 : les lunes, les mois, les heures, les apôtres, les travaux d’hercules, les signes du zodiaque … si bien que le chiffre 13 était vu comme une malédiction qui venait perturber ce douze parfait. Sans doute encore une référence religieuse, celle à la Cène, où Jésus était entouré de ses 12 apôtres, dont le traître Judas.

Alors chaque vendredi 13, il y a ceux qui n’osent pas un mettre un pied dehors de peur que le ciel ne leur tombe sur la tête ou qu’un grand malheur arrive, ceux que ça laisse indifférents et puis les autres, ceux qui font le bonheur de la française de jeux.

Aucune statistique de par le monde n’a pu prouver que les vendredis 13 avaient une quelconque incidence sur nos destinées, on note simplement trois fois plus de joueurs à la loterie nationale !

Le vendredi 13 fait partie des traditions, au même titre que d’autres signes de malheur : miroir brisé présage de sept ans de malheur, le chat noir croisé,  passage sous une échelle …  dont nous ne connaissons pas les origines mais qui nous sont transmises de génération en génération. Heureusement il existe également quelques porte-bonheur pour conjurer le mauvais sort comme le trèfle à quatre feuilles, le fer à cheval, l’étoile filante  …

Et pour vous, vendredi 13, Chance ou malchance ?

PS : Je vais quand même aller m’acheter un petit truc à gratter … à suivre

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *