Humeurs

Civisme sur macadam

Ce matin, en écoutant la radio, je découvre qu’aujourd’hui, c’est « la journée de la courtoisie au volant » et que c’est même la 10ème du genre. Pfffffff Journée de la femme, journée des secrétaires, journée de la politesse … mais où va-t-on. Comme s’il fallait attendre un jour spécial pour se comporter correctement !!!

L’objectif de l’association à l’origine de cette journée est l’amélioration durable de la sécurité routière, le tout passant par un changement profond des mentalités et des comportements des usagers. L’accent est donc mis sur la prévention et l’éducation routière pour favoriser une nouvelle conduite plus citoyenne, plus responsable et plus respectueuse des autres. Elle vise à inciter tous les usagers, automobilistes, motards, cyclistes et piétons, à un meilleur partage de la route.   

Alors, mon autocritique : Comme 88% des personnes interrogées, je me considère comme une bonne (voire très bonne) conductrice. Je n’ai certes pas eu mon permis du 1er coup mais pas d’accident à déclarer, tout juste quelques bris de glace et à mon actif les pare-chocs (oui, un coup celui de devant, un coup celui derrière à quelques jours d’intervalle) de la voiture flambante neuve de M-Chéri. Bon, on n’a pas idée de construire des 4×4 avec des pare-chocs de pacotille aussi !!!   

Alors, oui, il m’arrive de téléphoner au volant (sans kit cela va sans dire) et je roule régulièrement 10 km au dessus de la limite autorisée (ouais, j’ai encore tous mes points alors je peux de temps en temps faire la (re)belle au volant). Mais surtout, j’avoue et je sais, c’est pas bien, je me transforme en une véritable harpie dès que je roule derrière un pénible qui lambine (qui pourrait être ma mère) ou un tracteur qui aurait pu choisir un autre moment pour emprunter MON chemin. Melle déteste me voir me transformer en charretière, surtout que d’un seul coup mon éventail de vilains mots devient très large et très vulgaire, allez donc comprendre. Même Pu**** c’est soft à côté.  

Bref, rien qui, à mon sens, me transforme en une dangereuse irresponsable. Cela d’autant plus qu’en vieillissant (bon déjà que c’est pas facile tous les jours de voir apparaître cheveux blancs et ride, vieillir ne peut pas apporter que des inconvénients), je fais preuve de davantage de Zen-attitude au volant. Je ne me prends plus la tête pour 5 minutes de retard, j’anticipe davantage histoire de ne pas me coller un coup de stress inutile et je respecte davantage les limitations de vitesse.

Alors, un petit rappel des 10 commandements de la courtoisie au volant et sur la route :

1Je garde mon sang-froid en toutes circonstances et ne m’énerve pas au volant, et au guidon, notamment en cas d’encombrements. C’est vrai, quelle idée que de râler dès qu’il y a le moindre embouteillage dans notre petite ville de province. Car, dès qu’il y a plus de 15 voitures immobilisées sur la voie de contournement de la ville, ça y-est, je peste car « ça bouchonne sur la rocade » … n’importe quoi, d’autant plus que quand je me retrouve sur une vrai rocade, bien empruntée, je fais moins la maligne !!!

2Je n’oublie pas le danger sur la route et je reste entièrement concentré(e) sur ma conduite. Ok, je ne bois pas, mange pas, ne téléphone pas (essaye de ne pas téléphoner) dans ma voiture. D’ailleurs, tout ce qui a trait à l’alimentaire, hors bouteille d’eau, est totalement proscrit dans ma voiture et j’essaye de laisser le téléphone dans mon sac à main, dans le coffre, pour être sûre de résister à la tentation.

 3J’accepte le rythme de conduite des autres usagers de la route, hommes et femmes, en particulier des conducteurs inexpérimentés ou âgés. Ok voir plus haut, je dois être plus tolérante. Je serai vieille et lente moi aussi un jour. Et puis, on est tous un peu étranger et perdu quelque part, alors un peu d’indulgence !!!

4Je reste concentré(e) sur ma conduite, en sachant que mon attention peut-être détournée par l’usage des technologies embarquées (téléphone, GPS, lecteur CD…)

Bon, ça fait totalement doublon avec le point n°2. Message reçu.

 5Je respecte en toutes circonstances les emplacements signalés « Handicapés » ainsi que les issues de secours (Pompiers, Hôpitaux, Ecoles…). Sur ce point, je suis absolument irréprochable et je hurle contre ceux qui font preuve d’incivisme.

 6J’évite de consommer, même raisonnablement, toutes boissons alcoolisées ou produit pouvant diminuer ma capacité de conduire et de maîtriser mon véhicule.

100% respect, je n’ai plus l’âge de l’insouciance et des conneries et là c’est beaucoup trop grave.

7Je suis attentif(ve) et prévenant(e) vis-à-vis des usagers les plus exposés au danger : piétons, enfants, cyclistes et motos. Oui, mais c’est encore redite avec le point n°2, non ?

8Sur autoroute, j’évite de monopoliser la file de gauche et je me rabats aussitôt après avoir doublé un véhicule. Oui, je le fais … presque tout le temps.

9Je respecte les piétons et je ne stationne pas sur les trottoirs, ni sur les voies cyclables et les passages aménagés. Idem point 8 avec un petit bémol. Les gens qui traversent hors des passages piétons ou lorsque le feu est rouge (pour eux) ne méritent pas d’indulgence (bon, je ne vais tout de même pas les écraser) mais le civisme, c’est pour tous.

10Je veille au bon état de mon véhicule, afin de contribuer à une meilleure sécurité, au respect d’autrui et de l’environnement. Oui … et c’est pour ça qu’aujourd’hui je suis à pied, ma voiture avait besoin de son petit bilan de santé annuel. ET d’ailleurs, c’est pour ça qu’aujourd’hui je réalise que même dans une petite ville, il faut s’imposer en tant que piéton. Bon sang, mais ils ne savent pas qu’aujourd’hui c’est la journée de la courtoisie au volant !!!!

Et vous, vous être de bons citoyens ou des hooligans des routes ?

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *