L’envie (Sophie Fontanel)

 

Note de l’éditeur :
Si tout le monde faisait l’amour, on ne s’entendrait plus.

« Pendant une longue période, qu’au fond je n’ai à cœur  ni de situer dans le temps, ni d’estimer ici en nombre d’années, j’ai vécu dans peut-être la pire insubordination de notre époque, qui est l’absence de vie sexuelle. Encore faudrait-il que ce terme soit le bon, si l’on considère qu’une part colossale de sensualité a accompagné ces années, ou seuls les rêves ont comblé mes attentes ? mais quels rêves ?, et ou ce que j’ai approché, ce n’était qu’en pensée – mais quelles pensées. Sur ce rien qui me fut salutaire, et dans lequel j’ai appris à puiser des ressources insoupçonnées, sur ce qu’est la caresse pour quelqu’un qui n’est plus caressé et qui, probablement, ne caresse plus, sur l’obsession gonflant en vous et dont on dit si bien qu’elle vous monte à la tête, sur la foule résignée que je devine, ces gens que je reconnais en un instant et pour lesquels j’éprouve tant de tendresse, je voulais faire un livre. »

Mon avis :
Depuis des années, j’apprécie le franc-parler et l’humour de Sophie Fontanel. Je me souviens de ses débuts à C+, certains de ses articles dans ELLE me font mourir de rire et son blog est rafraîchissant, l’antithèse de la prise de tête.

C’est donc avec envie que j’ai acheté son livre après avoir lu et écouté quelques interviews.

A l’heure ou les émissions sur la sexualité pullulent sur le PAF … peut-on avouer en 2011 ne pas avoir envie de faire l’amour sans être jugée ? Où s’arrête l’intimité et où commence l’hypocrisie ? Dans ce livre, Sophie Fontanel se livre avec franchise sur un sujet qui reste tabou. Elle nous explique que l’acte sexuel a un prix trop élevé, et parce qu’elle n’en peut plus de se laisser faire ou de faire semblant, un jour elle arrête de faire l’amour et nous parle du regard des autres et des doutes dont elle est saisie.

Les courts chapitres pourraient s’apparenter à des chroniques dans lesquelles l’auteur croque des tranches de vies, de ses proches ou d’inconnus avec réalisme et pudeur. Sa solitude est bouleversante et c’est aussi un récit sur la tolérance et le droit à être différent. Sophie Fontanel met en avant le soulagement de ne plus avoir à feindre l’envie, et son désir de se réapproprier son corps … pour justement retrouver l’envie et c’est là que j’ai été un peu déçue, la fin du livre tombant un peu vite à mon sens.

Alors, ce n’est certes pas de la grande littérature mais c’est sans prétention et très bien écrit : léger, rapide, de belles phrases et surtout beaucoup de sensibilité et de  délicatesse. Aussi personnelle cette histoire soit-elle, beaucoup peuvent se retrouver dans ces mots.

Aucun doute, Sophie Fontanel est audacieuse et sa sincérité magnifique. J’ai apprécié cette lecture et cela m’a donné envie de lire son précédent roman « Grandir » dans lequel elle se dévoile comme une fille à maman, avec ce que ça comporte de chagrins et de bonheurs.

25 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

arwenreply
novembre 04, 2011 at 07:11

j’ai entendu parler de ses livres et je dois dire que j’ai hésité à passer le cap mais je crois que j’essaierais bien…

Lolottereply
novembre 05, 2011 at 08:11
– In reply to: arwen

Ecoute, toi qui a du mal à trouver le temps de lire, c’est vraiment vite avalé !

Le Journal de Chrysreply
novembre 04, 2011 at 07:11

Je ne connais pas cette auteure mais effectivement son nom me dit quelque chose (probablement en lien avec ELLE que je lis quand je vais chez mes parents)

Lolottereply
novembre 05, 2011 at 08:11
– In reply to: Le Journal de Chrys

Elle est grand reporter à ELLE et a connu les début de C+. C’est un peu la rigolotte de service … mais elle a bien grandit !

Georgereply
novembre 04, 2011 at 07:11

ce n’est pas un roman qui m’attire tout simplement parce que je parviens pas à comprendre cette abstinence qui, pour moi, relève d’un problème lié à l’homme, au bon qu’on ne trouve pas. Comment s’abstenir quand on a à côté de soi un homme qu’on aime ????? mais de la même façon je ne comprends pas la sexualité pour la sexualité ! (tu m’excuseras j’ai la migraine ce soir…. c’est pas une plaisanterie, j’ai vraiment mal à la tête et je tiens de drôles de discours 😉 ).

Lolottereply
novembre 05, 2011 at 08:11
– In reply to: George

Je me suis peut-être mal exprimée dans mon post. C’est sûr qu’elle n’a pas trouvé l’homme « qui va bien » mais ce qu’elle explique (attention, je vais caricaturer à mort) c’est que dans ce cas, si tu mènes une vie de patachon tu passes pour beaucoup plus normale que si tu attends, même longtemps – l’Homme ! Ne pas avoir de relation sexuelle l’a mise au banc d’une société qui l’a crue malade, homo ou a essayé de la caser à chaque repas ou réunion de famille. Bref, le genre de situation dont on y rigole à 25 ou 30 ans mais qui passé 40 ans détonne.
J’espère que tu vas mieux ce matin !!

Hélène Chocoreply
novembre 04, 2011 at 08:11

J’ai très envie de lire ce livre… J’avoue : en général les livres sur ce thème m’intéressent! 😉 Alors comme ça elle a un blog et elle écrit dans ELLE? Il faut vraiment que je sorte de ma tanière moi, je ne suis décidément au courant de rien de ce qui fait la vie des filles (ELLE, je ne lis pas… 😀 )

Lolottereply
novembre 05, 2011 at 08:11
– In reply to: Hélène Choco

Purée, j’y crois pas, toi non plus tu ne la connais pas … C’est sans doute par ce que j’ai été élevée au ELLE que ça me semble une évidence que tout le monde la connaisse !
Les livres sur la sexualité ne m’intéressent pas particulièrement mais j’ai aimé l’approche de Sophie qui explique comment son refus du sexe pour le sexe l’a quand même sacrément isolée ! Et puis, elle parle simpement, sans langue de bois, ce qui peut faire écho en chacune d’entre nous.

Eudoxiereply
novembre 04, 2011 at 10:11

Il m’intrigue terriblement ce livre depuis le début. Outre le fait que je ne m’y reconnaisse pas du tout, j’ai envie de savoir. Certes la vie sexuelle à outrance est une bizarrerie passée à la normalité. Mais ce phénomène là, m’a l’air lié à une usure. Et donc à un âge. Je trouve extrêmement touchant que Fonelle ait choisi d’en parler si simplement. C’est une guerrière cette fille.

Lolottereply
novembre 05, 2011 at 08:11
– In reply to: Eudoxie

Tu trouveras dans mes réponses aux commentaires précédents le pourquoi j’ai aimé ce livre et OUI, Fonelle est une battante ! et OUI j’aime son franc parler !
Par contre, ne pas s’y reconnaître est une chance. Cela a quand même fait appel à des souvenirs .. de jeunesse certes … mais quand même !

L’épicereply
novembre 05, 2011 at 01:11

Bizarrement, ce livre me fait plus envie que Grandir… Pas que je me reconnaisse particulièrement dans le thème (en même temps, avant de le lire, je pense que c’est quasi-impossible de savoir si cette lecture ne va pas réveiller quelque chose en nous), mais plus parce que je comprends tout à fait ce besoin de se recentrer sur soi, sur ce qu’on veut, sur ce qui nous ferait du bien, sans faire les choses parce qu’on les attend de nous. Se retrouver pour après pouvoir aller vers l’autre -et laisser l’autre venir vers soi-, ce sont des choses qui m’ont fait cogité (et qui continuent de le faire!)…
alors oui, je vais probablement le lire!

Lolottereply
novembre 07, 2011 at 02:11
– In reply to: L'épice

Si tu le lis, tu verras, c’est un peu comme des chroniques journalières et oui, j’ai pu m’y reconnaître, même si c’était à une autre époque !

Lost in Londonreply
novembre 05, 2011 at 02:11

J’ai eu l’occasion de discuter un peu avec elle à l’occasion d’un book signing à Londres pour Grandir. Elle est vraiment chouette.
Je lirais l’Envie avec envie.

Lolottereply
novembre 07, 2011 at 02:11
– In reply to: Lost in London

Je crois que c’est une fille simple. Son blog est amusant et tout en finesse, elle a beaucoup d’humour … ça pourraît être une de mes amies (bon, ok je rêve … ) !

Ta soeurreply
novembre 05, 2011 at 05:11

Incroyable moi qui pensait que tout le monde la connaissait !! On est vraiment des quiches biberonnées à ELLE !!!
Tu me le gardes sur la PAL que tu m’amèneras à Noël bien sûr …
Bisous !

Lolottereply
novembre 07, 2011 at 02:11
– In reply to: Ta soeur

Tu vois, toi aussi tu pensais qu’il était impossible de ne pas la connaître mais je me rend compte que plein de fille ne lisent PAS le magazine ELLE … il y en a toujours eu à la maison je crois !!

Pitchreply
novembre 06, 2011 at 06:11

Son nom me dit quelques choses mais pas plus que ça^^
Par contre je me retrouve bien dans le résumé du livre
j’ai passé une très grande période de ma vie sans faire l’amour, car le sexe juste pour l’hygiène c’est pas mon truc, du coup célibataire sans aventures, ah ça j’en ai eue des questions du genre « ça te manque pas »  » mais tu doit être toute fermée «  » etc .
Pour ma part je n’aime pas faire l’amour du a de mauvaises expérience avec mes ex copains, du coup quand t’en viens a penser a ça comme une corvée ben t’évites la chose le plus possible.
C’est aussi une des cause de mon célibat^^
Mais j’ai eue une bonne expérience avec un homme et du coup je ne prend plus cela comme une corvée, vaut mieux tard que jamais.
oups 3615 ma vie je m’arrête^^
donc je note le titre du livre et je le chercherai a la fnac.

Lolottereply
novembre 07, 2011 at 02:11
– In reply to: Pitch

Et bien ton commentaire est en parfaite adéquation avec le livre …

Pitchreply
novembre 08, 2011 at 05:11
– In reply to: Lolotte

et encore j’ai raccourcit mon commentaire^^
J’aime pas trop parler de moi sur internet donc je dit peu de choses.
Mais j’ai noter le titre du livre et je le lirais.

Lolottereply
novembre 08, 2011 at 06:11
– In reply to: Pitch

Je viendrai voir ça … à bientôt !

matchingpointsreply
novembre 06, 2011 at 08:11

Nous aussi, nous apprécions l’humour de Sophie Fontanel. Et lorsque nous avions entendu parler de ce livre, nous étions assez surprises par rapport au personnage que l’on s’imagine à travers ses textes drôles.Elle est très courageuse pour aborder ce sujet et votre post nous a donné envie de lire son livre.

Lolottereply
novembre 07, 2011 at 02:11
– In reply to: matchingpoints

Oui c’est courageux et son livre montre bien que le regard (et les remarques) des autres ne sont pas toujours facile à supporter. Comme quoi, on peut donner l’impression d’être bien dans sa peau, gaie luronne et avoir de véritables états d’âmes !

Ta soeurreply
novembre 06, 2011 at 09:11

pensais …

Lolottereply
novembre 07, 2011 at 02:11
– In reply to: Ta soeur

vu mais rien dit … je savaiT que c’était une coquille !!!

La vocation (Sophie Fontanel) – Instantanés Futilesreply
août 23, 2016 at 08:08

[…] ses rubriques, j’ai aimé ses livres et j’aime toujours cette autodérision et la simplicité dont elle ne se départ […]

Leave a reply