Critiques littéraires

Quelqu’un d’autre

Après quelques billets futiles, une petite pause culturelle s’imposait.

Le thème : ma dernière lecture.

L’auteur : Tonino Benacquista, auteur qui m’était inconnu mais à priori assez célèbre pour ses polars, son roman « Saga »  et ses collaborations cinématographiques (les morsures de l’aube, sur mes lèvres entre autres)

Le livre : « Quelqu’un d’autre ». Rien de bien nouveau, puisqu’il date de 2003 mais il n’est jamais trop tard pour un bon livre

Le sujet : Deux quadragénaires insatisfaits de leur existence se rencontrent à l’occasion d’un match de tennis au cours duquel chacun des joueurs décèle chez son adversaire des traits de caractères comme autant de faiblesses. A l’issue de cette partie acharnée, ils entament un dernier set derrière un comptoir. Thierry Blin et Nicolas Gredzinski se retournent sur leur passé et envisagent leur avenir. Ils signent un pacte diabolique, se donnant trois ans pour devenir quelqu’un d’autre. Le gagnant pourra alors exiger ce qu’il veut de l’autre. Pour l’un, le changement, radical, passe par une nouvelle identité et la chirurgie esthétique. Pour l’autre, de façon beaucoup plus pernicieuse, c’est au travers de l’alcool que sa véritable personnalité va se révéler.  

Ce livre est original et pour le moins déroutant. Roman passionnant il se lit comme un polar. On rêve tous, à un moment ou à un autre, d’être quelqu’un d’autre et Tonino Benacquista laisse germer cette petite idée et la pousse l’étude aussi loin qu’il le peut. C’est-à-dire très loin.
 
L’écriture est franche, cruelle et souvent juste. J’ai relevé de ci delà quelques phrases assez fortes :

 «Plus on marche sur la tête des faibles, plus on est enclin à lécher les bottes des forts.»

«Tout le monde est artiste, certains ont l’aplomb de le penser plus fort que d’autres»

Bref, voilà un livre de poche (Folio pour être plus précise) vite lu qui permet de passer un bon moment.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *