cheveux

Dans mon vanity #3

201305 Cheveux

S’il y a un sujet récurrent sur ce blog, ce sont mes cheveux …

… et il y avait longtemps que je n’avais pas eu de démêlés sérieux avec mes boucles frisures de caniche.

Comme il y a aussi longtemps qu’on n’avait pas parlé du temps pourri, je précise que toute cette humidité contribue à me contrarier fortement capillairement parlant entre autres !

Je rêve de cheveux « wavy » et pas de bol, j’ai des cheveux « curly », ce qui pourrait encore être simple si j’arrivais à faire quelques choses de mes boucles. J’ai fini par dégoter les produits Aveda (Gamme Be Curly) qui au final n’ont rien de si exceptionnel si ce n‘est que je suis encore plus frisée quand je les utilise mais les boucles restent tristounettes, manquent de ressort dès le lendemain et sont à laver tous les jours.

J’avais décidé de les laisser pousser, histoire de voir si avec davantage de longueur je pourrais en tirer davantage, jusqu’à ce que je vois la nouvelle tête de Garance Doré et que je prenne RV chez mon coiffeur, armé de mon Iphone pour lui montrer la photo !

Cela faisait une paille que je n‘avais pas fait ça et une fois l’analyse faite rapport à un éventuel lissage (véto formel du coiffeur) et à ma coupe actuelle le verdict a été : possible mais il va falloir couper car il faut inverser le dégradé et gagner 3 à 5 cm en longueur (pu**** 6 mois !!!).

Moi, tout ce que je voulais c’était le carré wavy de Garance et comme ça semblait possible, j’ai dit oui. Mon coiffeur a donc coupé toutes les longueurs derrière pour ajuster le carré … au niveau des oreilles. J’étais un peu inquiète mais le brushing de pro aidant, je suis ressortie avec une coupe nette, une peu dadame et qui n’avait rien à voir avec ma demande …. Mais ça changeait alors !

C’était il y a trois semaines ; je suis une vraie handicapée du brushing et de la synchronisation des gestes face au miroir alors  soit je me crame la joue soit je me la griffe avec la brosse  (voire les deux) et quant à l’arrière de la tête c’est carrément impossible !!

Comme il n’a fait que pleuvoir mes cheveux ont frisé comme jamais remontant dangereusement au dessus des oreilles me donnant un air de cocker qui n’avait rien pour me plaire.

Il fallait juste être un peu patiente puisque le petit centimètre qui a poussé a enfin rééquilibré les choses me réconciliant temporairement avec ma tête.

Je reste toujours à la merci d’un coup de vent, d’une averse ou de mes doigts trop empressés à détendre mes boucles mais ça va mieux.

Au final, j’ai réinvesti dans la seule astuce qui vaille : l’huile !! Prodigieuse (Nuxe) ou de palme (Leonor Greyl, merci VP) peu importe, en dose importante la nuit précédant le shampoing ou avec parcimonie sur cheveux humides, il semble que ce soit le meilleur remède pour vaincre frisottis et autres désagréments mousseux.

Bref, je me sens un petit peu mieux, je garde l’espoir qu’avec 3 cm de plus j’aurais la coupe que je veux, mais sans doute pas le rendu wavy alors je prends toutes vos astuces …

De la délicate question des boucles

Il y a longtemps que je ne leur ai pas consacré un billet. Pourtant je m’en occupe tous les jours et pas qu’un peu !!

Crème de jour, Crème de nuit, soin avant, soin après … mes cheveux monopolisent presque davantage mon attention que ma peau. Chaque fois, j’ai l’impression d’avoir fait le tour de la question mais non …

Ils ne sont plus longs mais toujours bouclés et, au fil des années et des progrès de la cosmétique, je maîtrise de mieux en mieux la sécheresse capillaire, merci Phyto !!

Je pourrais rajouter que les blancs sont de plus en plus nombreux mais c’est un autre débat. Je ne confie ma tête qu’à deux personnes, mon coiffeur pour la coupe (et encore que ça se limite à pas grand-chose car qui dit cheveux frisé dit pas de frange, pas de carré boule, ni de carré plongeant et encore moins de non carré à la Louis XIV période baba-cool … fini ces conneries) et ma coloriste pour un balayage noyant habillement mes cheveux blancs (oui, je les assume).

Mais bon, une bonne coupe ne fait pas tout !!! Je ne vais pas chez le coiffeur toutes les semaines, je suis une handicapée du brush de la main gauche (et que la droite fait très mal le côté droit justement), je ne maîtrise guère mieux le lisseur (et ça bousille les cheveux) alors je suis toujours en quête DU produit miracle qui permettra de conserver de jolies boucles.

Vous savez (ou non, et si c’est non vous ne vous rendez même pas compte de ce à quoi vous échappez), LE produit qui permet d’éviter les frisottis effet mousseux sur le sommet de la tête dès que le temps vire à l’humide (et je vous rappelle que je vis en Béarn et que le Béarn ce n’est pas vert par magie) et d’avoir des boucles joliment dessinées ou ondulées.

J’ai dernièrement lu un article sur le blog de Fred et je suis à la recherche de ce produit. Quelqu’un connaît-il ? Sait-il où je peux trouver cette soit-disant merveille en France ?

Aveda Be Curly Curl Enhancer (200ml)

Secret de nuit


Oyé, oyé, si tu as les cheveux bouclés, noués, emmêlés, colorés et/ou secs (bon, je ne souhaite à personne la complète), ce produit est fait pour toi.

Il y a des plombes que je n’avais pas écrit un billet « beauté », un truc de quiche comme dirait ma soeurette mais là, je vais vous parler d’un produit assez génial (ok, je me calme, je ne viens tous de même pas de découvrir l’invention du siècle !).

Je vous cause d’une crème de nuit pour les cheveux. J’ai bien testé le masque ou l’huile à poser toute la nuit mais au matin, c’est shampoing obligatoire, ce qui n’est pas toujours une bonne idée quand le temps est compté (et me concernant, à peine le réveil sonné, je stresse à l’idée que la journée sera trop courte alors …). Non, il s’agit d’une crème  « Secret de nuit » qui régénère le cheveu la nuit et répare les agressions extérieures telles que soleil, pollution, vent ou traitements chimiques. Un peu comme une crème de nuit pour le visage quoi.

Alors, je vous entends d’ici, mouais, encore un produit de plus mais je vous assure que c’est royal. Primo, ça sent merveilleusement bon (un soupçon d’orchidée), je m’en mettrai presque sur le visage. Secundo, ça prends à peine quelques secondes de répartir une noisette de produit sur les pointes de cheveux. Last, but not least, au réveil vous avez les cheveux comme un bébé : brillants, souples et tout doux au toucher. C’est simple, je passe trois fois la main dans mes cheveux, j’ébouriffe le tout et hop je suis coiffée … si ça c’est pas génial !

Par contre, chez Phyto, il faudra qu’ils m’expliquent pourquoi deux emballages. Un gris perle et un bleu nuit. Comme si le premier avait été raté et sur-emballé … pas très développement durable tout ça !

Voilà les fillottes, je précise que l’institut Phyto ne m’a pas sponsorisé pour écrire ce billet.