humour

La minute bonne humeur #1


En ce mercredi tristounet,  j’ai envie de vous offrir deux minutes de bonheur.

Philippe Collin & Xavier Mauduit ont une petite chronique, souvent désopilante dans la matinale de France Inter. Tous les matins juste avant 8 heures, c’est d’une touche de bonne humeur qu’ils nous régalent .

Ce matin, ils m’ont tout particulièrement amusée … je vous laisse écouter, c’est ICI : clic, clic

Si jeune et déjà si macho

 machisme.jpg

 Dans notre nouvelle demeure, certes, le bon roi Henri IV est notre voisin mais nous n’avons pas de lave vaisselle et à peine la place d’en envisager un.

 Du coup, je réapprends à faire la vaisselle à l’ancienne : un bac pour l’eau savonneuse, un bac pour le rinçage, une paire de gants et un égouttoir à vaisselle.

 Presque un mois que nous avons emménagé et je suis toujours la seule à m’y coller, mendiant régulièrement pour que quelqu’un essuie la vaisselle (qui peut fort bien sécher seule … c’est sûr, c’est moins fatigant).

 Vendredi soir, repas à épisodes, au fur et à mesure de l’arrivée des enfants. Petit-B est le dernier, il est 22h et j’ai déjà fait la vaiselle deux fois.

 Ma pomme : « Petit-B, merci de faire la vaisselle »

Petit-B : « la vaisselle ? »

 Ma pomme : « oui, une éponge, un peu de liquide vaisselle … »

 Petit-B prend l’éponge et le liquide vaisselle et pas d’eau. Il n’a jamais vu de maison sans piscine (private Joke for my sister) et visiblement jamais de cuisine sans lave vaisselle.

 Ma pomme : « mais enfin, tu n’as jamais fait la vaisselle de ta vie ? »
(Petit-B n’est avec nous qu’un WE sur deux) 

 Petit-B : « … »

 Ma pomme : « tu n’auras pas toujours un lave vaisselle ».

 Petit-B : « non, mais une femme oui ! »

 Ma pomme : « … »

  … je vous le dis, même en France et 2010, c’est pas gagné l’égalité des sexes, mesdemoiselles, il va falloir vous battre !

Ne mangez pas ce que je chante


Dans le dernier ELLE, décidemment grande source d’inspiration ces derniers temps, les peoples nous font la popote. Rien de bien nouveau, cet thème étant ressorti régulièrement. Je suis juste amusée que Thomas Dutronc, après avoir lancé la révolte du Saucisson, fait l’apologie des vraies frites à l’huile, du Couscous et de la Paëlla, autant de plats pas vraiment léger s’ils sont réalisés dans les règles de l’art, nous concote une salade bien sympathique … mais si loin de son « improvisation culinaire » dont je suis fan et que je vous laisse écouter.