Lecture

L’armoire des robes oubliées (Rükka Pulkkinen)

201707 Lecture 2

2014, Helsinki, Eva est atteinte d’un cancer foudroyant. Son mari Martti, sa fille Eleonoora et ses petites filles Anna & Maria se relaient à ses côtés pour adoucir ses derniers jours. De ces moments douloureux naissent des rapports privilégiés et Anna découvre que derrière la façade du mariage heureux de ses grands-parents se cache un drame. A l’ouverture d’une armoire, la découverte d’une robe oubliée fait resurgir le passé et la vérité se révèle.

1964 : Elsa est une psychologue de renommée internationale, Martti son époux un artiste peintre reconnu. A l’aube des années 1970 et de la libération de la femme, ce jeune couple en vogue voyage beaucoup, a une vie mondaine intense et délaisse la petite Anna. Eeva, jeune étudiante entre alors à leur service pour s’occuper de l’enfant.

L’auteure, avec beaucoup de poésie et de délicatesse mêle l’amour et la mort, les choses graves et légères, décrit des femmes alternativement fortes et faibles mais ce roman n’est jamais triste, il est juste et touchant.  Rükka Pulkkinen décortique à merveille les relations entre ces femmes, la filiation mère-fille, la transmission grand-mère-petite-fille. Chacun de ses personnages a ses failles et ses qualités et il y a beaucoup d’empathie, d’humanité et de respect dans ces lignes.

La construction de l’intrigue est parfois complexe avec l’alternance passé-présent et le parallèle entre les vies d’Elsa et d’Anna emporte parfois le lecteur dans des confusions mais c’est aussi l’intérêt de ce roman … se laisser porter par le récit.

Pour finir, il y a la Finlande, ses paysages magnifiques, cette lumière que l’on imagine étrange, les sapins, les sauna … la littérature venue du froid ne se limite pas aux polars alors ne boudons pas notre plaisir.

« Mais maintenant, je suis devant cette porte et je sonne. Plus tard je comprendrai que ma vie, toute nouvelle, commence justement ici. Peut-être qu’on peut déjà en voir la fin, dès la porte. Mais c’est le commencement, et le commencement ne veut pas entendre parler de la fin »

Côtés lectures #9

201309 Lectures … pas vraiment de lecture puisqu’il s’agit de livres lus.

Les noces de soie et La villa Thérébinthes de Jean Paul Malaval.

Si vous aimez les sagas familiales sur fond historique, ces livres sont faits pour vous.

J’écoute les livres pendant que je repasse le linge du restaurant et autant vous le dire de suite, j’ai repassé des heures durant sans peine tant j’ai aimé cette histoire de famille.

L’histoire débute en 1875, en Ardèche;  Théodore et Mariette Andromas viennent d’avoir un fils Sylvius. Leur premier fils après avoir eu deux filles, Pauline et Eugénie. Les Andromas propriétaires d’une magnanerie (lieu d’élevage des vers à soie) pensent leur avenir assuré grâce à la venue de cet héritier.

Il m’est difficile de vous en dire davantage sans vous en révéler trop sur cette histoire mais au fil des pages, nous suivons la famille Andromas, et celle de l’ennemi juré de Théodore, les Sitbon. Ces romans nous amènent à découvrir le milieu des éleveurs de vers à soie, puis celui des industriels soyeux à Lyon, deux mondes,  paysan et industriel,  qui subiront beaucoup d’évolution au cours du demi siècle que balayent les deux premiers tomes de cette saga.

Les personnages sont bien campés sans jamais être caricaturaux, le style est fluide (même lu c’est important) et impeccable, l’histoire passionnante … je ne suis pas sûre d’attendre que le troisième tome soit disponible en audio livre, j’ai trop envie de connaître la suite !

EDIT de 16h.
C’est repartit pour Les matchs de la rentrée littéraire avec Price Minister. Cela fait 3 ans que je participe à cette aventure dont je vous reparle très vite mais d’ores et déjà si cela vous tente, c’est ICI que ça se passe. Le principe est très simple, 12 livres sont été choisis par des blogueuses averties. Vous vous inscrivez, choisissez un livre (qui vous est offert par Price Minister) et publiez la critique sur votre blog, le but étant d’attribuer un prix au livre le plus apprécié des lecteurs. Si cela vous dit, je veux bien être votre marraine, il suffit de préciser l’url de mon blog et j’aurais un livre en cadeau (schéma qui se répète si vous êtes à votre tour marraine …). Allez hop, je compte sur vous !!!