Marni

Marni … Youpi !!! #2

Hier j’étais en goguette avec Melle à Toulouse.  Attention, pas une journée de vacances puisque la demoiselle présentait un concours mais autant allier l’utile à l’agréable alors ayant plus de 5 heures à tuer, j’ai eu tout le loisir de déambuler dans les rues de la ville et comme il faisait une journée printanière, ce fut quand même très agréable.

Pas que du bonheur cependant, Toulouse est une ville en chantier. J’ai bien sûr apprécié un café en terrasse place du Capitole, moins aimé le bruit des marteaux-piqueurs en ville. Quant à la poussière et à la saleté, je ne vous en parle même pas, Toulouse n’est plus (ou pas encore) ce que c’était !!!

A 10h00, je profitais d’un expresso au soleil et je regardais vos billets du jour sur mon IPhone. Je ne sais par quel cheminement intellectuel j’en suis arrivée à me rappeler que le H&M de Toulouse faisait partie des rares à avoir pu présenter la collection Marni and H&M. Me voilà donc partie à tenter ma chance. De toutes façon, à part déambuler dans les rues, je n’avais rien d’autre à faire alors quitte à avoir mal aux pieds, autant avoir un but !

Sur place, je file direct à la caisse et je demande si – à tout hasard – il resterait quelques pièces … et allélulia, tous les retours du WE venaient d’être remis en rayon.  Bon, il ne fallait pas rêver, pas l’ombre d’un accessoire mais il semble qu’il y ait eu quelques soucis de taille puisque je flottais dans la robe en soie au bi-motif en taille 38 (et non, je ne fais pas du 34) alors que Marni taille petit-petit (il me faut du 42).

J’ai donc pu essayer quelques robes, certaines à ma taille mais en soie beaucoup trop légère, des tops tous trop grands et surtout la petite veste paletot à pastilles bleues sur fond gris qui me faisait tant rêver, pile poil dans ma taille.

Alors que dire de la qualité ? Consuelo Castiglioni dit ne pas savoir faire les choses à moitié et force est de constater que la qualité est au rendez-vous. Les détails sont ravissants, les coutures soignées et même si de prime abord le tissus est un peu raide (mais c’est aussi son côté couture), je gage qu’il va vite s’assouplir.

Alors oui, c’était mon jour de chance et j’ai évité la cohue des hystériques (dixit le vendeur qui peinait à s’en remettre ; 80% du stock avait disparu en moins d’une heure). Autant vous dire que je suis ressortie comme une balle avec mon petit sac vert cru.

PS : pas si simple l’autoportrait; après des dizaines de photos floues, vous pouvez apercevoir la propreté de mon miroir … bloguer ou faire le ménage, il faut choisir !!!

Marni …. Youpi !!!


La suite demain mais là je suis trop contente alors je n’ai pas pu résister !!!

Désolée pour ce teasing à 2 balles … Bonne soirée les fillottes, je file bosser, ça va me remettre les idées en place !

Cheap et so chic …

Depuis quelques semaines, le phénomène Marni pour H&M met le monde de la mode en ébullition et à moins de vivre sur une autre planète, cela n’a pas pu vous échapper. J’ai suivi de loin les dernières collections capsules des couturiers pour le géant suédois … de loin …

Mais là, je dois bien avouer qu’entre le clip réalisé par Sophia Coppola et les images qui filtrent de plus en plus, je suis gagnée par cette folie Marni. Je rêve de la petite robe en coton aux doubles motifs cinétiques ou de la veste courte aux pois. Cela fait deux saisons que je suis toute émoustillée par les collections de la créatrice Consueleo Castiglioni … je suis raide dingue de ses motifs à pois si facilement identifiables et qui me semblent tellement intemporels.

Je suis totalement séduite par ces coupes seventies et ces mélanges d’imprimés. Je vous passe que les cabas et les gros colliers Marni sont des appels à la dépense à laquelle j’ai beaucoup de mal à résister …

Tout ça pour vos dire que même si ces premières photos me mettent en appétit, je ne passerai pas une nuit devant un H&M avant d’affronter une horde de fashionistas en délire … et que du coup, je me suis consolée avec un « petit » T-Shirt aux célèbres pois et à la coupe légèrement évasée, avec ce petit côté à la fois ethnique et chic.

Je me réjouis de travailler dans un endroit surchauffé pour pouvoir en profiter très vite et en attendant, je l’essaye, le plie, le replie, le range et je ne cesse d’admirer les petits détails de la sérigraphie à plat donnant une touche si particulière aux manches et au dos de l’encolure …

Et puis si vraiment vos venez d’une autre planète, je vous invite à aller lire de billet de Sarah si bien écrit et avec des  photos à vous mettre l’eau à la bouche !!

Humeurs et envies du jour #1

Pendant mes vacances, je n’ai pas fait que me dorer la pilule au soleil, j’ai aussi passé des heures (dont 14 à Roissy) dans les aéroports – le soleil ça se mérite – et j’ai eu tout le loisir de feuilleter moult magazines de mode.

Déjà amorcée cet hiver, la tendance du pyjama se confirme ce printemps, cela méritait bien un petit billet d’humeur !

Autant vous le dire franco, je reste sceptique. Je me vois fort mal assumer en pyjama et m’exhiber dans la rue. Une question d’âge, de poids ou de taille me direz-vous ? Que nenni, je vois mal ma fille ou ses copines, aussi jeunes et jolies soient-elles déambuler dans une telle tenue.

Les créateurs et couturiers s’y sont collés avec plus ou moins de réussite. Stella Mc Cartney propose une version imprimée petits carreaux, Paul Smith une version très british, Tommy Hilfiger l’a imaginé satin de soie oversized (traduire encore plus pyjama) …  le pyjama couture, je n’y crois pas dès que l’on sort de la sphère people !

Certes, je ne doute pas un instant que ce soit très confortable, qu’il faille l’accessoiriser d’un blazer chic et/ou d’une chemise masculine et le porter avec des stilettos … c’est no way !!!

La crise est-elle telle que l’on se voit obligée de sortir en pyjama ? Remarque stupide car j’ose à peine imaginer le prix d’un pyjama couture !!

Du pyjama au babygro il n’y a qu’un fashion faux-pas … que Carine Roitfeld  rédactrice en chef du Vogue France a franchi allègrement puisqu’elle a assisté à je ne sais quel défilé, affublée d’un babygro en pilou ou sweat-shirt gris perle. Perchée sur des talons de 15  cm certes … mais en babygro !!!

Alors l’alternative peut éventuellement être le pantalon en soie aux motifs chamarrés. Et c’est la double page dans le ELLE de cette semaine qui me motive à y croire avec la collection capsule MARNI pour H&M. Je suis fan de cette maison aux imprimés divins mais j’ai bien peur que le chic Italien n’arrive pas jusqu’à mon H&M de Province !!

Dommage … d’autant plus dommage que la collection Marni (la vraie, celle qui déchire) arrive jusqu’à chez nous et que définitivement les créations de Consuelo Castiglioni me font rêver !

En voici un aperçu : ICI 

Sur ce, je vous souhaite un excellent WE et vivement le printemps !