Paris

I love Paris #3

 Paris 019

Lors de notre séjour à Paris, il n’était quand même pas envisageable de ne pas mettre une touche de culture. Les musées et M-Chéri ne font pas forcément bon ménage alors je lui ai proposé la visite du musée Rodin … et surtout celle des jardins du musée.

Paris 2010 Musée Rodin

Ces jardins sont tout simplement magnifiques et cette visite en début de matinée a été un havre de fraîcheur et de calme. Si nous n’avions pas été aussi pressés de rejoindre notre table du jour pour le déjeuner, je crois que j’aurais pu rester des heures, assise sur un banc, loin de l’agitation de la ville, pourtant si proche.

Les massifs de fleurs ne sont pas en reste, tâches de couleur qui contribuent à faire de cet endroit un lieu touché par la grâce offrant de simples instants … de bonheur, encore une fois !

 

 

 

PS : Après quelques jours de pause festive, j’ai repris ma course contre le temps … perdue d’avance !!

PPS : Comme nous avons beaucoup trimé cette semaine, nous méritons bien une semaine de pause, une vraie semaine de vacances en famille : départ demain matin aux aurores pour la Provence.

PPPS : Je vous souhaite un bon WE et/ou de bonnes vacances !!!

I love Paris #2

Paris-2010-Bistrots.jpg

 Lors de notre séjour à la capitale nous avons beaucoup marché mais je ne conçois pas de découvrir une ville autrement qu’à pieds. Par contre, ce que je n’avais pas envisagé, c’est que nos balades soient choisies au gré de nos escales gastronomiques car s’il y a une chose que nous partageons avec M-Chéri, c’est les plaisirs d’une bonne table, vins compris.

 Pas d’étoiles ni d’endroits chics (quoi que …) dans notre quête mais des bistrots sympathiques et authentiques. Des endroits dans lesquels le chef a privilégié avant tout les produits et les saveurs … la fête des papilles, quoi ! De l’avantage d’être à pieds, une bonne bouteille est chaque fois venue agrémenter nos repas, me laissant souvent « pompette » au bout de quelques verres mais c’est ça aussi le bonheur d’une bonne table.

 Je ne vous livrerai pas d’adresses ici, de peur d’oublier quelques amis mais si je peux me permettre, je conseille un petit livre « Le Feuilly 2010 », merveilleusement écrit par notre ami Roger. Ce guide, est une mine d’or pour ceux qui comme nous sont fan de « Bistronomie ».

 Je précise aussi que nous avons fait la tournée des grands Pâtissiers mais que j’ai été raisonnable. A ma décharge, manger au restau midi et soir était beaucoup top pour moi, il me fallait bien 8h et 10km entre chaque repas pour suivre le rythme soutenu imposé par M-Chéri.

En clair, c’était donnant-donnant : une table, une bonne marche, l’équation parfaite !!

 Allez, je vous souhaite un bon WE. Pour nous, c’est le mariage de la soeurette … encore des agapes en perspectives !!! 

I love Paris #1

Paris-2010.jpg
En ce 14 Juillet, le soleil a déserté la place et du coup, je trouve ENFIN quelques minutes pour trier mes photos de Paris.

 J’ai vraiment l’impression d’avoir un rapport spécifique au temps en ce moment. J’ai encore tellement de souvenirs dans la tête qu’il me semble être revenue de notre escapade hier mais, d’un autre côté, j’ai depuis fait tellement de choses que j’ai le sentiment qu’une éternité s’est écoulée, justifiant des trous de mémoire, immédiatement remplis face aux photos qui défilent.

 Nous avions choisi de loger près du jardin du Luxembourg, quartier dans lequel j’adore déambuler, du boulevard Port Royal à St Michel, en passant par la rue Mouffetard, j’y ai laissé une paire de chaussures, la lanière n’ayant pas résisté aux kilomètres que je nous ai imposés. 

Si on m’avait dit que je visiterai un jour un jardin, je crois que j’aurais explosé de rire au nez de mon interlocuteur, tant j’étais persuadée que ce genre d’activité était réservée au troisième âge.

Ainsi, nous sommes passés et repassés par les magnifiques jardins du Luxembourg, chaque fois sous un soleil radieux, croisant tour à tour des familles, des touristes, des parisiens en pause ou d’autres plus sportifs, nous émerveillant des parterres fleuris ou des allées boisées, déplorant aussi une construction très classique ne laissant place à aucune fantaisie … tellement français !  

Nous avons même pu assister à un concert de musique classique au petit matin, au grand dam de M-Chéri et à mon grand bonheur. 

Allez, assez parlé, je file me balader vers mes blogs chouchous … avec peu d’espoir de rattraper mon retard de lecture.