Critiques littéraires

a jazz is born

 melody-gardot.jpg (585×586)

A peine 24 ans, une longue chevelure blonde, une classe certaine … Melody Gardot a déjà tout d’une grande star du Jazz … et un passé digne de la faire entrer dès à présent dans la légende du Jazz.

A 19 ans, victime d’un accident de la circulation, elle passe des mois entre la vie et la mort. C’est grâce à la musique qu’elle se reconstruit et écrit ses premières chansons. « My One and Only Thrill » (Universal Jazz) est son second album. Elle y signe quelques textes et musiques, ce n’est donc pas juste un interprète mignonette. Bon, par contre,  inutile de mentir, je n’avais jamais entendu parler du premier mais je suis tombée sous le charme des arrangements musicaux (serrés de près) et du timbre de sa voix.

Je suis une inconditionnelle de Diana Krall, Norah Jones, Lisa Ekdahl ou Madeleine Peyroux. Du coup, j’ose à peine dire que c’est dans le même style, car loin de moi l’idée que c’est une énième interprète de standards de la musique américaine. Ce serait beaucoup trop réducteur puisqu’elle a écrit quelques textes et musique et qu’ à mon sens, le CD de Mélody Gardot est un petit chef-d’œuvre au confluent du jazz, de la pop et du blues.

Ce qui est étonnant avec cet album, c’est la sérénité et l’élégance qui s’en dégagent. Cette jeune voix aux intonations paradoxalement  veloutées et affirmées, tantôt légère et mutine, parfois grave mais toujours émouvante et naturelle … serait-elle un génie du Jazz ?

Alors en clair, c’est émouvant, chic et épatant … et je file voir les dates de ses concerts avant qu’elle ne soit trop connue … mais c’est peut-être déjà trop tard.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *