Famille

Anniversaire surprise : bis

Mercredi dernier, c’était l’anniversaire de Grand-B.
18 ans, ça se fête, non ?

Grand-B n’avait manifesté aucune envie d’organiser quoi que ce soit
et moi je trouvais dommage de laisser passer cet anniversaire là,
comme un autre.

J’ai donc décidé M-Chéri à organiser une p’tite fête pour son fils. « Ok, mais tu t’occupes de tout ». D’accord. Comme le tout excluait la partie repas, ça me semblait tout à fait jouable.

J-15 : je laisse un message à « S », le meilleur ami de Grand-B pour qu’il me rappelle afin de me communiquer la liste des copains à inviter

 J-15 – 1 heure : je suis sous la douche. Melle hurle « Maman, c’est S, le copain de Grand-B qui veut de parler » et en même temps à Grand-B « c’est bizarre que S il appelle Maman » … pu****, ça part mal. Je noie le poisson comme je peux, quitte à faire passer Melle pour une folle !!!

J-15 – 2 heures : je suis seule et je rappelle « S ». Je lui explique mes intentions et lui dit que 25 copains ça me semble raisonnable, je compte sur lui pour m’aider à lancer les invitations.

 J-14 : « S » me rappelle. 25 c’est pas possible. C’est 10 (les intimes) ou 50  … Houlala, ça vire à l’organisation professionnelle cette histoire. 50 gaillards, Rugbymen de surcroit, à la maison, il faut que j’en discute avec M-Chéri.

 J-13 : M-Chéri rappelle « S » et lui explique que 50 c’est beaucoup mais que nous sommes Ok pour 35. Nous utiliserons la salle de séminaire de l’hôtel. Pas de souci lui répond celui-ci, j’en invite 50 et il y en a bien 15 qui ne viendront pas … Ces gosses sont d’une logique évidente. De toute façon, c’est quand même pas une tâche facile qu’on lui a confié alors, adjugé vendu, c’est parti pour 50 invitations.

J-3 : nous avons le nombre. Ils seront entre 35 et 40. Une dizaine ne restera pas tard (1 heure du matin) … ah bon … no souci …

 J-2 : M-Chéri prépare le punch. Je lui ai préparé une recette assez soft, il double les doses de rhum : « ce sont des rugbymen » … ouais, mais ils ont à peine 18 ans et moi je me sens responsable des dérapages éventuels … Rien à faire, je laisse faire … Je commence à mal dormir la nuit (petite pensée pour mon beau frère passé par là il y a peu). Je vérifie dans ma tête que rien n’est oublié et je commence à cogiter pour savoir comment maintenir Grand-B à la maison de 18h à 20h sans éveiller ses soupçons, j’ai peur qu’ils boivent trop … je psychote grave !!!

H-6 : Melle et moi décorons la salle de séminaire de l’hôtel (oui, j’avoue ça aide bien, c’est plus facile à gérer que dans le salon à la maison !!!). Nous installons photos, guirlandes, musique, verres … et tutti quanti.

H-2 : Grand-B arrive à la maison après son match de Rugby. Je me transforme en parfaite chieuse (no comment les enfants, je suis juste exigeante le reste du temps, hein !!!). Je le harcèle de demandes, Melle prend le relai … il ne se doute de rien (un miracle). Nous avons invité des amis, ils arrivent et c’est beaucoup plus facile à gérer (merci, merci à eux). Nous prenons l’apéritif. Un jus d’orange pour notre star du jour … on se marre. Il se régale d’avance du bon repas préparé … il va devoir se contenter de chips, rôti froid et taboulé !!!

H : M-Chéri amène Grand-B à la fête. Il est scotché, ne comprend rien … mais semble heureux. Ouf !!!!

H+9 : Il est 5 heures du matin. Je me lève pour une envie pressante et vais dans la chambre de Melle qui a invité une copine. Personne. Elles sont parties à la fête (ça c’était prévu) mais pas rentrées. Je reviens affolée dans notre chambre. M-Chéri, père de deux garçons, me rit au nez, me disant de ne pas m’inquiéter, qu’elle est sans doute au lit avec un des copains de Grand-B. Impossible de me rendormir. Je file à l’hôtel, il est 6 heures, plus personne. Je tourne et je vire. Je sais que Melle est raisonnable mais quand même. Je repense à notre conversation d’il y a peu … M-Chéri est très amusé de mon inquiétude. C’est sur, Melle a 15 ans, ne sort jamais, ne bois pas (sauf exception, merci Juliette) et nous l’avons presque forcée à s’amuser ce soir, au milieu de 30 garçons et 8 filles qui ont du boire plus que de raison … pourquoi est-ce que je me bile ? Finalement je me rends compte que Melle a envoyé un texto à 4h me demande de ne pas m’inquiéter, qu’elle dort à l’hôtel … ça va UN PEU mieux mais je ne me rendors pas !!!

Bilan de cette fête surprise : 3 nuits agitées et courtes pour moi, des litres d’alcools consommés (j’ai honte, avec tout ce qu’on entend sur les jeunes et l’alcoolisme), à contrario beaucoup de gaspillage de nourriture, des décibels à gogo … puis surtout Grand-B (et Melle) ravis de leur soirée … et nous n’en saurons pas plus, ces deux là s’entendent à merveille pour conserver leurs petits secrets !!!!

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *