Uncategorized

Avis de tempête

 

 

Gros coup de vent ce WE en Béarn.

Vendredi : les prévisionnistes météo plaçaient le département en alerte rouge. En fin d’après-midi, Mamini décidait de nous quitter un peu brutalement pour aller s’occuper de ses chats et de ses plantes. Vendredi soir, Mamini arrivée à bon port dans les Landes, petit-B récupéré à la gare, nous voilà tous à la maison. Pas un client au restaurant, soirée en famille au coin du feu et une fois n’est pas coutume, nous fermons tous les volets de la maison. Le vent commence à souffler, s’engouffre sous les portes et par la cheminée. Les volets oubliés et la plaque de la cheminée claquent tant et plus.  Même les chats ne veulent plus sortir. Tout ce que nous n’avons pas rangé sur la terrasse valse mais je reste blottie sous la couette. Melle appelle, pas très rassurée, les garçons dorment envers et contre tout … 

Samedi matin : les enfants se lèvent aux aurores. Moi qui n’ai pratiquement pas fermé l’oeil de la nuit me lève péniblement. Le vent souffle encore, les micro-coupures d’électricité se succèdent. les averses de pluie et de grêles alternent. Nous avons même droit à un gros coup de tonnerre. Il paraît que la tempête est reclassée en ouragan. Dans la maison, les cendres ont volé partout dans le salon. Autour de la maison, peu de dégâts : quelques arbres couchés, une multitude de petits bois morts jonche le jardin, vases, pots et photopores n’ont pas résisté à cette danse folle. De l’avantage d’habiter à flanc de montagne, il semble que cette barrière naturelle nous ait pas mal protégé.
Les images se succèdent à la télévision, toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Impossible de joindre le reste de la famille. Nous recevons quand même un SMS de MamiNi « Je suis toujours en vie » … ouf, maman n’a pas perdu son sens de l’humour. La soeurette finit pas donner des nouvelles, plus d’éléctricité chez eux non plus. Papili a un arbe sur le toit de la maison … M-Chéri décide de tromper l’ennui en pâtissant. Nous nous gavons toute la journée de galette, brioches ou cake.

Dimanche : pluie et vent se sont calmés. Toujours pas d’électricité pour une partie du 64, les Landes et à priori même constat dans le Sauternais. Je ne suis pas sûre que nous mesurions à quel point nous sommes devenus dépendant de cette énergie. Pour beaucoup, c’est synonyme de zéro chauffage, pas d’eau chaude, plus de cuisson, congélateurs en berne, plus de telephone (je ne parle même pas d’internet), de radio, de télévisions …

Bref, nous avons beaucoup, beaucoup de chance. Notre voisin a vu sa voiture dernier cri transformée en crêpe sous la toiture de la grange d’un autre voisin …  on l’a échappé belle et maintenant on se fait du souci pour la famille. On pense bien fort à vous tous !!!

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *