Critiques littéraires Culture

My absolute darling (Gabriel Tallent)

Dans la série ma PAL contient des pépites que je n’ai toujours pas lues, je viens de terminer « My absolute darling » et quel coup de poing !

Autopsie de l’emprise !

Julia a 14 ans. Elle grandit sur la côte Nord de la Californie dans ce qui pourrait s’apparenter à un bouge avec Martin son père. Cet homme, charismatique aux yeux des autres, appelle sa fille Croquette mais l’élève en lui apprenant à se défendre, à manier les armes. Elle, elle préfère s’appeler Turtle, sans doute à cause de la carapace qu’elle s’est forgée pour se protéger car elle est bien davantage que sa fille, elle est sa chose. Il l’aime d’un amour absolu, elle ne sera qu’à lui et Turtle grandit seule, sous la coupe violente et incestueuse de cet homme qui chaque jour rétrécit davantage son univers.

Ce livre est bouleversant. L’emprise tant physique que psychologique d’un père et le combat d’une adolescente pour retrouver la liberté, voire son âme sont décrits ici avec une précision rendant souvent la lecture douloureuse. Néanmoins, impossible de lâcher ce livre qui a hanté mes nuits. 

Une lecture obsédante

A sa sortie, il a suscité autant d’enthousiasme que d’effroi et ce sont effectivement les sentiments qui m’ont traversée à la lecture de ce roman d’une rare intensité. Gabriel Tallent aborde sans détour le problème de l’inceste et de la maltraitance. Il découpe au scalpel ce que peut être l’emprise d’un pervers narcissique sur sa propre fille, brosse le portait d’une Amérique ambivalente et torpille le survivalisme et la banalisation des armes à feux.

Ce roman est porté par une écriture fiévreuse et une tension vertigineuse. C’est tellement ambitieux pour un premier roman. L’analyse psychologique des personnages est aussi finement menée que dérangeante, mais ce n’est jamais gratuit. Il y a tant de sujets abordés en filigrane dans ce livre … c’est du haut vol ! 

Stephen  King a écrit que « le terme de chef-d’œuvre est bien trop galvaudé, mais il ne fait aucun doute que « My absolute darling » en est un … que dire de plus … 

Pour la petite histoire, j’ai eu la chance de discuter avec Gabriel Tallent qui est adorable, d’une simplicité désarmante. J’ai lu ce livre plus de deux ans après cette rencontre, et je me demande où il a été puiser toute la tension contenue dans ce livre, la richesse des analyses et tous les thèmes abordés avec autant de subtilité. 

Nul doute que cette lecture restera longtemps gravée dans ma mémoire. J’ai beaucoup pensé à La vraie vie d’Adeline Dieudonné, que je suis ravie d’avoir lu avant car il ne souffre pas la comparaison !

My absolute darling
Gabriel Tallent
Editions Gallmeister
455 pages

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    8 janvier 2021 at 8 h 45 min

    Oui, un véritable coup de poing et une lecture obsédante ! Le thème de l’inceste est un sujet dont on parle beaucoup en ce moment. Mais dans ce livre c’est aussi l’Amérique dans sa violence que l’auteur nous fait découvrir. Les actualités nous confirment cette ambiance !
    Est-ce que nous avons aimé ce roman ? C’est une lecture difficile, parfois même limite insoutenable.
    Une chance d’avoir rencontré l’auteur à qui l’on aimerait tant poser des question…

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2021 at 20 h 35 min

      J’ai hélas rencontré Gabriel Tallent avant de lire son livre … donc je ne pouvais pas lui poser toutes les questions que j’aurais aujourd’hui. Ce livre me hantera longtemps je crois !

  • Reply
    Koalisa
    13 janvier 2021 at 13 h 51 min

    J’ai adoré ce bouquin même si j’ai dû lire en parallèle quelque chose de plus léger pour compenser le choc provoqué par cette histoire… Je te conseille aussi Idaho par Emily Ruskovitch. Bisous et bonne année, Laurence !

    • Reply
      Laurence
      19 janvier 2021 at 20 h 37 min

      Idaho est dans ma PAL depuis des mois … je n’achète plus de livres, j’ai trop honte de tout le retard de lecture que j’ai accumulé mais au final je suis heureuse de les lire en décalés, loin du buzz suscité lors de leur sortie. Bisous Isabelle … et merci d’âtre toujours là, ça me motive à continuer ce blog que je porte à bout de bras en ce moment !!

  • Reply
    chiffonsandco
    20 janvier 2021 at 22 h 00 min

    quand je lis tes critiques enthousiastes, j’ai envie de lire tous les livres, mais bon, tu sais que ce n’est pas possible ça….

Leave a Reply

*